Le tueur de main #1

Après avoir tergiversé durant cette petite semaine de retour, et grillé quelques fusibles de mon cerveau et triché en écrivant mes articles à l’avance, il me semblait adéquat de revenir à du basique. Car il faut l’avouer, mes derniers billets concernaient en grande majorité mes états d’âme et ma course à la confection de « christmas gifts ». Confections que j’ai parfois considérées comme une obligation et avec lesquels je ne me suis pas tout à fait amuser. 
Car ce que j’aime dans le tricot, c’est m’amuser, tester, essayer des points tordus, inconnus ou rigolo, quitte à tout défaire au final ; ce qui me motive c’est la nouveauté !
Motivation qui cette fois m’a bien eu ! 
Bon ce n’est pas un secret, j’ai découvert le crochet, l’ai appris sur le bout des doigts via moult tutos, puis ai voulu l’appliquer. J’ai commencé par du compliqué (oui c’est logique …), puis repris les basiques pour finalement avoir la capacité de tout tenter. Je l’ai totalement adopté et le préfère au tricot. 
Il y a quelques temps, je vous disais avoir fait un châle pour Belle-maman. Châle constitué de 50+ petits carrés/triangles à rassembler/coudre ensemble une fois qu’ils étaient tous faits. Il est évident que je n’en avais pas fait 20 que je commençais déjà à les coudre ensemble. Evidemment, puisque je déteste la monotonie d’un projet, et que des p’tits carrés, ça m’horripile. La couture me permettait de varier les actions. Bon celui là, j’étais obligée de le finir, c’était un cadeau d’anniversaire. 30 longs jours plus tard, on n’en parlait plus. 
Mais, pour ajouter à mon plaisir, j’ai commencé en même temps un napperon, je vous en avais parlé, constitué lui de … p’tits ronds ! Ben, comment vous le dire, j’confirme c’est aussi chiant et douloureux !! Hé oui parce que je souffre drôlement lorsque je fais ce genre de projets-crochet-en-dessous-de-la-taille-2 ( c’est d’ailleurs aussi bizarrement le cas lorsque j’enchaîne des mailles en l’air quelle que soit la taille du crochet). Et pourtant j’adore travailler avec des petites tailles car la finesse du résultat est sublime. Du coup soit je tiens mal mon crochet dès qu’il est plus fin, soit je suis douillette. En tous les cas, je crispe beaucoup la main droite ce qui fatigue mes tendons. Ajouté à cela ma vitesse d’exécution (oui je suis comme un logiciel en version bêta moi), et le mouvement finit par réclamer une certaine endurance. Bref, pour en revenir au napperon, aucune possibilité de moduler l’action comme je l’avais fait pour le châle. Et cela pour une raison toute bête. Lorsque l’on fait un rond, on doit le terminer de manière à ce que le dernier rang réalisé soit également la couture à un rond précédent. Ce qui demande un minimum de concentration et de réflexion pour ne pas crocheter-coudre le rond à l’envers / au mauvais rond / du mauvais côté (oui j’ai fait les trois erreurs, plusieurs fois !) . Evidemment, plus il y a de ronds autour, plus il faut se concentrer pour crocheter-coudre à plusieurs côtés. En réalité mes ronds étaient des hexagones (ce qui expliquent qu’ils aient des côtés, il aurait peut-être fallu que je le dise avant …). 
Le challenge du coup restait intéressant, bien que pénible à exécuter. Mais le voilà enfin terminé : 
Trouverez-vous l’erreur d’inattention ? 
Commencé début septembre, je suis bien contente de l’avoir fini. Je n’ai pas été très assidue, il n’a été travaillé uniquement que par période. J’avais l’intention de le finir pour Noël, mais trop court en délai. Je l’avais emmené en Algérie, mais j’avais oublié mon crochet de 1.75 mm en France. A croire qu’il ne voulait pas être terminé, car lorsque je l’ai repris hier, j’ai pu constaté qu’il ne restait que trois ronds et la bordure à faire, du moins si je voulais le faire à l’identique de l’original. Autre surprise / nouveauté, le fil utilisé. Il s’agit d’un coton perlé satiné, ce qui veut dire que le fil glisse énormément = grand temps d’adaptation. Il suffit de tirer un peu fort sur le fil et tout le travail effectué disparaissait en deux secondes. D’autant plus énervant quand on voit la taille d’un crochet 1.75mm, le fil s’échappe régulièrement saletés de picots pour le rang final de bordure !
Il était prévu que je le fasse trois fois plus long mais j’ai revu mes ambitions à la baisse. J’ai négocié avec la Dame pour lui faire un chemin de table plus long et plus épais, avec un fil plus maniable, qui aura l’air moins ridicule que celui-ci. Je trouve qu’il est bien trop fin pour son énorme table de salle à manger. Reste qu’il fait quand même 65 cm de long pour 36 cm de large. Et que les p’tits ronds, j’n’en pouvais plus !! 
Le blocage a été vraiment très juste. La table à repasser étant limite en largeur pour le faire. J’ai fait au mieux … Il faut vraiment que j’investisses dans un tapis de gym, non pas pour perdre du poids et garder la forme, mais donner forme à mes tricots et les bloquer (comment ça je me défile ? pas du tout !). 
Grâce à ce napperon, j’entame l’une de mes bonnes résolutions 2013 : le coté obscur des mini crochets et napperons. Ok, le projet a été commencé en 2012, certes, mais c’est grâce à lui que je me fais une idée du périple ! D’ailleurs, je suis étonnée du peu de fil utilisé pour ce napperon (1 bobine et demi, environ 350 m). Ayant acheté mes bobines par 6 ou 4, j’ai de quoi faire de nombreux autres modèles.
Notez également qu’une de mes résolutions 2013 était de faire une énorme couverture granny. Pour celles (ceux ?) qui ne le savent pas, cela veut dire x petits carrés ou ronds assemblés ensemble. Notez que plusieurs fois je vous ai affirmé détester la monotonie des petits carrés ou ronds. Je m’impose donc des défis personnels bien pénibles, paradoxe. 
Sinon mon cerveau va très bien hein … 
Publicités

2 commentaires sur « Le tueur de main #1 »

  1. Ben dis donc, quelle patience!!! Je ne suis pas sur de pouvoir en faire autant!! Mais ça me fait rêver!!Moi aussi j'ai des douleurs dans les mains quand je tricote trop… Faut apprendre à se détendre ;-)Bon week end!!

  2. moui … T'sais quoi ? Je dois être sado-maso de la main, parce qu'hier j'ai recommencé un napperon, plutôt un chemin de table, avec des grands ronds pour le coup ! Du 2.5 mm, c'est un chouïa plus grand que celui-ci, MAIS ça m'a tellement pris la tête que j'ai pas encore fini le premier rond mdr xD

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s