La fille au camélia

Ce titre n’a rien à voir avec le célèbre roman que je n’ai jamais lu d’Alexandre Dumas, La dame aux camélias
Non. 
Pour commencer, je n’ai qu’un seul camélia. 
Et pour être précise, il faudrait dire « une » … 
Puisqu’il s’agit d’une tunique ! 
Un modèle au crochet qui m’a tapé dans l’oeil chez Rosalie, du blog Les petites créations de Rosalie , il y a quelques semaines (vous pouvez aussi le trouver sur ravelry ici). 

Ce projet, vous l’avez aperçu dans un billet sur mes pérégrinations en Algérie, lorsque je faisais la warrior à l’arrière du taxi. 

Evidemment, comme je suis contrariante, je n’ai pas suivi toutes les directives, à commencer par le fil … J’ai choisi de le tricoter en coton perlé (algérien), coloris que j’appelerai cerise mûre et pas  mûre …
(Oui deux couleurs, je vous expliquerai après comment parfois un panda peut agir comme une vraie débutante) 
… Un fil léger et assez fin, disons du 3 ou 3.5. Que j’ai crocheté en 5, fil simple pour augmenter l’aspect aérien de la tunique. 

Cette tunique, je l’ai faite pour atténuer le décolleté d’une petite robe noire que j’aime beaucoup porter. Pourquoi cela ? Non je ne me suis pas enlaidie au point de cacher ma poitrine desséchée et fripée amaigrie (deux tailles et un bonnet en moins quand même, on se sent légère !!), mais parce que, de fait, la robe n’a pas maigrie elle. Du coup, même si, dans l’intimité, la robe me va à ravir, en public, je crains que ce ne soit bien trop vulgaire. 

Allez, on grimace un petit coup (on mettra ça sur le dos du soleil éblouissant malgré les lunettes …), ça fait un peu « Venez à moi mes soeurs », non ? 

Hé oui, il y a dix jours il y avait du soleil ET de la chaleur, printemps où es-tu ? 

Mais elle va aussi très bien avec un pantalon :

Je sais ce que vous vous dites, il faut qu’elle se remette au sport celle-là…  c’est prévu !! 
Mais alors pourquoi parlais-je de deux couleurs ? Les plus perspicaces auront vu la légère différence de couleur au niveau de la manche droite devant. 
J’ai fait LA pire erreur de débutante qui soit ! 
En décembre dernier, j’étais parti en Algérie pour faire l’essentiel des papiers pour préparer mon mariage, et mon Nhomme-Mari m’avait gâtée en m’offrant quelques pelotes de coton perlé, dont 4 de couleur cerise mûre. En lisant le patron de Rosalie, elle disait avoir crocheté en double. Je me suis donc dit, logiquement, qu’il me faudrait presque moitié moins de fil, puisque je crochetais en fil simple. Le souci étant que sur les pelotes de fil algérien, bien que le grammage et le numéro soient indiqués, il n’y a JAMAIS mention du métrage.  Impossible de calculer une équivalence. Trouvant la pelote assez conséquente, je me suis dit que j’en aurai bien assez … Erreur. Je n’avais pas fini la première pelote, qu’il était évident que jamais je n’aurai assez de fil … 
Le Nhomme-Mari m’a donc emmené en racheter d’autres, trois mois plus tard, dans une autre mercerie. J’ai choisi le même coloris, espérant fortement qu’elles viennent du même bain (qui n’est pas indiqué lui non plus) … Pour me retrouver avec du cerise pas mûre ! 
On voit donc clairement, à gauche sur la photo, que la manche droite est entièrement plus claire que le reste du devant. A cela s’ajoute un morceau de la manche gauche (4rangs du motif pour être exacte), qu’on ne voit pas. Et tout le dos évidemment. Puisqu’au lieu de mes 4 pelotes initiales, il m’en a fallu …. 11.5 au total !
Oui on appelle ça une estimation très FOIREUSE !! 
Et encore … 
Ayant peur de ne pas avoir assez de fil (vu que j’étais rentrée en France) pour finir le dos dans son entier, j’ai supprimé les 4 derniers rangs de chacune des manches et ai modifié le moment de commencer l’encolure, pour être sûr d’avoir assez de fil. Le dos est donc plus court que le devant, ce qui ramène la couture des épaules un peu en arrière et remonte le début de la poitrine du devant. Néanmoins ça ne gène pas trop. 
J’ai fait une couture au crochet, ma favorite. Et seulement un rang pour les encolures et les emmanchures au lieu des deux préconisées. Toujours dans un souci de métrage insuffisant. 
Ce point demande donc énormément de fil !
Pour adapter la taille, du fait que j’ai crocheté en fil simple, j’ai fait la taille 46/48 pour obtenir un 42/44 après blocage très intensif (le coton gliiiiiiisse). Comme la dernière fois, ce coton algérien a énormément dégorgé. J’espère, du coup, qu’après quelques lavages les deux couleurs s’harmoniseront. 
Le pattern n’est pas compliqué, je vous le conseille. Il n’y a qu’au rang 31, où j’ai hésité 5 mins quant à la marche à suivre. Je pense que cette hésitation provient plus du fait que je n’étais pas réellement concentrée à ce que je faisais qu’à une mauvaise explication
Cela m’a donné envie de faire d’autres hauts d’été en coton. A voir maintenant si je vais avoir le temps ! 
Advertisements

10 thoughts on “La fille au camélia

  1. UN IMMENSE BRAVO A TOI!!!ELLE EST SUPERBE!ça me fait énormément plaisir de voir un de mes petits modèles aussi bien réalisé et avec autant d'enthousiasme!Bravo mon ti-panda!bisous!

  2. Merci 🙂 J'aime beaucoup la porter, c'est très léger… D'ailleurs ton patron m'a inspiré, j'ai en tête un modèle, il faut maintenant que je le couche sur papier ^^ Bisous ♥

  3. Rho merci >.< La pose oué … J'ai hésité à la mettre, la grimace mettant mon sex appeal à son summum t'en conviendras ! C'est à se demander comment j'arrive à séduire le Nhomme-Mari… Mais bon, photo ensoleillée vs ridicule de ma tronche, le soleil a gagné ! Franchement tu verras, ça se fait tout seul !

  4. Cette tunique est effectivement très jolie, tout comme toi 🙂 J'adore la version sur la robe longue, c'est vraiment très chouette. Comme je t'envie d'être aussi douée ! (Je l'ai toujours dit, le point de croix, c'est beau, mais ça ne sert à rien !)

  5. Merci Isa c'est gentil ^^ J'essaies de m'améliorer niveau "présentation du produit" et de ne pas m'arrêter sur mon image, que je rejette encore et toujours. Du coup, je prends les photos, je fais l'article, et je laisse mariner quelques jours. Quand je publie, je me dis, "ça va ce n'est pas trop moche" … Moi aussi je la préfère sur ma robe cette tunique ! Même si j'ai fini par me décider à "corriger" le décolleté, j'aime la porter seule aussi, ce serait dommage de ne pas en profiter cet été (s'il arrive un jour) ^^ Quant au point de croix, je ne suis pas intimement persuadée que cela ne serve à rien. Je pense qu'il permet de développer une précision à l'aiguille qui me fait grandement défaut quand je me lance dans la couture ^^

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s