Un p’tit bouh en passant

Nous sommes encore le 31 octobre, ce qui veut dire que je ne suis PAS en retard pour laisser ma pierre à l’édifice halloweenien.

Il y a quelques temps, une certaine petite belge laissait à notre disposition le pattern d’un gentil petit fantôme, Norbert. Lorsqu’elle avait publié son article, je lui avais promis dans les commentaires que je testerai ce petit fantôme pour Halloween.

Commencé en catastrophe hier soir, fini en catastrophe ce soir, parfois, quand on a pas le temps, il faut mettre les crochets double ! si si …

Du coup, mon petit Norbert à moi, il est un peu filou, il cherche à faire peur aux gens, il s’est donc suspendu à la porte d’entrée :

DSCN2667

Pire, il a piqué tous les bonbons de la maisonnée (peu, car nous avons tout dévoré) :

DSCN2670

Heureusement qu’il n’a pas de bras, car il en piquerait sans doute beaucoup plus !

Je ne sais pas trop ce qu’il adviendra du petit Norbert, étant donné que je l’ai fait surtout pour m’amuser. Mystères et boules de gomme …

Publicités

Taille 10 ans.

Il y a quelques temps, j’ai vu sur le blog de 99 moutons une jolie paire de chaussons. Un modèle drops qui m’avait l’air simple et rapide, et après le Cosmo, j’avais besoin d’un truc rapide et mignon.

J’ai donc cherché sur le site, et finalement j’ai jeté mon dévolu sur une paire différente, mais très similaire, à vrai dire, seul le motif dentelle est ajouté.

Il s’agit de ce modèle. Pas de big Fabel en stock, j’ai donc utilisé des restes du Cosmo, de la Sport noire, de chez Bergère de France. Aiguilles n°4, voilà vous savez tout.

Alors le noir, ce n’est pas la couleur la plus pratique pour 1- mettre un modèle en valeur ; 2- prendre le dit modèle en photo !

DSCN2602Et donc, sans pieds dedans, bah ça ressemble à rien ! Ou si, à des chaussons pour enfant. Car pour information, la plante que vous voyez (des noyaux d’avocats) est plantée dans un pot à bonsaï. Et ces petits trucs, on est d’accord, ce n’est pas bien gros. Je vous laisse imaginer donc, la taille des chaussons …

DSCN2603

Ouais c’est du 35 … Mais pour autant, c’est bien pour la Dame, oui oui elle a des pieds de fillette, vous pouvez le dire.

Le modèle est très simple à tricoter, débutante acceptée ;). En revanche, au lieu de faire la couture bord à bord comme indiqué sur le modèle, j’ai préféré faire une couture en grafting sous le pied car ainsi il n’y a aucune couture qui fait bosse susceptible de gêner.

DSCN2606

Oui je sais on ne voit pas grand chose du motif, mais que voulez-vous, la Dame a demandé du noir, je m’exécute !

 DSCN2610

Je pense que le modèle gagnerait à être améliorer dans la technique. Par exemple, puisqu’on commence par la cheville, il suffirait de tricoter en rond et de fermer en grafting et on aurait ainsi des chaussons complètement sans couture. Etant donné que le talon est à peine dessiné, je pense qu’on obtiendrait quelque chose de pas mal.

Bref, peut-être que ce sera le sujet d’une nouvelle création 🙂

La gourmandise du jour #3

Et pour aujourd’hui, c’est une vraie de vraie de vraie de gourmandise ! Comment dire … j’ai failli tout dévorer tellement j’ai aimé cette petite découverte.

Alors, encore une fois, une petite recette de chez mon Nhomme, les tcharek.

DSCN2560

Et voilà de bons petits croissants sablés aux amandes. Ici, on appelle plutôt ça des cornes de gazelle, traditionnellement recouvertes de sucre glace. Mais voilà, les tcharek, mon Nhomme m’a dit qu’il y en avait deux sortes, celles qui sont « habillées » et celles qui sont « nues » (si on traduit littéralement en fait). En Homme qui se respecte, il préfère les « nues ». 😉

DSCN2564

Comme la dernière fois, la recette que je vais vous donner est en mesure, à vous de choisir laquelle.

Ingrédients pour une quinzaine de tcharek :

Pour la pâte

  • 3 mesures de farine
  • 1 mesure de beurre ou de margarine fondue
  • 1 oeuf + un jaune pour dorer
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 de mesure de sucre glace
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • De l’eau de fleur d’oranger OU de l’eau de rose
  • de la vanille (en poudre ou sucre vanillé)

Pour la garniture

  • 2 mesures d’amande
  • 1 mesure de sucre glace
  • 3 càs de beurre /margarine fondue
  • De l’eau de fleur d’oranger ou de l’eau de rose

Mélanger la farine, le sucre, le sel et la vanille. Ajouter l’oeuf et le beurre. Pétrir à la main jusqu’à obtenir une texture sablée. Ajouter l’eau de rose/fleur d’oranger jusqu’à obtenir une pâte lisse. Laisser reposer au frigo. Pendant ce temps, mélanger les ingrédients de la farce.

Abaisser la pâte en triangles, déposer un peu de garniture et rouler en croissant.

Faire préchauffer le four à 180°. Badigeonner de jaune d’oeuf, saupoudrer d’amandes effilées, ou en morceaux, ou en poudre et enfourner 20 min.

Il faut que les croissants soient bien dorés avant de sortir du four 😉

DSCN2562

Et voilà, il n’y a plus qu’à dévorer ! Miom miom (et voui j’en ai refait une seconde fois …).

Besoin de votre avis

Comme l’indique le titre de cet article, j’ai besoin d’avis divers et variés.

Que vous soyez tricoteuse ou non, toute remarque constructive est la bienvenue.

De quoi je parles ?

Hé bien du Cosmo. Il s’agit d’une veste que j’ai créée/confectionnée pour le Nhomme-Mari, qui contient quelques défauts de conception au niveau du raglan et du col en V.

Pour ne pas m’influencer et ne pas être tentée de copier un quelconque modèle, je n’ai regardé aucun pattern, j’ai préféré calculer moi-même et faire/défaire/refaire la chose.

En réalité, ce ne sont pas vraiment des défauts, je me suis fiée aux mesures et aux demandes du Nhomme, et j’ai fait en sorte que tout aille ensemble.

Les-dites demandes étant :

  • que ça ne touche pas  du tout le cou car la laine ça pique (oui même l’acrylique), ce qui est assez contraignant comme col et laisse donc forcément le vêtement du dessous visible.
  • que le col soit en V, grand mais pas trop
  • que les poignets soient moulants
  • que le gilet soit assez long pour cacher le haut du postérieur
  • couleurs et boutons choisies par le nhomme

Au final je ne suis pas convaincue par ce que j’ai fait et j’ai la sainte flemme de tout défaire (surtout l’icord), donc je me tourne vers vous.

J’ai l’intention de le refaire, en apportant des modifications que je sais déjà nécessaires.

Modifs étant :

  • Diminuer le col V car finalement le Nhomme le trouve trop plongeant.
  • Rehausser un peu le col dans le dos, car je le trouve vraiment trop bas.
  • Augmenter le col sur le devant, car il est quasi inexistant au niveau des épaules.

Du coup, j’ai besoin de savoir si 1- vous feriez ces modifs, 2- s’il y a d’autres modifs qui selon vous sont indispensables.

Mais avant d’aller plus loin, voici quelques photos pour que vous puissiez comprendre de quoi je parles.

DSCN2611 DSCN2615 DSCN2622 DSCN2625 re

Bref, n’hésitez pas à commenter, de manière constructive évidemment. Tout conseil est bon à prendre 🙂

Une jupette vite faite

Voilà un petit moment que je n’ai pas publié ici. Pas bien le panda !

Alors ce n’est pas que je ne fais rien, ou que je n’ai rien à vous montrer. Au contraire. Mais en ce moment je suis envahi par la paperasse, et comme vous le savez, quand on a affaire à l’administration, ça ne va jamais aussi vite qu’on le voudrait. On finit par faire des aller-retour partout et tout le temps.

Bref, comme mes créations terminées ne peuvent être montrées pour le moment pour cause de mise au point, que mes encours tricots ne peuvent être montrés pour cause de « cadeau de noël », que mes encours crochet sont sur le point d’être terminés mais pas encore, que mes encours couture traînent un peu parce que ça me fait peur, ben du coup il ne reste pas grand chose …

Bon en même temps j’ai pas mal de trucs sur le feu, on ne peut pas être partout en même temps.

Je blablate, je blablate, mais j’ai quand même deux trois bricoles à vous montrer. Et aujourd’hui on parle jupette !

Et plus précisément un recyclage. Je suis partie de cette jupe …

DSCN2306

Vieille mode, mais tissu jersey neuf. J’ai donc défait toutes les coutures pour faire, à la base, une tunique loose. Mais, pas assez de tissu, j’ai dû repartir sur autre chose.

Une jupe !
Ouais, super innovant, tailler une jupe dans une jupe. Pandatesque à souhait !

Et donc ça donne ça :

DSCN2598

Une jupe basique, plus courte, avec une fausse bande boutonnée. Non seulement ça l’accessoirise un petit peu, mais en plus ça me force à m’entraîner sur les coutures à 1 mm du bord. Bon ce n’est pas encore trop ça, comme le zoom en atteste :

DSCN2601

J’ai un peu cafouillé sur l’extrémité du bas, mais pour le reste, je suis assez contente de moi. Les rivets ont simplement étaient pincés avant de coudre la bande, ainsi on ne voit rien sur le coté envers de la jupe.

Et puis portée ça donne ça :

DSCN2590

L’énervement fraternel m’a dit que la couleur était affreuse. L’homme a dit que ça ne le dérangeait pas (que je sois affreuse ou la couleur ? je ne sais pas trop). Et vous qu’en pensez-vous ?

DSCN2595

Hé oui, on coupe la tête, c’était vraiment pas super à voir ah ah, c’est que je tiens à vos yeux moi !

Vous remarquerez une boule de poils à mes pieds. Je vous présente la nouvelle bestiole de la maison familiale : Cadoc.

DSCN2597

Cette petite boule de poils (pas si petite comparé au Huahua) était gardée depuis un an à la SPA d’Angers. Abandonné sur la route, il est très peureux, se cache dès qu’on fait des gestes un peu brusques, et se ratatine dès qu’on se montre un peu imposant. Je pense que la pauvre bête a subi diverses choses bien peu amusantes. Néanmoins il est très joueur, très câlin (trop même) et hurle à la mort dès qu’il est seul (sans doute la peur de l’abandon).

Mes parents en sont donc les heureux calineurs attitrés. En espérant qu’il en profite bien :).

Et pour parfaire sa venue, msieur Cadoc a déjà fait ses dents sur ma dernière couture (le range-aiguilles), je suis un peu … grrrrrr !

La gourmandise du jour #2

Peut-être ne le savez-vous pas, mais ces derniers jours, on fêtait l’Aïd.

Bien que je ne sois pas musulmane, je voulais fêter ça en cuisinant un petit quelque chose qui se mange en général ce jour là pour le Nhomme-Mari. Monsieur a jeté son dévolu sur les calories du Braj (ou Bradj).

C’est une recette très semblable aux Makrouts, autre petit gâteau calorique de là-bas. J’ai loupé cette dernière plusieurs fois à cause de la qualité de la semoule. Mais là, j’ai profité des étalages « spécial aïd » et j’ai trouvé LA semoule de mes rêves (comme quoi le bonheur tient à pas grand chose …).

DSCN2556
Une petite photo en extérieur entre deux pluies

La recette que je vais donner est en mesure (un verre, une tasse, un bol, comme vous voulez, il faut juste utiliser la même mesure pour chaque ingrédient). Pour ma part j’ai utilisé mon verre doseur et je me suis fiée à la graduation 200 ml = une mesure

Ingrédients pour une quinzaine de braj (à condition de ne pas avoir un voleur dans la cuisine) :

  • 3 mesures de semoule de blé dur moyenne (ne pas utiliser de semoule qui cuit en 5 min, ça ne marchera pas, faut de la vraie !)
  • 1 mesure de beurre fondu (pour moi ça correspondait à 200 gr)
  • 1 mesure d’eau de fleur d’oranger (coupée ou non d’eau)
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • des dattes (dans mon cas 500 gr)

 

Mélanger la semoule, le beurre et le sel. Bien frotter la semoule entre ses mains pour qu’elle absorbe bien le beurre. Cela doit donner un effet  « sable humide ».

Ajouter petit à petit la mesure de fleur d’oranger (je n’ai pas utiliser la mesure entière). Bien pétrir de manière à avoir une pâte ni trop sèche, ni trop humide, ni friable. La mettre en boule, couvrir d’un film étirable et laisser reposer au frigo.

Pendant ce temps, dénoyauter les dattes et les passer au mixeur afin d’obtenir une pâte. On peut y ajouter quelques gouttes de lait fermenté. On peut aussi y ajouter l’équivalent d’une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger pour la parfumer. Voire de la cannelle en poudre.

Séparer la pâte de semoule en deux. Étaler l’une des moitiés (je vous conseille de le faire sur une feuille de papier sulfurisé). On étale dessus la pâte de dattes, puis la seconde moitié de la pâte de semoule.

Avec un rouleau à pâtisserie, on aplatie bien et on découpe le tout en formes géométriques. On peut dessiner des stries sur l’une des faces.

On fait chauffer une poêle à crêpes (sans rien dedans pour « graisser », les braj ont leur quota de beurre pour suffire à eux-mêmes) et on dépose les brajs dedans, face striée en-dessous. On peut alors dessiner des stries sur l’autre face. On laisse dorer une face, et on retourne (je vous conseille une pelle à gâteau, ça glisse pas mal).

Et voilà ! En théorie ça se mange chaud, moi j’ai préféré tiède.

DSCN2554

Par contre, ces petites choses sont bourratives, une ou deux sont largement suffisantes. D’autant que le quota de calories pour la semaine est légèrement explosé ;).

Défi 13 entre amies : octobre ou le Fil Rose.

Aujourd’hui nous sommes le 13 octobre, jour du défi 13. Ou comment faire d’une pierre deux coups. Car ce petit défi 13 contient du Rose.

Et je suppose que la plupart d’entre vous le savent déjà, Grain de peau laine a lancé un défi Fil Rose pour la lutte contre le cancer du sein.

Me sentant concernée, puisque la Dame a eu cette saleté de crabe, j’ai décidé de participer. Bon j’ai remarqué aujourd’hui que j’ai oublié de m’inscrire …hum … Donc je l’ai fait ah ah ! Des fois, le cerveau du panda ne tourne pas rond.

Quoi qu’il en soit, pour en revenir au défi 13, le thème était : Pas plus de 25 cm.

Et j’avais prévu une petite peluche tout mimi, mais la demoiselle fait plus de 25 cm sans les oreilles ! Donc, en sortant mon tissu rose, je me suis dit que ça pouvait convenir au deux mouahaha !

DSCN2540
Oui je sais, c’est noir !

Mais c’est-y quoi donc ?

Hé ben si on ouvre ça donne :

DSCN2545

Un range -aiguilles !

Plein de coutures pas droites … évidemment. Mais m’en fiche, j’ai fait la chose sans tuto, car pas du tout convaincue par ceux que je trouvais sur la blogo, et au moins c’est adapté à mon bazar.

Mais bon, là on ne voit pas grand chose, si on montrait un peu tout ce qu’il y a dedans ?

DSCN2550

Hé oui, même ma petite pochette panda rentre dedans !

Fotor0101317408

Bon, il manque plusieurs paires d’aiguilles et des câbles, elles/ils sont sur mes divers en-cours.

Tout est un peu bancal, pas droit, fait comme on peut (notamment le biais, j’ai beau avoir vu la vidéo j’ai pô tout bien compris) et avec une grosse galère bien moche sur le zip pas invisible.

Je pense qu’il manque un petit tissu rigide entre la face rose et la face noire, pour un peu plus de tenue, mais je n’avais rien qui aurait pu convenir sous la main. D’ailleurs, je ne sais pas ce que j’aurai pu utiliser…

En tout cas, il y a du rose : défi Fil Rose checked ! Le carré fait 25 x 25 cm : défi 13 checked !

Pour voir ce que Sophie a fait et le thème du prochain défi 13, c’est par !

La gourmandise du jour #1

Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais au début du blog je vous présentais de temps en temps des recettes de cuisine, et puis j’ai fini par arrêter parce que les photos c’était pas trop ça dans ma cuisine toute sombre et puis je pense rarement à photographier tout ce que je fais.

Bref, rien n’a changé depuis ce temps, sauf que j’ai eu l’idée de photographier la chose dehors. Du coup, je vais m’appliquer et essayer de poster ce genre d’articles plus souvent.

La gourmandise du jour se boit. Je l’ai découverte sur le blog non identifié, qui l’aurait elle-même découverte sur le blog oversize me. Evidemment, je l’ai faite à ma manière et donc voici la recette du milk-shake à la citrouille !

DSCN2523

Ingrédients pour 3 verres :

– 300 ml de lait

– 3 cuillères à soupe de purée de citrouille (nature hein ! La recette originale utilise du potimarron)

– 2 sachets de sucre vanillé

– 2 cuillères à soupe de miel

– une pincée de cannelle

– une pincée de gingembre

– une pincée de muscade

– de la chantilly

(- les blogs où j’ai vu la recette ajoute 2 cuillères à soupe de café moulu, mais n’aimant pas ça, je n’en ai pas mis, à vous de voir).

Faire chauffer le lait avec le sucre vanillé, le miel et la purée de citrouille jusqu’à ce que ça mousse légèrement. On ajoute les épices, on mélange bien, et on laisse chauffer jusqu’à ce que ça mousse bien. On verse dans des verres et on laisse un peu refroidir.
Pendant ce temps, on peut préparer de la chantilly maison avec de la crème fleurette (sucrée ou non).

Avec une seringue ou une poche à douille, mettre de la chantilly dans les verres, saupoudrés au choix de chocolat ou de cannelle. Et voilà !

DSCN2527

Servir avec des petits beurres ou des spéculoos à tremper dedans, et dévorez !

Pour ma part, je pense qu’il faudrait le faire avec de la chantilly non sucrée, car j’ai trouvé ça écœurant sur la fin. La dame n’a rien trouvé à y redire, ni trop de sucre, ni trop de cannelle. Le Nhomme n’étant pas trop fan de la citrouille et de la cannelle à moyennement aimé (il ne l’a pas fini, trop écoeurant). Bref, dosez selon votre goût 🙂

DSCN2528

Nouvelle venue.

Alors que nous sommes de plus en plus nombreuses à nous regrouper autour d’un kal bonnet (14!) et d’un kal mitaines (22 !! Et dire que nous n’étions que 2 au tout premier kal que j’ai lancé, quel plaisir <3) concernant le tricot et le crochet. Le panda a décidé de s’attaquer à quelque chose d’autre.

Comme vous le saviez, il y a quelques jours c’était mon anniversaire, jour où c’est moi qui décide tout nah ! je suis gâtée, et notamment par mon Nhomme-Mari. Les mauvaises langues diront qu’après l’avoir réclamée pendant des jours, semaines, mois, heures ce jour-là, accrochée aux baskets du Nhomme-Mari tel un panda à son bambou (kif kif au final), qui, ne sachant plus si je la voulais ou non (rapport financier, voyez-vous), a fini par dire, « allez on va la chercher ». Moi trop heureuse de ne pas utiliser le prétexte du « il faut pas dépenser on doit préparer le déménagement » me laisser définitivement convaincre, je me suis dit que je penserai à notre pauvreté plus tard.

Et donc la voici :

DSCN2518
Les papillons ne sont absolument en rien responsable de mon choix, voyons je ne suis pas aussi girly (ah ah ah …)

Et donc, depuis ce jour, je m’entraîne à coudre pas droit. Car il est évidemment que le panda, bien que doué d’un sens unique pour l’autodidaxie (mes chevilles vont bien), s’est rendue compte que finalement ça ne marche pas pour tout, hé ben non ! 

Le panda manque également de fournitures et essaie d’y remédier petit à petit (parce qu’il faudrait voir à pas trop déconner avec le porte-monnaie là, ça devient dangereux), donc il fait avec les moyens du bord.

Et donc pour commencer, il s’est mis à coudre des lignes, adapter sa brutalité au maniement du tissu tout ça tout ça. Et finalement, en utilisant un vieux tissu moche et un fil « qu’on s’en fout si on le gaspille », j’ai cousu une micro pochette pour ranger mon carnet de sérievore. Ce que l’histoire ne dit pas c’est qu’à la base c’était un tote bag pour ranger un encours. Mais vu que j’ai dû raccourcir, ben c’est devenu ça :

DSCN2521

On voit bien l’ourlet raté qui gondole. Ça c’est fait.

Et puis j’ai fait un DIY qui me trottait dans la tête depuis un moment. Mettre du biais sur des chèches aux extrémités très abîmées.
Bon bah voilà, mon guru Sophie m’a dit que le biais, ça ne se posait pas comme je l’ai fait. Pas grave, deux chèches m’attendent pour subir le même traitement. (Et là on va voir à quel point je suis nulle pour calculer de visu le biais dont j’aurai potentiellement besoin, je n’ai pris qu’un mètre de deux couleurs différentes, pensant utiliser 1m/chèche, alors qu’il a fallu utiliser les deux couleurs pour le même châle, ça c’est fait aussi !).

Fotor01009125715
Vous conviendrez que de loin ça ne se voit pas que je l’ai mal posé mouahaha !

Depuis, mon gourou m’a montré, par vidéos youtube interposées, comment faire et j’essaierai d’appliquer la chose la prochaine fois.

Et finalement, comme j’étais un peu … vexée frustrée impatiente de me coudre un vrai tote bag pour mettre un en-cours dedans, j’ai remis le couvert avec un tissu noir qui-glisse-trop-put***. Et tout en continuant de coudre pas droit, j’ai réussi à faire un énoooorme tote bag qui peut contenir au moins trois énormes en-cours easy. Au moins, je n’ai pas à en faire plusieurs, tout rentre dans le même. Même que c’est pas fait exprès, évidemment. 

Je le jure, les anses sont bien symétriques et tout et tout !
Je le jure, les anses sont bien symétriques et tout et tout !

Et là, ça me permet de vous montrer que non, je n’ai pas abandonné le tricot et le crochet. Ci-dessus vous pouvez voir en blanc-crème le à moitié-terminé cadeau de Noël de la Dame, ainsi que le à moitie-terminé futur test knit bleu et noir (un gilet homme), et le tout-juste-commencé-avec-un-crochet-de-la-mort-qui-tue D13 du mois d’octobre.

En ce qui concerne la couture, j’apprends petit à petit et j’espère qu’avant la fin du mois, je pourrais vous présenter quelque chose de mettable ET sortable.

Oulala …

Du blabla …

Je vous l’avais annoncé il y a quelques semaines, Lonzine et Elisheba m’ont toutes les deux taguée. Ce sera juste la quatrième et cinquième fois que ça m’arrive. Hum … Quel succès 😉

Et donc comme aujourd’hui c’est mon anniversaire, je vous fais le cadeau de vous embêter avec mon blabla ! Pauvre vous…

Blague à part, c’est toujours agréable de répondre à ces petits questionnaires, mais ça prend du temps. Donc aujourd’hui, entre deux en-cours, je prends le temps de le faire en image à chaque fois que cela sera possible.

 Je ne rappelle pas les règles et vais répondre aux questions auxquelles je n’ai pas déjà répondu dans la précédente session.

Lonzine nous demande de créer une île à travers ses questions, alors la mienne :

– ville ou campagne je ne sais pas, mais ce qui est sûr c’est qu’il y aura un hamac, une pirogue et puis l’ensemble de ma propriété, évidemment.

Fotor093020296

Il y aurait une grande diversité de couleurs de par sa composition végétale :

Fotor093020373

Et animale (sans les moustiques !) :

Fotor0930204157

– J’y élèverai des moutons (ben quoi vous ne connaissez pas les moutons tropicaux ? ) et je demanderai au Nhomme-Mari de les tondre pour pouvoir filer la laine moi-même (chose que je rêve de savoir faire un jour)… Et la tâche serait simplifiée par mes moutons tropicaux qui seront déjà colorés de mille et une couleurs (hé vi).

Fotor0930212640

– J’y inventerai mon vêtement fétiche, un long et large gilet, plein de points complexes et fastidieux …

– Niveau livre ou musique, je ne sais pas, moi ce qu’il me faut surtout ce sont mes aiguilles à tricot et mes crochets !

– J’y déjeunerai avec mon Nhomme-Mari et j’imaginerai mon Yoyotte en train de courir dans le sable, il n’a jamais connu ça.

– Et enfin, la réalisation que j’aimerai y faire, quel que soit le temps qu’il me faudra, ce sera quelque chose qui ressemble à ça, mais en macramé ou en crochet :

Et voici quelques questions d’Elisheba :

Où trouves-tu l’inspiration ? 

Dans tout ce qui m’entoure. Littéralement. Une image sur le net, une blague entre mère et fille, un gribouilli du Nhomme-Mari. Je me suis rendue compte que c’était d’autant plus vrai maintenant que je faisais mes propres pattern.

Quelles sont tes passions dans la vie ?

Depuis que j’ai largué le doctorat sans laisser d’adresse (bouh c’est mal, mais au moins c’est radical) pour me lancer dans la création, je crois que ma passion du moment c’est, surprise ! , la laine. Même si j’aime toujours autant le monde que j’étudiais, la création m’a libérée et, bien que je ne saches pas si j’aurai de l’avenir dedans, c’est devenu de loin ma plus grande passion (et la plus envahissante). Evidemment, après toutes les étapes que l’on a traversé avec le Nhomme-Mari, je pourrais dire qu’il est l’une des vraies grandes passions de ma vie, ou un amour passionnel (c’est gnangnan oui, mais je l’aime cette nandouille).

Plutôt mer, montagne ou campagne ?

Et pourquoi pas les trois en même temps ?

Fotor0930215138
Ci-dessus les vues aériennes des villes de Béjaia et Azzefoun, en Algérie (que je n’ai pas encore personnellement visitée, mais ça viendra 🙂 )

 

Es-tu gourmande ? 

Rho bah un petit peu pourquoi ?

Mioooom *o*
Mioooom *o*

Ta saison préférée

1c191e23

Incontestablement, l’automne, pour ses jolies couleurs ❤

Et voilà !

Je ne pose pas d’autres questions, ni ne nomme d’autres blogueuse car je dois vite retourner à mes tricots qui hurlent de les avoir laissé tant de temps seuls (méchante tricoteuse, méchante !).