La gourmandise du jour #2

Peut-être ne le savez-vous pas, mais ces derniers jours, on fêtait l’Aïd.

Bien que je ne sois pas musulmane, je voulais fêter ça en cuisinant un petit quelque chose qui se mange en général ce jour là pour le Nhomme-Mari. Monsieur a jeté son dévolu sur les calories du Braj (ou Bradj).

C’est une recette très semblable aux Makrouts, autre petit gâteau calorique de là-bas. J’ai loupé cette dernière plusieurs fois à cause de la qualité de la semoule. Mais là, j’ai profité des étalages « spécial aïd » et j’ai trouvé LA semoule de mes rêves (comme quoi le bonheur tient à pas grand chose …).

DSCN2556
Une petite photo en extérieur entre deux pluies

La recette que je vais donner est en mesure (un verre, une tasse, un bol, comme vous voulez, il faut juste utiliser la même mesure pour chaque ingrédient). Pour ma part j’ai utilisé mon verre doseur et je me suis fiée à la graduation 200 ml = une mesure

Ingrédients pour une quinzaine de braj (à condition de ne pas avoir un voleur dans la cuisine) :

  • 3 mesures de semoule de blé dur moyenne (ne pas utiliser de semoule qui cuit en 5 min, ça ne marchera pas, faut de la vraie !)
  • 1 mesure de beurre fondu (pour moi ça correspondait à 200 gr)
  • 1 mesure d’eau de fleur d’oranger (coupée ou non d’eau)
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • des dattes (dans mon cas 500 gr)

 

Mélanger la semoule, le beurre et le sel. Bien frotter la semoule entre ses mains pour qu’elle absorbe bien le beurre. Cela doit donner un effet  « sable humide ».

Ajouter petit à petit la mesure de fleur d’oranger (je n’ai pas utiliser la mesure entière). Bien pétrir de manière à avoir une pâte ni trop sèche, ni trop humide, ni friable. La mettre en boule, couvrir d’un film étirable et laisser reposer au frigo.

Pendant ce temps, dénoyauter les dattes et les passer au mixeur afin d’obtenir une pâte. On peut y ajouter quelques gouttes de lait fermenté. On peut aussi y ajouter l’équivalent d’une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger pour la parfumer. Voire de la cannelle en poudre.

Séparer la pâte de semoule en deux. Étaler l’une des moitiés (je vous conseille de le faire sur une feuille de papier sulfurisé). On étale dessus la pâte de dattes, puis la seconde moitié de la pâte de semoule.

Avec un rouleau à pâtisserie, on aplatie bien et on découpe le tout en formes géométriques. On peut dessiner des stries sur l’une des faces.

On fait chauffer une poêle à crêpes (sans rien dedans pour « graisser », les braj ont leur quota de beurre pour suffire à eux-mêmes) et on dépose les brajs dedans, face striée en-dessous. On peut alors dessiner des stries sur l’autre face. On laisse dorer une face, et on retourne (je vous conseille une pelle à gâteau, ça glisse pas mal).

Et voilà ! En théorie ça se mange chaud, moi j’ai préféré tiède.

DSCN2554

Par contre, ces petites choses sont bourratives, une ou deux sont largement suffisantes. D’autant que le quota de calories pour la semaine est légèrement explosé ;).

Publicités

8 commentaires sur « La gourmandise du jour #2 »

    1. Bah en même temps c’était ça ou faire des crêpes (de chez lui toujours, les crêpes 1000 trous), sauf que je déteste faire des crêpes (rapport au fait qu’il faut poireauter 10 ans devant la poêle). Et là, grosse arnaque, quand on fait des braj, et ben on reste aussi 10 ans devant la poêle, comme quoi, il a de la chance que je l’aime hein !

  1. Heu, ça peut se faire avec autre chose que des dattes?? 😉 Parce que je suis pas super fan de ce fruit…

    1. Comme le dit Bene, tu peux le faire avec des abricots secs, ou des figues séchées par exemple. Pourquoi pas des pruneaux… Bref, tout fruit susceptible de former une pâte collante et compacte une fois broyée. Les fruits à compote, ça ne marchera pas ^^

  2. Oh mais que ça a l’air bon… Je prends note hihi tant pis pour mes cuisses :p

    Sophie, je pense que tu peux remplacer les dates par des abricots secs ou autres du genre, c’est souvent ce que je fais pour les tajines et trucs du genre.

    1. Ah bah, y’a pas que les cuisses qui souffrent 😉
      J’en ai mangé deux, et pouuuuf j’ai grossi ah ah ! (tu aurais vu le Nhomme, il en a englouti 5 ou 6 sous nos yeux ébahis, je ne sais pas comment il a fait … c’était de la « gouluterie » !)

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s