Garde-robe canine

Avant de blablater couture, un grand merci aux participantes du KAL bonnet « Sur la tête ». Nous avons toutes fait quelque chose de différent, que ce soit en couleur, en fil, en modèle. La petite mosaïque est très chouette. Allez y faire un tour si ce n’est déjà fait. Elle est à présent complète, anonyme ne s’étant pas manifesté et Lokie n’ayant pas publié depuis près de deux mois sur son blog, je ne pense pas qu’il y aura suite.

Merci également à celles qui en ont profité pour s’inscrire au KAL suivant, je suis contente que l’expérience vous ait plu/motivé pour continuer l’aventure. Je vous concocte un petit Kal pour la mi février, on en reparle d’ici lundi prochain ! 

Toujours avec l’envie de m’améliorer en couture, j’essaies de recycler un maximum de vêtements que personne ne porte.

Dans cette grosse pile de recyclage se trouvaient un gilet en acrylique tout bouloché, une veste polaire au zip cassé, une doudoune sans manche trop petite ou trop moche selon qui veut la porter.

Je n’ai pas de photo de ces pièces car je ne pensais vraiment pas réussir à faire quelque chose de potable avec, mais il se trouve que si !

Depuis l’arrivée du petit Cadoc, on se creuse la tête pour pouvoir adapter l’environnement autour de lui. Et depuis quelques jours le grand froid s’installe dans la région, il faut donc voir à fournir la garde-robe du toutou ! (reste de la lubie qu’on avait d’habiller notre gros frileux de huahua).

Du coup, j’ai sorti la feuille, le crayon et la grande règle de bois, puis après quelques mesures, j’ai dessiné un patron de pull pour toutou. J’ai décidé que, perdu pour perdu, ça ne me coûterait rien de couper dans des fringues trop usées pour les porter.

Et voici donc le prototype qui en est sorti :

Fotor1119220712
Déjà tout sali car plusieurs fois étrenné au bord du Thouet bien boueux …

Extérieur : polaire bleu ciel toute douce toute chaude

Intérieur : pull acrylique marron, jersey pour la doublure, côtes pour le col et les côtés

A la base, il n’y avait pas les rajouts en côtes sur chaque côtés. Mais j’ai mal calculé la largeur du popotin de m’sieur Cadoc, j’ai donc rajouté après moult essayage, et au final ce n’est pas si mal. J’en ai profité pour faire une couture en zigzag sur les bords, façon turquoise qui pique les yeux, pour le fun ! (t’façon il s’en fiche lui). Je ne suis pas trop mécontente de la chose. Cela m’aura permis de découvrir que la laine et le polaire, ça glisse MAL.

Une ou deux photos portées, en plein milieu du salon ,désolée pour le « cadre ».

Pour le coup, le lendemain, j’ai voulu retenter la chose, légèrement poussée par la Dame qui voulait un manteau doudoune. Peut-être ne le savez-vous pas, mais ce genre de petit pull/manteau, coûte la bagatelle d’une soixantaine d’euros, si ce n’est plus, donc je fus forcée de tester !

J’ai donc repris mes ciseaux, et cette fois, j’ai taillé dans une doudoune, pas trop épaisse tout de même, même si plusieurs fois, je me suis faite avoir par l’effet « épais » des couches, et que j’ai oublié de rabaisser le pied de la màc (donc oui j’ai cassé des aiguilles …).

Et voici ce que ça donne :

pizap.com13848951861431

Doudoune molletonnée doublée de polaire

Biais en toile (?) qui traînait depuis 10 ans.

Et là ça en jette un peu non ? Je suis super contente de mon recyclage, il a beaucoup d’allure avec ce joli biais (qui cache presque toutes mes erreurs, le pied !). Je me suis amusée à coudre avec du fil jaune, puis roux (mix de rouge et de marron), puis je ne sais plus, j’ai enchaîné les bobines pour « faire du vide ». J’ai gardé le col de la doudoune tel quel, on peut d’ailleurs voir la petite pression (qui ne sert absolument à rien d’autre qu’à faire joli). J’ai testé la boutonnière (ouah c’est magique ce truc, j’ai eu envie de faire des boutonnières partout suite à ça !) pour pouvoir passer la boucle du harnais. Bécasse que je suis, Cadoc faisant le fou à côté de moi, je me suis déconcentrée et je l’ai faite dans le mauvais sens …

Bref, Cadoc est prêt à passer l’hiver. La Dame, toute contente, veux que je lui en fasse un troisième, encore plus épais, dans une grosse doudoune rouge. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas très envie de recasser des aiguilles de m’y remettre. Alors, discutant avec une collègue de travail, elle a été lui montré la garde-robe canine fraîchement cousue, et vous savez quoi ? Je dois faire un pull pour un autre toutou, bien bien plus gros, le stress !

Moi coudre pour quelqu’un ?! ah ah ah …

Publicités