Sortons les gambettes #1

Bien le bonjour !

Alors, ouiiii je sais, en ce moment, ça cause pas mal couture sur ce blog … Promis, je ne me suis pas reconvertie en couturière, je tricote toujours, mais j’ai décidé de garder mes nouvelles créations pour septembre prochain 🙂

Et donc, puisque j’ai besoin de pauses pendant tout ce tricot, je couds !

D’ailleurs, je crois que plus je couds … plus je me débarrasse de mes « anciens » vêtements … Donc l’armoire ne se remplit pas vraiment hum … Pour une cousette, deux vêtements sont « jetés » … Donc plus je couds, plus je dois coudre … Et plus je vais vous embêter avec ça sur le blog cet été, vous êtes prévenues 😉

Aujourd’hui, on sort les gambettes (malgré le temps de Juillet qui ne sait plus quoi faire, un jour de beau temps, un jour de frais).

Décides-toi Juillet ! 

Il y aura trois « opus » puisque j’ai trois robettes à vous montrer ! La première est toute fraîchement terminée d’hier ! Bon sur le cintre, elle ne donne pas grand chose :

DSCN3960

DSCN3961

Il s’agit du modèle Robe croisée 414, du magazine Burda Plus Printemps-été 2014. Deuxième modèle cousu depuis ce magazine, il est donc rentabilisé maintenant :). Niveau tissu, un coupon de 1.90×1.50 provenant d’algérie, un coton légèrement stretch en largeur que j’ai piqué avec une aiguille à jersey.

Modèle qui m’a demandé beaucoup de modifications, voulues ou non.

Pour commencer, comme toujours, selon Burda, je suis foutue bizarrement. J’ai une poitrine 48, une taille 52, des hanches 50 …. tout ça tout ça. Vu la coupe du modèle, je me suis dit que j’allais couper une taille 52 directement, comme ça j’étais sure que ma taille passerait …

AH …
AH …
AH …

Essayage sur mannequin-maison (je vous le montre bientôt), je me rend compte que si je fais les pinces dans le dos, la taille ne passera pas. Soit, exit les pinces (qui faisait pourtant super jolies !).  Maudite taille ! 

Evidemment, la poitrine est trois fois trop grande, mais facile à corriger.  Maudite poitrine ! 

Je couds tout ce petit monde en décidant que NON je ne ferais pas de doublure ! Envie de tester une technique inédite chez moi, la parementure au biais ! Et c’est génial comme technique ! J’ai regardé une vidéo de chez T&N ici, pour être sure de ne pas faire de bêtise. J’en ai profité pour en mettre sur le zip invisible, histoire de consolider. J’adore cette technique, ça fait de jolies finitions quand on n’a pas de surjeteuse, probablement ma nouvelle technique fétiche.

Finalement j’essaies le tout … MAUDITES HANCHES !! Bibendum en puissance, welcome !

Conclusion, quand c’est si près du corps, ce n’est pas un modèle pour moi, avec ma corpulence actuelle !

Je modifie un peu tout  et j’obtiens ça (indulgence, indulgence, je ne m’aime pas sur ces photos bouuuh …) (oui faut que je m’achète des chaussures de filles, je n’en ai plus depuis le déménagement) :

DSCN3935

Donc, j’ai remonté les hanches au niveau de la taille, comme ça tout passe sans mochement mouler. Une petite ceinture taillée dans les chutes pour cacher la vilaine couture et le tour est joué.

DSCN3939

Contrairement à la photo ci-dessus, le zip invisible ne fait pas continuellement une bosse comme ça. Par ailleurs, j’ai réussi à le poser sans trop de souci, je m’améliore huhu. Autant le devant de la robe me plait moyen, autant le dos me plait beaucoup (malgré les pinces décousues). Je la trouve flatteuse pour mon popotin de panda. J’ai fait en sorte de faire la jupe plus longue sur le derrière même si ça se voit peut, ça couvre juste ce qu’il faut des mes genoux. #paranoïaquedugenou

DSCN3940

DSCN3946

Niveau poitrine, le croisé pourrait faire croire à un « déballage » dès qu’on bouge, mais non, tout reste parfaitement en place, sans découvrir plus qu’il n’en faut (testé et approuvé par le Nhomme).

Je suis méga fan des petites manches, c’est super chou, mignon, joli, … tout ça, mais ô combien gênant ! Les mouvements sont entravés. A porter quand on a rien à faire de particulier donc.

DSCN3950

Vous remarquerez que le Nhomme s’améliore nettement pour faire des photos, panda très fière !!

D’ailleurs, il s’est tellement pris au jeu, qu’il a fallu que je me retienne de rire …

DSCN3955

… quand Pixel a failli le faire tomber, les 4 fers en l’air, hihihi !

DSCN3954

Je la referai probablement en ajoutant quelques centimètres de tissu ici ou là, mais sans les manches, qui est d’ailleurs une variante disponible sur le magazine. Pourquoi pas en tunique ?

La prochaine fois, le sakapandâ sur le blog 😉

Publicités

20 commentaires sur « Sortons les gambettes #1 »

  1. Ben elle est sympa!
    Je sens que quand je vais commencer à me coudre des vêtements, j’aurais le problème inverse du tien : grosse poitrine et petite taille….. Pas forcément évident non plus….
    Le tissu est très sympa! J’en ai vu un presque pareil à Tissu Myrtille dans le côté « pas cher », mais c’était du voile polyester. Je n’ai même pas osé le prendre tellement c’est fin.
    Et le magasine Burda a l’air de contenir des petites merveilles. C’est vraiment sympa tout ce que tu fais!

    1. Ce qui est étonnant dans tout ça, c’est que lorsque j’achetais des vêtements du commerce, ce qui bloquait toujours, c’était bien la poitrine, trop imposante, ça faisait « plissé » ou « gondolé » ou « étiré », si tu vois ce que je veux dire . Ce problème de taille n’est apparu que depuis que je couds mes fringues.
      Donc soit je ne flashes que sur des modèles ajustés à la taille, soit mon corps est juste devenu un tronc d’arbre sans aucune démarcation le jour où j’ai eu ma màc (la 2ème parait plus probable).

      Sinon, j’aime beaucoup ce magazine Burda. Y’a beaucoup de modèles qui me plaisent, quand je l’ai feuilleté, je savais déjà que la moitié des modèles passerait sous ma màc. Je ne sais pas, le style qui y est présenté me correspond totalement ! Et même que les explications libidineuses, hé ben je ne les lis mêmes plus, je crois que j’ai le coup de main 😉

      Mais l’avantage avec une grosse poitrine et une petite taille, c’est qu’on peut régler le problème avec des pinces, c’est très beau une taille fine marquée je trouve 🙂

      1. Je pencherais plus pour les vêtements du commerce qui sont taillés « standard ». C’est à dire petite poitrine, petite taille. Comme si tout le monde était comme ça…. Et bien non! ^^

  2. Superbe robe ! J’admire la détermination du petit panda en matière de couture.
    Certes, c’est un juillet diluvien mais dès que le soleil sera de retour tu pourras sortir tes gambettes….

    1. Cette détermination est aussi poussée par la nécessité (je n’ai plus rien de « neuf » à me mettre, que des vieilleries, pour la plupart usées et/ou tâchées) et par le no buy ambiant. Je m’efforce de ne pas craquer, de ne pas choisir la facilité en achetant des vêtements du commerce, je sais que je peux le faire, que j’ai plein fournitures pour faire ce qu’il me plait, alors cousons ! 🙂

      Peu importe le déluge, mes gambettes sont (et seront) de sortie, c’est l’été !

    1. Imagines maintenant mon homme me demandant de me pencher exagérément , le nez collé à 15 cm de mon décolleté pour voir si un petit bout de chair dépasse … Puis (comme si naturellement quelqu’un allait faire ça dans la rue en me croisant), imagines-le en train de tirer sur les pans du croisement pour voir si tout tient bien place.

      Testé et approuvé, je te dis xD

  3. Le tissu est super et ta robe te va très bien! Moi aussi j’admire ta détermination, je suis en train de doucement me mettre à la couture…c’est pas glorieux glorieux, c’est même la cata…mais je lâche pas l’affaire , Gnark!
    Gros bisous et bon weekend!

    1. Faut pas lâcher l’affaire ! C’est grâce aux petites catas qu’on apprend à manier la bête ! (et j’en ai eu des catas … des trucs honteux impossible à porter mais qu’on garde parce que « c’est le premier que j’ai cousu »).
      Courage !! 🙂

  4. Ben moi, je suis super fière de toi, je trouve que ta robe te va super bien!! Je trouve que le décolleté est bien posé, que tu as bien fait de lacher les pinces au dos, ce qui en effet joue un très joli tour à ton popotin vu qu’il disparait, le coquin!
    Pis je confirme, il te faudrait investir dans une paire de nus-pieds, ou alors des tongs, plus féminines quand même que les espadrilles 😉 Ou alors, tiens, une idée me vient!!! Une ptite chute de tissus, un petit noeud cousu vite fait sur le dessus de ton espadrille, et hop cela devient tout de suite plus féminin! Tu changes de tenue? Tu coupes le fil et tu mets un autre noeud 😉
    En tout cas,bravo!!

    1. Ah mais on est d’accord niveau investissement …
      Les dernières paires que je me suis achetées, des ballerines et des sandales, le tout à décathlon. J’ai privilégié le confort et la solidité à la féminité, vu le nombre d’heures que je peux passer à promener le micro chien (petit mais encombrant), je n’avais pas envie d’avoir à acheter une nouvelle paire chaque mois …
      Pour tout te dire, les espadrilles, je les ai achetées des clopinettes y’a un mois à peine, j’ai promené le chien quelques fois avec, la semelle est déjà fichue … donc elles n’auront pas le droit au petit noeud …
      Faut vraiment que j’investisses dans du solide !

  5. Cette robe est très jolie et te va bien. J’aime le corsage croisé, c’est flatteur pour toutes les silhouettes.
    En couture, c’est hyper fréquent d’être entre plusieurs tailles. Et l’avantage quand on se coud ses vêtements c’est justement de pouvoir adapter le patron en fonction de ses mensurations. Le truc pour que ça aille au mieux en fonction de tes formes c’est de décalquer le patron en jouant sur les tailles. Moi par exemple j’ai une morphologie en forme de poire. Alors je décalque souvent le haut en 40 ou 42 mais je rejoins la taille 42 ou 44 au niveau de la taille et je vais jusqu’à la taille 46 au niveau des hanches. Comme ça la robe est parfaitement ajustée à mon volume et ça évite que ça coince quelque part. Cette technique est un peu plus délicate au moment où on décalque le patron, mais c’est tellement plus gratifiant ensuite d’avoir un vêtement qui tombe parfaitement 🙂

    1. Ben j’y avais pensé, d’ailleurs, j’y ai pensé en me rappellant la robe que tu as faite pour le D4S ! Mais je n’ai pas osé. J’ai eu beaucoup de mal à caser toutes mes pièces dans mon coupon, alors si je me loupais, c’était fichu …
      Mais je pense tenter l’expérience pour la prochaine robe, qui sera moins compliquée, donc plus facile à décalquer :).

  6. Elle est très chouette ta robe, c’est vrai que c’est le moment ou jamais de sortir ses gambettes ^^ J’admire tes talents de couturière et le talent de ton photographe 🙂

    1. Mais malheureusement le photographe est parti en voyage, alors du coup, me voilà orpheline d’objectif ! Mais je viens d’en retrouver pour quelques jours, on verra bien si j’arrive à faire (re)vivre mon blog 😉

    1. Merci et bienvenue par ici 🙂
      C’est vrai que le soleil joue à cache cache avec les orages ces derniers temps, il faut tomber au bon moment ^^

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s