La menteuse

Je n’arrête pas de dire que je n’ai rien à, ou que je ne peux rien, vous montrer en ce moment, mais c’est on ne peut plus faux !

J’ai la flemme.
La flemme de prendre des photos car je n’ai plus de « mur » dédié à mes photos portées (vis ma vie de blogueuse, yep). J’ai récemment entièrement refait mon salon, et mon espace de travail + celui du nhomme ont pris le tout dernier bout de mur plus ou moins blanc que j’utilisais. Et dans la chambre, même topo, y ‘a le vélo d’appartement qui squatte (oui le panda transpire depuis quelques temps) le seul mur « utilisable et un peu clair », donc faut tout déplacer. Et, c’est bien connu, les pandas sont feignants !

Et puis même comme ça, les photos sont pas terribles … Et j’ai beaucoup de mal à avoir mon Nhomme-photographe disponible, rien que pour mes tricots, alors pour la couture …

Car des choses à vous montrer, j’en ai, niveau couture.

Je ne couds plus beaucoup, essentiellement par manque de temps. J’ai tellement bien organisé mon temps de travail que je ne fais plus que ça. Alors, de temps en temps, le week end, je m’autorise des heures coutures pour décompresser et me faire plaisir. Aujourd’hui, je vous montre trois week end couture + un teasing tricot !

Le première modèle, une petite robe de fin d’hiver :

IMG_0971

Mix robe Plantain/influence Lisette de Lilicommetout

T. ?? (la plus haute mais remaniée sous poitrine)

jersey de coton épais, marron glacé, qui-a-un-nom-mais-je-m’rappelle-plus, 5€ le m, Myrtilles Angers

Alors pour ce modèle, je suis (encore) parti du Plantain, de Deer & Doe. Du moins pour le haut. Je ne sais plus très bien ce que j’ai fait …. ça date de février au moins … Bref, j’ai trouvé la bonne élasticité de tissu, les bonnes mesures, tout le gras rentre, ça ne serre pas et c’est agréable à porter. Le jersey est un poil épais pour faire de jolis plis, mais j’étais contente d’avoir quelque chose qui ne m’écrase pas la poitrine (cf. la petite robe rouge et noire de Noël). 

IMG_0931

Pour cette fois, j’avais envie de souligner un peu ce marron tristounet avec l’un de mes jolis biais liberty (ça coute un bras, mais c’est beau !). Je me suis dit, qu’après tout, si je les gardais toujours planqué, attendant LE modèle miracle, ben je ne les verrai pas beaucoup !

Donc petit biais à roses roses vertes et jolis branchages fleuris. Un gros coup de coeur biais-esque <3.

Robe suivante, ou plutôt tunique, qui date début avril :

IMG_0945

Basilic, de Christelle Coud

T.48 jusqu’à la poitrine, 46 sous poitrine

Coton fluide légèrement élastiqué algérien, offert par B-M, d’un bleu canard que-j’aime-d’amour-mais-impossible-à-prendre-en-photo,

L’un de mes patrons préférés, si ce n’est mon préféré, est de retour, Basilic, pour les intimes. L’un des rares patrons que je refais sans bouder, tellement j’aime être dedans. Bon j’ai pas tout bien capté ce jour là, j’ai coupé un 48 non modifié, et je me suis retrouvé avec une jupe 46 … Je soupçonne l’idiote de panda d’avoir fait cerveau à part la dernière fois que je l’ai cousu et d’avoir modifié le patron sans me le dire. J’ai dû faire des raccords à la sauvage, ni vu ni connu, mais je rentre dedans, c’est l’essentiel ! Ca m’a permis de découvrir que, la coupe qui met vraiment mon buste en valeur, c’est la « taille empire ». Donc cintré sous-poitrine, plutôt qu’au niveau de la taille (quasi inexistante, merci corps en H), on évite l’effet saucisson. Encore une fois, j’ai craqué pour la version mancheron, le détail qui cache le gras du bras sans alourdir.

IMG_0922

Et comme on a qu’une vie, j’ai « sacrifié » un autre biais liberty, à petites fleurs bleues trop choupinet (je ne sais pas si c’est réellement du liberty, je les paie cher, ça c’est sûr, ils sont nommés ainsi dans le magasin, mais après, tout ce qui a des fleurs est nommé à tort et à travers liberty donc …).
Oui, z’avez bien lu, je porte et j’AIME du bleu. Mais canard hein ! Attention.

IMG_0927

Evidemment, les poches ont reçu leur petit passepoil maison.

Niveau tissu, il s’est lui aussi mis à bouloché, mais ne bouge plus depuis, comme les autres que j’ai coupé. Et lui aussi a rapetissé après les deux premiers lavages (comme les autres ! Pourtant je prélave tous mes tissus …). Mais ça reste assez long pour cacher le popotin.

Et enfin, la dernière robette, qui est en fait une toile dans un coupon trop court, donc tunique d’essai faite ce week end :

IMG_0952

Modèle ultra modifié de la robe 413, Burda + A-H 2014

T. … mélange de 3 tailles (48>52)

Crêpe de coton (je crois), jaune paille, 140×120, chippé à 2.50€ à Myrtilles

Ce qui est intéressant avec Burda, c’est que je zyeute toujours des modèles qui ne m’iront pas, c-àd, cintré à la taille. D’ailleurs, le modèle en lui même a un gros potentiel mamie sur le papier.

Le haut se travaille comme un bustier empire. 4 parties devant, 4 parties dans le dos, un grand col châle avec fronces poitrines devant, et un zip invisible et fronces dans le dos. Le bustier descendait bien trop bas pour moi. J’étais bonne pour l’aspect saucisson d’office. Donc j’ai raccourci les 4 parties (je les ai pas toujours cousues correctement les unes avec les autres d’ailleurs … HUM) de manière à ce que le passepoil arrive bien sous ma poitrine (ça fait quand même 15 bon cm en moins …) et j’ai coupé l’empiècement en V inversé d’une seule pièce, pour éviter de souligner des formes que j’aimerai oublier. Bref, tout ça pour obtenir une taille empire à ma taille.

IMG_0932

Je n’ai absolument rien compris aux explications du col châle. Du moins le début ça allait, mais ils m’ont perdu à la ligne de couture au repère transversal du devant inférieur et de la parementure … Gné ? J’ai fait à ma sauce, je pense que j’ai capté la technique, mais le dieu du vocabulaire burdaesque n’était pas avec moi ce jour là. Séparément, j’ai compris les mots, mais tous ensemble, Gné quoi !

IMG_0933

La à aussi, j’ai sorti l’un de mes jolis biais planqués gardés précieusement. Je ne sais pas ce que c’est, un croquet ? Ce n’est pas vraiment du biais, il n’a que deux faces et se pose en « pince ». Bref, l’est joli, c’est tout ce qui compte. J’avais un peu peur de l’effet chemise de nuit, mais ça va à peu prés.

J’ai un poil foiré mes fronces de poitrine, l’un des cotés à une partie non froncée … mais chuuut on a rien vu !

IMG_0934

Mis à part le zip que j’ai eu la flemme de recouvrir de biais (donc ça fait pas propre), je trouve l’encolure plutôt propre, et le col tombe très bien (je ne l’ai pas entoilé d’ailleurs => gare à l’effet col claudine rigide et moche).

IMG_0935

D’ailleurs, ce zip, dont j’étais particulièrement fière, car le seul truc mal fait est la jonction couture/zip … est inutile, je peux l’enfiler sans … Ce n’est pas le but, me direz-vous. J’en ai conclu que je l’ai taillé trop grande, comme d’hab :p. Il faudra compter une taille en-dessous pour la prochaine.

J’ai supprimé les manches ballons, gros potentiel jambonneaux du bras, au-secours.

Bref, elle me plait bien, bien que le tissu manque de souplesse, elle fait un peu raide au tombé, mais ça reste une toile portable.

Et je suis à jour dans mes cousettes, yeah !

En réalité, j’ai cousu plein de petites choses, essentiellement des toiles, ratées, donc pas forcément intéressantes, si ce n’est qu’elles m’en ont appris pas mal sur ma morphologie.

Le panda n’oublie pas ce qu’il a dit au début de cet article, j’ai un petit teasing tricot pour vous. Vous ne pourrez quasiment rien deviné, sauf si vous êtes testeuses de l’un de ces modèles, évidemment … Qui d’ailleurs n’ont eu que des photos moches de tout ceci (et je n’ai toujours rien pris en photo depuis).

Voici ce qui m’occupe depuis fin mars environ :

IMG_0973

Et oui, ce sont mes prototypes du moment. Aucun n’est sorti, ils sont presque tous en court de test.  Vous pouvez y voir 3 modèles été, 2 hiver. Oui je prends de l’avance ^^.

Il y en a encore 3 à venir d’ici juin, donc, voyez, je travaille pas mal et c’est assez frustrant de ne rien vous montrer, surtout quand ça fait déjà quelques mois que c’est prêt !

Sans compter que je bosse sur un nouvel espace boutique … ALM, ce sera bientôt fini ! Mais comme je suis nulle, ben ça n’avance vraiment pas vite !

Bref, voilà un looooong post de terminé, je ne sais pas quand j’aurai un nouveau petit truc à vous montrer, j’ai plein d’envies coutures, mais peu de temps, j’ai plein de prototypes, mais rien n’est fini d’être testé …

Je trouverai bien 😉

Publicités

Coup de ♥

Oulala, voilà des jours, pour ne pas dire des semaines, que ces photos sont prises …

Comment faites-vous les filles pour publier régulièrement ? 

Alors, aujourd’hui je vous parle d’un véritable coup de coeur couturesque qui date du mois d’octobre. Un patron que j’adore, mais beaucoup beaucoup, beauuuuuucoup.

La première fois que j’en ai entendu parler, c’est grâce à Sophie. On discutait de patrons et hop elle m’a envoyé un lien pour me demander si ce n’était pas ça, par hasard, que je cherchais à faire. Quelques jours plus tard, elle montrait sa version sur son blog, et voilà, c’en était fini de moi, il me le fallait !

Après quelques soucis paypalesques, la créatrice m’a finalement envoyé le patron (avec mon petit nom dessus ! J’aurai dû m’enregistrer sous le nom « le plus beau des pandas », pas vrai ?) et j’ai attaqué direct !

Ce patron c’est Basilic.

Une robe ou tunique ample comme je les aime.

En vérifiant le tableau des tailles, j’ai choisi, en bougonnant un peu, la plus grande, taillé la version robe avec mancherons et j’ai obtenu … un méga sac à patates qui m’arrivait mi-mollet.

Ça n’allait pas du tout, du tout, du tout. Sans compter que du haut de mon 1m60, aie aie aie …

J’ai tout coupé à mi-cuisse et j’ai obtenu une super tunique mal repassée !

IMG_0061

Basilic T.52. , version tunique
Coton parme offert par ma Belle-maman

Alors … J’ai choisi un des jolis cotons que mon chéri m’a ramené d’Algérie en juillet. Et j’adore ce tissu ! Il est souple, facile à coudre, doux, un poil élastique, la couleur ne bouge pas. En revanche, il rétrécit au lavage … Mais du genre beaucoup. Belle-Maman m’avait pris des coupons de 2m, et je me suis retrouvée avec 1m80 … la loose. Le problème c’est qu’il rétrécit encore, en longueur, bien que je ne lave pas au-dessus de 30°. Du coup, la tunique est encore plus courte qu’avant. Autre petit souci, le tissu bouloche à mort par frottement (à l’emplacement du sac à main par exemple, de l’emplacement du gilet, etc). Est-ce dû au fait que je porte cette version au moins une fois par semaine ? Plus que probable. Je la porte encore ces jours-ci, en mode « superposition »qui se froisse d’un rien, on est si bien dedans.

Bref, la couleur étant déjà bien flash à mon goût, j’ai préféré la jouer soft niveau parementure. Blanc, simple et efficace.

IMG_0059

Je me suis amusée à mettre du passepoil maison, du même biais que l’encolure, pour faire ressortir les poches. Oui, tant qu’à s’amuser hein, je colle du passepoil dès que je le peux  (ça sent la nana frustrée qui a fait tellement de pantacourts identiques qu’elle avait besoin de fantaisie).

IMG_0060

Et puis, je n’ai pas pu m’empêcher le petit détail que moi seule vois, l’intérieur des poches :

IMG_0062

Bon, sur le coup, j’étais un peu déçue, parce que je voulais une robe moi ! J’ai remis ça fissa, dans la foulée, j’ai sorti le même coupon de coton mais marron. Et là, je me suis rendue compte que la créatrice de Basilic était en fait l’auteur de mon fameux bouquin Casual Wear (ma référence patron pour les hommes). Et j’ai toujours dit que ces modèles taillaient grands. Et bien, c’est vrai aussi pour celui-ci 🙂

Oui je sais, j’assure pas, j’aurai dû m’en rendre compte plus tôt que c’était la même personne … 

Vu le potentiel sacàpatatesque, j’ai taillé 2 tailles en-dessous. Puis j’ai ajouté des pinces à la poitrine, car je trouvais ça toujours trop large (note pour moi-même, faire du 46 pour la prochaine). Et ma version robe est née :

IMG_0048

Basilic, T.48
Coton chocolat, offert par Belle-Maman –
biais blanc à petits coeurs jaune, Myrtilles Angers

Cette fois, j’ai voulu le biais d’encolure apparent. Et j’ai réitéré le coup du passepoil aux poches.

Je suis incorrigible, je sais, mais que voulez-vous, il y a des petits coeurs ! 

IMG_0052

IMG_0053

Je l’ai porté jusqu’à la mi-octobre. Elle a une légère tendance mémérisante dès qu’on porte un legging ou un collant avec. Néanmoins, pour l’été elle sera parfaite. Portée, ça donne ça (avec tout plein de plis et de dos) :

IMG_0203

Finalement, je préfère la version tunique, un poil moins large et elle sera parfaite. Je la referai sans hésiter, j’hésite juste sur la couleur.

IMG_0065

En ce qui concerne le patron, mis à part le fait qu’il taille grand, il est vraiment de qualité. Le patron s’assemble tout seul, il se coupe tout seul, il se coud tout seul, ET il se customise facilement. Sans compter qu’il y a un petit pas-à-pas photos de la construction de la robe pour les plus débutantes, c’est plus que complet. Vraiment parfait, il vaut chaque petit neuro qu’on met dedans.

La seule chose qu’il manque à cette robe, c’est un bon petit gilet de coton pour les soirées fraîches d’été, mais ça, je pense que c’est tout à fait de mon ressort, croyez pas ? 😉