Le mâle qui est en nous …

Bonjour !

On continue cette série avec un modèle consacré au départ à nos charmants hommes, petits ou grands 😉

Je vous présente l’ensemble Astérios :

IMG_0102

Mais que les filles peuvent porter aussi, ben oui ! 😉

Un petit ensemble mixte donc, tout en simplicité. Un jeu de côtes torses, de croisements de mailles et de jersey qui apportent une petite touche de fantaisie et qui évite la monotonie dans le tricot.

A la base, ce modèle, je le voulais bien chaud au niveau des oreilles. On peut donc retourner le bord-cotes si l’envie nous prend ! Mais on peut le porter en version slouchy sans problème !

IMG_0087

Et même ajouter un pompon ! (je le confesse, j’adore les pompons).

IMG_0072

Son petit nom lui vient de la mythologie grecque encore une fois. Astérios était le nom présumé du minotaure enfermé dans le labyrinthe de Dédale. Les croisements de mailles et les côtes forment à mes yeux comme des couloirs dans lesquels se perdre … Bref, c’était tout trouvé ^^.

IMG_0078

Les deux modèles se tricotent en rond, en partant de la base en côtes.

Plusieurs tailles sont fournies dans ce patron, de la taille enfant à la taille adulte, sans pour autant faire une distinction précise. Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien vous redirigeant vers une vidéo faite par votre cher panda !

IMG_0100

Il est à présent disponible sur Ravelry et bénéficie d’une petite réduc de 30% jusqu’au samedi 14 novembre, minuit.

Je vous invite également à aller voir les versions des testeuses, sur pitchounes ou grands gaillards ❤

Quant à moi, je vais me cacher dans mon col jusqu’à demain, en attendant de vous montrer le prochain modèle 😀

IMG_0073

Bisous !

Publicités

La menteuse

Je n’arrête pas de dire que je n’ai rien à, ou que je ne peux rien, vous montrer en ce moment, mais c’est on ne peut plus faux !

J’ai la flemme.
La flemme de prendre des photos car je n’ai plus de « mur » dédié à mes photos portées (vis ma vie de blogueuse, yep). J’ai récemment entièrement refait mon salon, et mon espace de travail + celui du nhomme ont pris le tout dernier bout de mur plus ou moins blanc que j’utilisais. Et dans la chambre, même topo, y ‘a le vélo d’appartement qui squatte (oui le panda transpire depuis quelques temps) le seul mur « utilisable et un peu clair », donc faut tout déplacer. Et, c’est bien connu, les pandas sont feignants !

Et puis même comme ça, les photos sont pas terribles … Et j’ai beaucoup de mal à avoir mon Nhomme-photographe disponible, rien que pour mes tricots, alors pour la couture …

Car des choses à vous montrer, j’en ai, niveau couture.

Je ne couds plus beaucoup, essentiellement par manque de temps. J’ai tellement bien organisé mon temps de travail que je ne fais plus que ça. Alors, de temps en temps, le week end, je m’autorise des heures coutures pour décompresser et me faire plaisir. Aujourd’hui, je vous montre trois week end couture + un teasing tricot !

Le première modèle, une petite robe de fin d’hiver :

IMG_0971

Mix robe Plantain/influence Lisette de Lilicommetout

T. ?? (la plus haute mais remaniée sous poitrine)

jersey de coton épais, marron glacé, qui-a-un-nom-mais-je-m’rappelle-plus, 5€ le m, Myrtilles Angers

Alors pour ce modèle, je suis (encore) parti du Plantain, de Deer & Doe. Du moins pour le haut. Je ne sais plus très bien ce que j’ai fait …. ça date de février au moins … Bref, j’ai trouvé la bonne élasticité de tissu, les bonnes mesures, tout le gras rentre, ça ne serre pas et c’est agréable à porter. Le jersey est un poil épais pour faire de jolis plis, mais j’étais contente d’avoir quelque chose qui ne m’écrase pas la poitrine (cf. la petite robe rouge et noire de Noël). 

IMG_0931

Pour cette fois, j’avais envie de souligner un peu ce marron tristounet avec l’un de mes jolis biais liberty (ça coute un bras, mais c’est beau !). Je me suis dit, qu’après tout, si je les gardais toujours planqué, attendant LE modèle miracle, ben je ne les verrai pas beaucoup !

Donc petit biais à roses roses vertes et jolis branchages fleuris. Un gros coup de coeur biais-esque <3.

Robe suivante, ou plutôt tunique, qui date début avril :

IMG_0945

Basilic, de Christelle Coud

T.48 jusqu’à la poitrine, 46 sous poitrine

Coton fluide légèrement élastiqué algérien, offert par B-M, d’un bleu canard que-j’aime-d’amour-mais-impossible-à-prendre-en-photo,

L’un de mes patrons préférés, si ce n’est mon préféré, est de retour, Basilic, pour les intimes. L’un des rares patrons que je refais sans bouder, tellement j’aime être dedans. Bon j’ai pas tout bien capté ce jour là, j’ai coupé un 48 non modifié, et je me suis retrouvé avec une jupe 46 … Je soupçonne l’idiote de panda d’avoir fait cerveau à part la dernière fois que je l’ai cousu et d’avoir modifié le patron sans me le dire. J’ai dû faire des raccords à la sauvage, ni vu ni connu, mais je rentre dedans, c’est l’essentiel ! Ca m’a permis de découvrir que, la coupe qui met vraiment mon buste en valeur, c’est la « taille empire ». Donc cintré sous-poitrine, plutôt qu’au niveau de la taille (quasi inexistante, merci corps en H), on évite l’effet saucisson. Encore une fois, j’ai craqué pour la version mancheron, le détail qui cache le gras du bras sans alourdir.

IMG_0922

Et comme on a qu’une vie, j’ai « sacrifié » un autre biais liberty, à petites fleurs bleues trop choupinet (je ne sais pas si c’est réellement du liberty, je les paie cher, ça c’est sûr, ils sont nommés ainsi dans le magasin, mais après, tout ce qui a des fleurs est nommé à tort et à travers liberty donc …).
Oui, z’avez bien lu, je porte et j’AIME du bleu. Mais canard hein ! Attention.

IMG_0927

Evidemment, les poches ont reçu leur petit passepoil maison.

Niveau tissu, il s’est lui aussi mis à bouloché, mais ne bouge plus depuis, comme les autres que j’ai coupé. Et lui aussi a rapetissé après les deux premiers lavages (comme les autres ! Pourtant je prélave tous mes tissus …). Mais ça reste assez long pour cacher le popotin.

Et enfin, la dernière robette, qui est en fait une toile dans un coupon trop court, donc tunique d’essai faite ce week end :

IMG_0952

Modèle ultra modifié de la robe 413, Burda + A-H 2014

T. … mélange de 3 tailles (48>52)

Crêpe de coton (je crois), jaune paille, 140×120, chippé à 2.50€ à Myrtilles

Ce qui est intéressant avec Burda, c’est que je zyeute toujours des modèles qui ne m’iront pas, c-àd, cintré à la taille. D’ailleurs, le modèle en lui même a un gros potentiel mamie sur le papier.

Le haut se travaille comme un bustier empire. 4 parties devant, 4 parties dans le dos, un grand col châle avec fronces poitrines devant, et un zip invisible et fronces dans le dos. Le bustier descendait bien trop bas pour moi. J’étais bonne pour l’aspect saucisson d’office. Donc j’ai raccourci les 4 parties (je les ai pas toujours cousues correctement les unes avec les autres d’ailleurs … HUM) de manière à ce que le passepoil arrive bien sous ma poitrine (ça fait quand même 15 bon cm en moins …) et j’ai coupé l’empiècement en V inversé d’une seule pièce, pour éviter de souligner des formes que j’aimerai oublier. Bref, tout ça pour obtenir une taille empire à ma taille.

IMG_0932

Je n’ai absolument rien compris aux explications du col châle. Du moins le début ça allait, mais ils m’ont perdu à la ligne de couture au repère transversal du devant inférieur et de la parementure … Gné ? J’ai fait à ma sauce, je pense que j’ai capté la technique, mais le dieu du vocabulaire burdaesque n’était pas avec moi ce jour là. Séparément, j’ai compris les mots, mais tous ensemble, Gné quoi !

IMG_0933

La à aussi, j’ai sorti l’un de mes jolis biais planqués gardés précieusement. Je ne sais pas ce que c’est, un croquet ? Ce n’est pas vraiment du biais, il n’a que deux faces et se pose en « pince ». Bref, l’est joli, c’est tout ce qui compte. J’avais un peu peur de l’effet chemise de nuit, mais ça va à peu prés.

J’ai un poil foiré mes fronces de poitrine, l’un des cotés à une partie non froncée … mais chuuut on a rien vu !

IMG_0934

Mis à part le zip que j’ai eu la flemme de recouvrir de biais (donc ça fait pas propre), je trouve l’encolure plutôt propre, et le col tombe très bien (je ne l’ai pas entoilé d’ailleurs => gare à l’effet col claudine rigide et moche).

IMG_0935

D’ailleurs, ce zip, dont j’étais particulièrement fière, car le seul truc mal fait est la jonction couture/zip … est inutile, je peux l’enfiler sans … Ce n’est pas le but, me direz-vous. J’en ai conclu que je l’ai taillé trop grande, comme d’hab :p. Il faudra compter une taille en-dessous pour la prochaine.

J’ai supprimé les manches ballons, gros potentiel jambonneaux du bras, au-secours.

Bref, elle me plait bien, bien que le tissu manque de souplesse, elle fait un peu raide au tombé, mais ça reste une toile portable.

Et je suis à jour dans mes cousettes, yeah !

En réalité, j’ai cousu plein de petites choses, essentiellement des toiles, ratées, donc pas forcément intéressantes, si ce n’est qu’elles m’en ont appris pas mal sur ma morphologie.

Le panda n’oublie pas ce qu’il a dit au début de cet article, j’ai un petit teasing tricot pour vous. Vous ne pourrez quasiment rien deviné, sauf si vous êtes testeuses de l’un de ces modèles, évidemment … Qui d’ailleurs n’ont eu que des photos moches de tout ceci (et je n’ai toujours rien pris en photo depuis).

Voici ce qui m’occupe depuis fin mars environ :

IMG_0973

Et oui, ce sont mes prototypes du moment. Aucun n’est sorti, ils sont presque tous en court de test.  Vous pouvez y voir 3 modèles été, 2 hiver. Oui je prends de l’avance ^^.

Il y en a encore 3 à venir d’ici juin, donc, voyez, je travaille pas mal et c’est assez frustrant de ne rien vous montrer, surtout quand ça fait déjà quelques mois que c’est prêt !

Sans compter que je bosse sur un nouvel espace boutique … ALM, ce sera bientôt fini ! Mais comme je suis nulle, ben ça n’avance vraiment pas vite !

Bref, voilà un looooong post de terminé, je ne sais pas quand j’aurai un nouveau petit truc à vous montrer, j’ai plein d’envies coutures, mais peu de temps, j’ai plein de prototypes, mais rien n’est fini d’être testé …

Je trouverai bien 😉

Geméllité quasi parfaite

Et me revoilà par ici !

Que ce mois de juillet est pauvre en posts de ma part … j’ai tellement de choses en cours … et lorsque j’arrive à en finir une, il me manque le photographe …

Alors j’avais promis des gambettes … mais pas de photographe pas de photos. Maintenant j’ai le photographe, mais pas la robe !

Mais j’ai enfin quelque chose à vous montrer qui ne nécessite d’autre photographe que moi, yes !

Aujourd’hui, ça va parler chemise !

ENCORE ?! 

Bé oui … commande spéciale de l’énervement Fraternel, deux chemises pour le prix d’une machine à coudre qui fait la gueule et tombe en panne plusieurs fois … Je crois que ma petite « mademoiselle » a bien besoin d’une révision !

Donc, toujours aussi coloré chez le frangin (et chez les hommes qui m’entourent en général hein), du noir :

DSCN3979Chemise à manches courtes, Casual Wear

T.36, sans marge de couture

Coton épais noir, Myrtilles Angers 

Je l’avais déjà cousu ici, en marron rayé gris avec passepoil noir, sauf que j’avais laissé les marges de couture. Mais là,  le frangin voulait quelque chose qui « colle » au corps.

(Je ne comprends pas cette obsession du « ça doit serrer, ça doit serrer, ça doit serrer » récurrente chez tous les hommes de mon entourage)

Mais bon, le noir, c’est un peu morne tout ça, donc je lui ai proposé de trancher avec un peu de couleur niveau boutons/passepoil/détails d’intérieur.

Il a opté pour le blanc …

(Dire qu’il avait choisi le rouge au départ, mais il a changé d’avis ! Dommage ! )

Donc j’ai sorti mes 4m de biais blanc, et j’en ai mis partout …

(Evidemment, en ce moment même je suis chez la Dame, je retrouve donc son bon vieux balcon qui n’aime pas qu’on y photographie du blanc). 

Sur l’ourlet des manches :

DSCN3982

A l’intérieur de la patte de boutonnage :

DSCN3985

Et au niveau de l’empiècement du dos, sous forme de passepoil maison :

DSCN3983

Et donc je parlais de perfection, car OUI ELLE EST PARFAITE !

(Du moins à mes yeux)

Outre le fait que ma màc a grave bouder les épaisseurs … toutes mes coutures sont nickel, rien ne dépasse, tout s’assemble bien et …. mon col est réussi hihihi ! J’ai enfin capté la technique.

Le seul détail qui me dérange, c’est que j’ai ajouté du biais au niveau du col, car d’habitude je loupe mon col. Le biais aurait caché le loupé. Mais là, pas de loupé, le biais fait de trop.

Pas de souci, j’ai parlé de gemellité dans mon titre, vous vous souvenez ?

C’est parce que je l’ai faite une seconde fois dans la foulée (une chemise par jour, je suis rôdée ! ). Attention aux yeux, de la couleur …. du bleu foncé rayé marron … Le même tissu que pour la toute première que j’ai cousue, seul le coloris diffère.

(Je préviens les âmes sensibles, cette chemise a l’air froissée, mais elle est repassée, si si si … je n’ai pas compris ce qu’il s’est passé, c’est comme ça depuis le premier lavage – à froid pourtant. C’est un tissu récalcitrant au fer à la base, mais là, c’est too much ! )

DSCN3975

(Merci l’effet psychédélique des rayures qui n’arrange rien)

Chemise à manches courtes, Casual Wear

T.36 sans marges de couture

Coton souple bleu rayé marron, Mytilles Angers

Donc la même en bleu et blanc … Comme je n’avais plus assez de biais, cette fois, ce sont les revers des poches qui ont un ourlet blanc au lieu des manches.

DSCN3976

Même système pour la patte de boutonnage :

DSCN3978

J’ai galéré comme par permis sur le col … à cause des épaisseurs, les points n’arrêtaient pas de sauter … J’ai vraiment un gros problème de tension avec ma màc … Et en plus, j’ai cassé ma dernière aiguille 80 … Le 70 ça passait pour les coutures normales, mais triple épaisseur et j’étais obligé de passer en 90 pour que ça couse quelque chose … Sans compter que les manches ne voulaient plus s’assembler, problème de tension encore …  J’ai cru devenir folle !

DSCN3977

Et donc voilà, les deux chemises du frangin ! Il n’y a pas de photos porté puisque le frangin bosse de nuit et pionce le jour. Comme quoi, même quand on a et le vêtement et le photographe, il manque toujours quelque chose pour y arriver !

J’avais dit que la prochaine chemise devait être une Meltemi, et ce sera le cas, je suis en train de la couper ! D’autant qu’à la base je devais coudre deux bermudas à associer à ces chemises mais … j’ai oublié la planche de patrons chez moi, je n’ai que les indications … Donc je n’ai plus le choix, elle sera bientôt cousue.

Je suis encore et toujours un boulet ! Mais un boulet qui tricote toujours, bientôt je lancerai un test pour un bon gros gilet d’hiver, je dis ça, je dis rien 😉 

Besoin de votre avis

Comme l’indique le titre de cet article, j’ai besoin d’avis divers et variés.

Que vous soyez tricoteuse ou non, toute remarque constructive est la bienvenue.

De quoi je parles ?

Hé bien du Cosmo. Il s’agit d’une veste que j’ai créée/confectionnée pour le Nhomme-Mari, qui contient quelques défauts de conception au niveau du raglan et du col en V.

Pour ne pas m’influencer et ne pas être tentée de copier un quelconque modèle, je n’ai regardé aucun pattern, j’ai préféré calculer moi-même et faire/défaire/refaire la chose.

En réalité, ce ne sont pas vraiment des défauts, je me suis fiée aux mesures et aux demandes du Nhomme, et j’ai fait en sorte que tout aille ensemble.

Les-dites demandes étant :

  • que ça ne touche pas  du tout le cou car la laine ça pique (oui même l’acrylique), ce qui est assez contraignant comme col et laisse donc forcément le vêtement du dessous visible.
  • que le col soit en V, grand mais pas trop
  • que les poignets soient moulants
  • que le gilet soit assez long pour cacher le haut du postérieur
  • couleurs et boutons choisies par le nhomme

Au final je ne suis pas convaincue par ce que j’ai fait et j’ai la sainte flemme de tout défaire (surtout l’icord), donc je me tourne vers vous.

J’ai l’intention de le refaire, en apportant des modifications que je sais déjà nécessaires.

Modifs étant :

  • Diminuer le col V car finalement le Nhomme le trouve trop plongeant.
  • Rehausser un peu le col dans le dos, car je le trouve vraiment trop bas.
  • Augmenter le col sur le devant, car il est quasi inexistant au niveau des épaules.

Du coup, j’ai besoin de savoir si 1- vous feriez ces modifs, 2- s’il y a d’autres modifs qui selon vous sont indispensables.

Mais avant d’aller plus loin, voici quelques photos pour que vous puissiez comprendre de quoi je parles.

DSCN2611 DSCN2615 DSCN2622 DSCN2625 re

Bref, n’hésitez pas à commenter, de manière constructive évidemment. Tout conseil est bon à prendre 🙂

Mushu !

Vous l’aurez remarqué, le blog tourne un peu au ralenti en ce moment.

Mais n’allez pas croire que je ne fais rien, bien au contraire. Mes journées sont remplies de crochet ou de tricot. D’ailleurs j’aurais bientôt besoin de vous à nouveau.

En attendant, j’aimerai vous présentez un nouvel arrivant chez moi …

A qui sont donc ces beaux yeux jaunes ?

DSCN2435

Et ces petites ailes ?

DSCN2443

Et ce gros ventre assorti à ces grandes mains ?

DSCN2445

 Et bien oui ! C’es Mushu le dragon un peu con !

Mushu est un brin narcissique. On pourrait dire aussi qu’il a un petit grain dans le ciboulot… Ces yeux de travers le confirmeront, tout n’est que folie dans son esprit ! D’ailleurs il est fou de trésors, Mushu ! Mais pas n’importe lesquels, non. Lui il aime les petites piècettes sans valeur ainsi que les bijoux à gros cailloux.

DSCN2433
« Moi j’aime les trukibrilleuh »

S’il le pouvait, il les tiendrait toutes dans ses mains ! Vous remarquerez son plus gros trésor … une pièce de 10 francs ! (Et oui on a renversé le cochon-tirelire pour avoir toutes ces pièces).

Mais voilà, Mushu le dragon n’a pas fait attention, et son trésor, il se l’est fait voler ! Pas malin !

DSCN2438
« Enfer et Damnation, qui m’a piqué mes trésors !! »

Et comme Mushu ne sait pas réfléchir, il est reparti tout penaud, la crête mohair au vent, sans un seul centime d’euro …

DSCN2441
« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin »

Et voilà c’était l’histoire de Mushu (à qui il fut difficile de trouver un prénom, vous excuserez ce manque d’originalité).

Niveau technique :

Mushu est en fait crocheté à partir du modèle Dragon with a scarf and a hat de Galina Astashova. Cette créatrice fait parti du groupe Little Owl’s Hut, rassemblant plusieurs créatrices du genre. Je conseille aux amatrices de crochet et d’amigurumis en tout genre d’aller jeter un œil sur leur page Facebook, le groupe organise régulièrement des concours pour gagner une copie de leurs patrons (20 tirées au sort à chaque fois). C’est d’ailleurs ainsi que j’ai gagné ce patron au mois d’août. Sachant qu’en général le patron vaut 9$, il serait dommage de ne pas tenter sa chance.

En ce qui concerne ce patron :

Attention il n’est pas pour toutes les crocheteuses. Je vous conseille vivement d’être TRÈS à l’aise au crochet pour le tenter. Car il est de niveau « expérimenté », soit le niveau le plus haut. Et je vous assure que c’est le cas !

Ce dragon est entièrement articulé grâce à des fils de cuivre gainés assez souples pour pouvoir être tordus comme bon nous semble. C’est bien simple, même les oreilles sont articulées. Cela demande donc de la patience, le dragon monte tout doucement, pièce par pièce, puis l’assemblage se fait autour de la structure créée par les fils de cuivre. De fait, notre vitesse est ralentie par l’encombrement des fils et des membres ajoutées un à un. J’ajouterai que le modèle original se crochète en 1mm (je l’ai fait en 1.75mm). Il m’a fallu beaucoup beaucoup d’heures pour en venir à bout.

Je l’ai crocheté en Safran, colori pétrole de chez Drops, acheté chez Kalidou en juillet dernier. J’ai utilisé un tout petit peu plus de deux pelotes pour le corps. Pour les bras, un reste de BdF Luberon, colori ruche. Pour les ailes, un reste de laine acrylique de chez Ice Yarns ; pour la bouche, un reste de coton bio de la même marque. Quant à la crête, de la Cezanne Magic, même marque encore, mélange de mohair et merino (autant dire que sa crête est plus douce que mes cheveux …).

DSCN2444
Hauteur : 35 cm, Envergure : 25 cm, Longueur de la queue : 25 cm.

Ce petit dragon devait faire l’objet d’un concours sur ce blog pour fêter la première année de mon blog (qui était le 3 septembre, oui je suis en retard), mais, Mushu est bourré d’erreurs … Oui, même en suivant les indications, j’ai eu quelques moments d’inattention … Par exemple, première erreur, j’ai coupé le fil de cuivre de l’un des bras trop court. Je n’ai pas pensé qu’il fallait les rattacher au corps central … Bref, j’ai dû raccourcir la longueur des bras. Seconde erreur, il a une cuisse plus grosse que l’autre, problème de nombre de mailles, j’ai dû oublier une diminution ou deux. Troisième erreur, la queue vrille légèrement, problème au niveau des augmentations, après l’avoir redéfait trois fois, j’ai laissé tel quel. Quatrième erreur (oui ça commence à faire beaucoup) le nez … est à l’envers ! Oui, on devrait voir les naseaux normalement, mais là ils sont vers le bas. Pourquoi ? Parce que j’ai recommencé 6 ou 7 fois le moment entre la fin du nez et le début du crâne, et j’ai dû finir par me mélanger les pinceaux …Dernière erreur, la tige de l’une des ailes a cassé lorsque j’ai voulu les mettre en place. Du coup, pour palier à toutes ces erreurs (qu’on ne peut corriger qu’en défaisant et remplaçant, donc quasi impossible au moment où je m’en rendais compte) qui le mettent de travers, je lui ai mis des yeux globuleux et de travers.

Tout ça donne un dragon à l’air un peu con et rigolo.

Mais je ne peux décemment pas le mettre en jeu sachant tout cela. Je ferai donc autre chose 🙂

Et ça, ce sera pour une prochaine fois !

Recyclage #5

Et c’est reparti !

Alors, comme l’autre folle (moi) l’a dit la dernière fois, faisons place à la Dame et son recyclage. 
Pas de photos avant, parce que … ben je ne pensais pas : 1- les publier ; 2- que la Dame accepterait d’être en photo sur mon blog. Bref, pour les prochains de la Dame (s’il y en a), je ferai en sorte d’avoir le Avant. 
Ici donc, une robe. 
Faite à partir d’un top en coton crème, type top pour le yoga (elle avait l’ensemble pantalon/top)(mais elle n’a jamais fait de yoga hein) (voilà vous savez tout), et du même jupon que la dernière fois (qui était tellement grand qu’on aura pu faire une tente dedans). 
Ce qu’elle a fait : 
– récupéré deux volants du jupon et les a assemblé. 
– rajouté une bande au niveau des bretelles pour les élargir
– rajouté une bande au niveau des cotés pour ajouter de l’aisance au top. 
– recouvert le petit bouton qui se trouve au niveau du décolleté goutte d’eau
– assemblé le tout 
Et voilà, une robe qui donne l’impression de porter une jupe et un t-shirt séparés ! 
Ça froufroute de partout, ça s’envole au moindre coup de vent, c’est tout romantique  ♥ 
Et voilà ! 
Le plus drôle dans tout ça, c’est qu’il en reste encore, du jupon ! Je me demande bien ce qu’on va en faire … 

Recyclage #2

Second billet recyclage.

Cette fois la vedette, c’est ….

La Dame !

Hé oui, pour une fois, je ne vous montre pas une de mes confections, mais l’une des siennes. Car la Dame, quand ça la prend, elle coud pas mal. 
Du coup, quand ma lubie du recyclage a commencé, elle s’est dit qu’elle ferait bien pareil. Ce que je vais vous montrer aujourd’hui est, en réalité, son troisième recyclage.
Le problème de la Dame, c’est qu’elle a des jupes, mais jamais aucun haut ne va avec. Pas la bonne couleur, pas la bonne forme, pas la bonne longueur. Bref, rien ne va jamais. Un problème assez récurent. De fait, la Dame a décidé de transformer toutes ses jupes en robe ! Ben oui, comme ça, plus besoin de se creuser la tête ou de laisser la jupe au placard. On sort les mimines, les aiguilles, et hop !
Et donc, cette fois, j’ai pu prendre une photo ! Avant qu’elle ne la porte (ou presque). 

Et donc, pour la petite histoire, il s’agit d’un vieuuuux t-shirt extra large, du dernier volant d’un jupon (les autres seront utilisés pour une autre robe), et pour les petites fantaisies, elles ont été découpées dans une jupe récupérée je ne sais plus où. 

Un huahua s’est promené par ici ! 

Et donc, il était difficile de trouver un haut s’accordant avec ce motif
Et porté, ça donne ça : 

C’est mignon nan ? 
J’aurai bien aimé m’en faire une dans le même style, vu qu’en fait, on se promène en t-shirt, c’est hyper confortable pour l’été ! Mais je n’ai pas ce genre de chose en stock. Et le recyclage, c’est stock only. Mais je garde l’idée en tête, peut-être que j’arriverais à quelque chose de similaire huhuhuhu. 
Je vous montre également la première qu’elle s’est confectionnée, à partir d’une jupe porte-feuille : 
photo prise en cachette mouahaha !
Voyez, pas facile de trouver un haut pour ce genre d’imprimés. 
Et donc, une autre est en cours, tout aussi mimi, et tout aussi bleue ! Étonnamment, la Dame, n’avait que des jupes bleues à recycler. 
Pour finir, une dernière photo à vous montrer, je l’ai oubliée, et pourtant je les ai portés dès que j’ai sorti l’enveloppe de la boite aux lettres, sans même remonter à l’appartement : 
J’adore les timbres xD
Une petite parure, avec une jolie carte (je vais finir par me faire un panneau, j’adore ! Allez y les filles, envoyez moi des cartes ah ah !), provenant tout droit de Finlande, de la part de Béné, que j’ai « gagnée » lors de son blog-anniversaire. « Gagnée » car Béné s’est retrouvée face au même cas de figure que moi, et a récompensé tout le monde. J’ai même pu choisir la couleur des perles, fait-maison, s’il vous plait ! J’adore, c’est simple, très léger, ça se porte tout seul, je voudrais savoir faire des petits trucs comme ça, c’est génial.

Merci merci merci ♥