« Dans mes bras » (proposition de KAL-CAL inside)

Et me revoilà avec mes histoires de KAL-CAL, ça vous avez manqué hein ?

Oui je précise, car on m’a fait remarquer que je disais KAL (donc du tricot) et certaines se sont mises à douter sur une grande question existentielle : est-ce qu’on a le droit de faire quelque chose au crochet  dans KAL pandatesque ??? Hé ben oui on peut !

Bref, ce nouveau KAL-CAL pandatesque s’intitule « Dans mes bras ».

Je pense prendre quelques risques en vous proposant ce sujet. Pourquoi ? Hé bien, soit le sujet va faire un flop (hum hum hum), soit toutes les photos qui vont suivre, pour vous inspirer, vont définitivement vous faire tomber du côté obscur !

Mouahahahahah, perfide panda !

Je vous avais promis un KAL-CAL qui concernerait spécialement les enfants. Nous allons donc nous efforcer de faire plaisir aux nenfants, les grands comme les petits (vous y compris).

Que peut-on donc prendre dans ses bras lorsqu’on est un enfant ? Oui oui une peluche !

Il faudra donc tricoter/crocheter un nounours, une poupée, une peluche, un amigurumi, bref, tout ce qui est trop choupi, mignon et tout doux.

Nous avons toutes des enfants autour de nous, il ne sera donc pas difficile de trouver à qui l’offrir ! Vous pouvez même vous la jouer rebelle et la garder pour vous !

Ce thème m’inspire énormément … Tellement qu’il va y avoir une avalanche de photos juste pour vous mettre des coeurs dans les nyeux (en gros faites gaffe, ce post est ultra long, mais il faut ce qu’il faut pour convaincre hein !). C’est si mignon, qu’il est difficile de choisir, alors je vous mets mes nombreux coups de coeur, que ce soit par thème ou par créatrice. C’est parti !

Comme d’habitude, je vous montre beaucoup beaucoup trop de patrons des patrons gratuits ou payants, en français ou en anglais. Pour trouver le patron, on clique sur le lien qui s’affiche quand on passe la souris sur la photo. (Pour ouvrir le lien dans un nouvel onglet, maintenez la touche ctrl tout en cliquant 😉 ).

Commençons avec ce que j’appellerai les animaux domestiques : chien, chat, lapin et même tortue !

Puis les animaux de la ferme : canards et autres biquettes.

Sans oublier les animaux de la forêt : renards, écureuils et chouettes. 

Dans ce genre d’animaux, voici une créatrice française, que j’aime beaucoup, Petits modèles, dont voici quelques patrons : 

Passons à quelque chose d’un peu plus sauvage, avec les animaux de la savane : girafe et tigrounet !

Ainsi que les animaux de jungle : ouuh ah ah ah !!

Une autre créatrice pour illustrer mes propos « sauvages », il s’agit de Heidi Bears, dont les modèles au crochet sont juste ex-tra ! Je suis fan depuis son tout premier modèle : 

Faisons place à l’aventure avec les animaux mystiques ! (ou quand je me laisse aller à vous montrer des licornes … HUM)

Ou nos chers disparus … les dinosaures !

Voire même, d’étranges bestioles …

Dans le genre un peu tordu-fantasque-pour-crocheteuse-confirmée, un groupe de créatrices coup de coeur, Little Owl’s Hut, dont les créations sont de vraies bijoux : 

Et puis il y a les véritables nounours et doudous : 

Dans cette lignée, il y a les désormais très célèbres doudous Lalylala, dont les patterns sont disponibles en français : 

Et les jolies poupées :

Dans la lignée des poupées, une autre créatrice, pleine de talent, Deena Thomson-Menard, dont les créations sont vraiment sublimes :

Et puis pour les plus pressées ou les plus créatives, il y a les minis doudous et les décors : 

Et enfin, pour les « fans de » : 

Alors ??

Longue cette liste, pfiou …

Donc, comme vous avez pu le constater, il y a autant de tricot que de crochet. Voire peut-être même plus de tricot ! Tout le monde peut donc participer, pas d’excuses !

Pour les plus effrayées, croyez-moi sur parole, c’est très simple de faire une peluche. Si vous avez les bases du tricot (jersey, diminutions, augmentations) ou les bases du crochet (maille serrée, maille en l’air, augmentation, diminution), alors vous saurez suivre un patron de ce genre. Car c’est tout, ou presque, ce qu’il faut savoir pour s’en sortir.

D’autant que les créatrices de ce genre de pattern sont vraiment très astucieuses et les patrons sont généralement très bien faits, avec un maximum de descriptions, le plus souvent accompagnées de photos.

A cela, j’ajoute que j’ai ouvert un topic dans mon groupe Ravelry « Les défis du panda » pour aider celles qui auraient des doutes, des questions. Sachez que c’est un peu ma deuxième maison quand un topic est actif (en gros j’y crèche jour et nuit). Bref, il y aura toujours quelqu’un pour vous aider.

Les règles du KAL :

  • Le modèle est libre de choix.
  • On peut faire un ou plusieurs modèles pour l’enfant de son choix (à vous de déterminer qui est un enfant).
  • Tout le monde peut participer, même celles que je ne connais pas et qui débarquent par ici sans prévenir, celles qui me suivent en secret, celles qui sont trop timides pour se découvrir… Ch’ui un gentil panda qui ne mord pas.
  • On s’inscrit en laissant un petit mot sous cet article et on n’oublie PAS de mettre son petit nom et une adresse de contact /blog valide.
  • On peut inviter les copines à nous rejoindre si on a envie de partager.
  • On peut envoyer une photo du devoir fini au panda à son adresse mail perso si on l’a, ou à celle-ci : LetipandaBC@gmail.com, si on veut lui faciliter la tâche pour faire la mosaïque de doudous choupinous le jour J. Si possible l’avant-veille/veille.
  • Une petite règle surprise : quel que soit le modèle choisi, il faudra faire preuve d’ingéniosité pour insérer … un coeur ! Peu importe la couleur et peu importe comment : un coeur cousu ou brodé sur la peluche, un coeur découpé dans du papier ou crocheté ou tricoté posé dans les bras de la peluche, un arrière plan avec des coeurs … Il faut au moins 1 coeur ! Je laisse votre imagination faire le travail 😀 (je l’avais dit que le panda était perfide !).

Et donc, si vous ne l’aviez pas encore compris, le jour J pour rendre la copie sera :

le 14 Février

Ben oui, pour une fois que la Saint valentin peut servir à quelque chose, montrons de l’amour aux enfants ❤

Alors qui se lance ?

Sophie

99 moutons

Ze Fanny Family

Lazybéné

Knitting Miss

Sur mes aiguilles

Petite Belge

Emy

Daphné

Vekao

Miss Kikou

Tic-et-Tac

Emeraude

Veropeps

Ally and Woozle

Lérie

Vaallos

La bique

Minicousettes

Republic of wool

Mushu !

Vous l’aurez remarqué, le blog tourne un peu au ralenti en ce moment.

Mais n’allez pas croire que je ne fais rien, bien au contraire. Mes journées sont remplies de crochet ou de tricot. D’ailleurs j’aurais bientôt besoin de vous à nouveau.

En attendant, j’aimerai vous présentez un nouvel arrivant chez moi …

A qui sont donc ces beaux yeux jaunes ?

DSCN2435

Et ces petites ailes ?

DSCN2443

Et ce gros ventre assorti à ces grandes mains ?

DSCN2445

 Et bien oui ! C’es Mushu le dragon un peu con !

Mushu est un brin narcissique. On pourrait dire aussi qu’il a un petit grain dans le ciboulot… Ces yeux de travers le confirmeront, tout n’est que folie dans son esprit ! D’ailleurs il est fou de trésors, Mushu ! Mais pas n’importe lesquels, non. Lui il aime les petites piècettes sans valeur ainsi que les bijoux à gros cailloux.

DSCN2433
« Moi j’aime les trukibrilleuh »

S’il le pouvait, il les tiendrait toutes dans ses mains ! Vous remarquerez son plus gros trésor … une pièce de 10 francs ! (Et oui on a renversé le cochon-tirelire pour avoir toutes ces pièces).

Mais voilà, Mushu le dragon n’a pas fait attention, et son trésor, il se l’est fait voler ! Pas malin !

DSCN2438
« Enfer et Damnation, qui m’a piqué mes trésors !! »

Et comme Mushu ne sait pas réfléchir, il est reparti tout penaud, la crête mohair au vent, sans un seul centime d’euro …

DSCN2441
« Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin »

Et voilà c’était l’histoire de Mushu (à qui il fut difficile de trouver un prénom, vous excuserez ce manque d’originalité).

Niveau technique :

Mushu est en fait crocheté à partir du modèle Dragon with a scarf and a hat de Galina Astashova. Cette créatrice fait parti du groupe Little Owl’s Hut, rassemblant plusieurs créatrices du genre. Je conseille aux amatrices de crochet et d’amigurumis en tout genre d’aller jeter un œil sur leur page Facebook, le groupe organise régulièrement des concours pour gagner une copie de leurs patrons (20 tirées au sort à chaque fois). C’est d’ailleurs ainsi que j’ai gagné ce patron au mois d’août. Sachant qu’en général le patron vaut 9$, il serait dommage de ne pas tenter sa chance.

En ce qui concerne ce patron :

Attention il n’est pas pour toutes les crocheteuses. Je vous conseille vivement d’être TRÈS à l’aise au crochet pour le tenter. Car il est de niveau « expérimenté », soit le niveau le plus haut. Et je vous assure que c’est le cas !

Ce dragon est entièrement articulé grâce à des fils de cuivre gainés assez souples pour pouvoir être tordus comme bon nous semble. C’est bien simple, même les oreilles sont articulées. Cela demande donc de la patience, le dragon monte tout doucement, pièce par pièce, puis l’assemblage se fait autour de la structure créée par les fils de cuivre. De fait, notre vitesse est ralentie par l’encombrement des fils et des membres ajoutées un à un. J’ajouterai que le modèle original se crochète en 1mm (je l’ai fait en 1.75mm). Il m’a fallu beaucoup beaucoup d’heures pour en venir à bout.

Je l’ai crocheté en Safran, colori pétrole de chez Drops, acheté chez Kalidou en juillet dernier. J’ai utilisé un tout petit peu plus de deux pelotes pour le corps. Pour les bras, un reste de BdF Luberon, colori ruche. Pour les ailes, un reste de laine acrylique de chez Ice Yarns ; pour la bouche, un reste de coton bio de la même marque. Quant à la crête, de la Cezanne Magic, même marque encore, mélange de mohair et merino (autant dire que sa crête est plus douce que mes cheveux …).

DSCN2444
Hauteur : 35 cm, Envergure : 25 cm, Longueur de la queue : 25 cm.

Ce petit dragon devait faire l’objet d’un concours sur ce blog pour fêter la première année de mon blog (qui était le 3 septembre, oui je suis en retard), mais, Mushu est bourré d’erreurs … Oui, même en suivant les indications, j’ai eu quelques moments d’inattention … Par exemple, première erreur, j’ai coupé le fil de cuivre de l’un des bras trop court. Je n’ai pas pensé qu’il fallait les rattacher au corps central … Bref, j’ai dû raccourcir la longueur des bras. Seconde erreur, il a une cuisse plus grosse que l’autre, problème de nombre de mailles, j’ai dû oublier une diminution ou deux. Troisième erreur, la queue vrille légèrement, problème au niveau des augmentations, après l’avoir redéfait trois fois, j’ai laissé tel quel. Quatrième erreur (oui ça commence à faire beaucoup) le nez … est à l’envers ! Oui, on devrait voir les naseaux normalement, mais là ils sont vers le bas. Pourquoi ? Parce que j’ai recommencé 6 ou 7 fois le moment entre la fin du nez et le début du crâne, et j’ai dû finir par me mélanger les pinceaux …Dernière erreur, la tige de l’une des ailes a cassé lorsque j’ai voulu les mettre en place. Du coup, pour palier à toutes ces erreurs (qu’on ne peut corriger qu’en défaisant et remplaçant, donc quasi impossible au moment où je m’en rendais compte) qui le mettent de travers, je lui ai mis des yeux globuleux et de travers.

Tout ça donne un dragon à l’air un peu con et rigolo.

Mais je ne peux décemment pas le mettre en jeu sachant tout cela. Je ferai donc autre chose 🙂

Et ça, ce sera pour une prochaine fois !

Le retour de la bête !

Je l’avoue, j’ai récidivé !

Parce que franchement, il était beau non ?

Puis bon, comme j’avais envie de challenge, je l’ai fait deux fois plus grand, évidemment.

En plus, Sophie avait flashé dessus. Elle en voulait un comme ça, mais avec l’extension. Et puis, j’avais une dette envers elle, rapport à ma robe de mariée
Alors, avez-vous deviné de quoi je parle ? 
Comment ça non ? 
Le Montego, quelle question !?
Hé oui, il va y avoir une avalanche de photos encore une fois. Car croyez-moi, j’en suis fière comme un paon encore ! Cette fois-ci, j’ai fait la version 3/4 de cercle. Et cette fois-ci, j’ai fait le clue n°5, simple extension du point fantaisie. Même laine que la dernière fois, de la Briz alpaca (merino+mohair+ alpaca = ♥), tricoté en 4. 
Autant dire que ce Montego #2 est immensément immense ! 
Le dernier rang comportait 1085 mailles enfin je crois que c’est plus en fait j’avais arrêté de compter ! J’ai passé 3 heures à faire le rang de rabat, que j’ai choisi de faire le plus simplement possible, heureusement ! J’ai même cru un moment que le câble allait céder. Il n’aurait pas fallu plus de mailles d’ailleurs, car il n’était plus très aisé de tricoter à la fin. 
A 20 rangs de la fin, sur mon câble 80 cm.

La taille du châle aura nécessité un double blocage. Le premier à l’eau, le second à la pattemouille. J’ai manqué de place et de matériel pour le faire comme je l’imaginais, néanmoins, vu les moyens du bord, ça va. 

Non bloqué
Premier blocage, plié en deux pour tenir sur le support, sous les serviettes. 
Vous ne rêvez pas, ce sont bien trois saladiers empilés de manière à tendre le motif. 
Après le premier blocage, où l’on voit clairement la pliure.
Après le second blocage, parfaitement symétrique. 
Il m’aura fallu environ 190 heures pour le faire, dispachées sur presque quatre semaines. Soit presque le double horaire en deux fois moins de temps que pour mon Montego. Je n’ai pas vu le temps passer, mis à part pour les derniers rangs, le fait de savoir à quoi m’attendre aidant grandement. J’avais même le patron en tête malgré sa complexité.  
Il est difficile de se rendre compte à quel point il est grand. Voici donc une photo des deux Montego. Vous trouviez le mien grand ? Il est ridiculement petit ! Non ? Et il aurait besoin d’être rebloqué également … 
Ça fait peur hein ? (oui la qualité photo aussi, désolée !)
Bon, il fallait quand même faire honneur à ce châle. Donc j’ai tenté, malgré le temps gris et pluvieux, de faire de jolies photos. Mais ce fut un léger échec … 
La largeur du châle couvre largement mes bras ! (Et ma robe jure avec le châle hum …)
Et je n’ai évidemment pas les bras assez longs pour pouvoir le tendre au maximum … 
Du coup, il vaut mieux se cacher derrière hein !
Le temps gris m’a inspiré, j’ai voulu donner à Sophie un arc-en-ciel de couleurs grâce aux perles, j’espère que cela reste assez discret pour toi ! Les rangs  à perles ont été les plus looooongs à faire. Terrible… compter environ 2h30 pour le premier, 3h pour le dernier. 
J’ai choisi des perles pâles et transparentes pour minimiser leur effet : jaune – orange – rouge – rose – turquoise – bleu et au bout noir. 
Discret non ? 
Et un petit zoom en oubliant la perle noire … 
Mais, rien n’y fait, pas de photo potable portée. Jusqu’à ce que Big Teddy se propose ! Qui ? Ben Big Teddy pardi !!
Sur mon lit 2 places, 200*140 cm (le lit pas le châle) Le châle doit avoir une envergure de 3.50m environ, je n’ai pas calculé …
On peut voir ici que j’ai légèrement modifié le dessin de la pointe. 
Je crois que vous aurez fini par comprendre que j’adore les peluches, de toutes tailles et de toutes sorte, HUM … 
Alors, ne serait-ce pas Big Teddy qui le porte le mieux ? 
Edit : Il y a plein de jolies photos portées chez Sophie, qui disons-le, sait bien mieux le mettre en valeur que moi :p

Et comme il n’y a pas assez de photos sur ce post, j’ai décidé de vous montrer l’avancée du Kal Montego, qui est terminé à présent. Énormément de Montego sont nés de ce Kal, tous aussi beaux et différents les uns des autres. En voici donc quelques nouveaux : 

Celui de Kbamr, 3/4 cercle + extension
Celui de Pirateemma, carré – sans extension – bordure partielle
Celui de TarynL, full circle – sans extension – blocage vraiment original !
Celui de Mazbil, full circle – sans extension – bordure entière
Celui de Niemiecp, que je vous avais montré partiellement la dernière fois, carré – avec extension – bordure en icord. 
Celui de maybaby24, 3/4 circle – sans extension – bordure entière
Celui de LyndaGav, que je vous avais montré partiellement lui aussi, 3/4 cercle – avec extension – bordure entière
Celui de Loveofnature, half circle – avec extension – bordure complète
Celui de Jewlgirl, full circle – sans extension – bordure complète
Et enfin celui de JixKnits, comme le précédent, elle en a fait une nappe !
Voilà j’en ai terminé avec les « autres » Montego. Vous ne devriez plus le voir apparaître à Pandaland avant un bon moment ! Je projette, en effet, de faire la version full circle, pour l’utiliser comme nappe moi aussi. Cependant, je n’ai ni le temps, ni le fil en stock pour cela, ce sera donc pour un autre jour … 
Ah, et je tiens à rassurer les gagnantes du concours, vos cadeaux sont en cours (même que je m’énerve grave dessus), je ne vous ai pas oubliées ^o^

L’écran poulpé (tuto inside)

Cher peuple chéri,

Le week end de Pâques est fini et pour coller à l’esprit :

– Il y a des gens, comme Mademoiselle Emma, qui peignent des poussins,  des lapins et des chocolats sur leurs ongles, tellement beaux  et réussis que tu les mangerais (les chocolats pas les lapins ni les poussins). 
– Il y a des gens, comme Natalie de l’Heure d’été, qui fabriquent de jolies guirlandes « pâquières » (oui, ce mot existe dans mon monde)
– Il y a des gens, comme Yumicha, qui font de jolis petits lapinous origamiens (si, ce mot existe aussi)
– Il y a des gens, comme Zü, qui confectionnent des bunnyhouse (ce mot là je ne l’ai pas inventé !)
– Il y a des gens, comme Beemade, qui dessinent sur de vrais oeufs pour les rendre pâquiers ! (ben oui ça va plus vite si les oeufs sont déjà faits, fallait y penser !)
– Il y a des gens, comme Sylvie d’Amuse-bouche, qui cuisinent des macarons de Pâques  ! 
– Il y a des gens, comme Samantha de Fancy Melody, qui s’habillent en lapin pâquier !
Ainsi, dans l’optique de respecter l’esprit de Pâques, et comme tous les gens ont déjà fait tout ce qui était lapino-choco-oeufien (j’ai cherché, ovaire, ovule, ovarien, mais oeufien, c’est mieux pour un oeuf de pâques), je tiens à faire la cloche ! Car oui, beaucoup ont oublié la cloche ! 
Et comme, ô blogosphère d’amour, je tiens à combler tes carences, je te présente la cloche de Pâques ! 
La cloche de Pâques, c’est moi. Hé oui ! 
Car là où tout le monde a compris qu’il était l’heure de faire des lapins, moi je fais quoi ? 
Je te le donne en mille, je fais des poulpes ! 
Voici donc la famille Poulpes de Pâques  : 
Poulpes + oeufs en chocolat = poulpes de pâques, on est d’accord ? 
Alors, comment te dire … Je suis toujours saine d’esprit si tu te le demandes ! 
L’idée m’est venue en voyant une photo dans un article sur le blog Still Vauriens, que j’ai découvert lors de ma fouille hebdomadaire sur Hellocoton de blogs sympas. La demoiselle a un poulpe planté sur l’écran de son ordinateur. Et là, paf, il fallait absolument que j’en fasse un pour la Dame pour son troisième et dernier cadeau d’anniversaire. Un cadeau qui ne sert à rien, oui oui je sais. 
Je n’avais pas envie de suivre un tuto, je suis donc parti en freestyle, après avoir observé plusieurs spécimens sur Ravelry. 
J’ai donc fait en premier, avec la même laine que le châle Briargate de la Dame, Miss Octopus : 
Charmante Lady, pleine de grâce et de finesse tentaculaire 

 Puis, l’énervement Fraternel ayant aimé Miss Octopus, j’ai fait Mister Octopus :

Il a un petit coté Arsène Lupin non ? Poulpement parlant évidemment ! 

 Mais l’énervement Fraternel, me signale, après avoir bien entamé Mister Octopus, qu’il préférerait un poulpe marron pas contrariant celui-là, soit, voici … Je ne sais pas, je voulais faire un cow boy, mais avec des paillettes … Buffalo poulpe :

Quoi ? C’est classe les paillettes !

 C’est alors que, le Monsieur (le mari de la Dame, faut suivre un peu !), m’a dit, j’en veux un vert … Hé je suis pas une machine à poulpes Qu’à cela ne tienne, voici captain Barbossa :

Que dire ? Hihihihi … Ok je me suis bien lâchée sur celui-ci … 
Voilà, même pas honte ! 
Et j’irai même plus loin, en te disant, chez Peuple blogosphérien, que j’ai écrit rien que pour toi le tuto pour les faire, des fois que t’aurais une crise poulpienne ! On ne sait jamais ! 
Et vu que je n’avais rien écrit quand je faisais Miss Octopus, et que j’ai fait les suivants de tête, j’ai refait un cinquième bébé poulpe pour être sure de moi. Je me dévoue t’as vu ? 
Tuto : 
Matériel
– des restes de laine, je ne saurais pas dire combien, entre 30 et 50 m selon le nombre de tentacules. 
– de la ouate 
– un crochet adapté à la laine (j’ai utilisé 3mm, 3.5mm et 4mm)
Lexique
ms : maille serrée
ml : maille en l’air
mc : maille coulée 
2msens : deux mailles serrées ensembles 
En image au cas où je ne serai pas clair ^^
Pattern : 

Débuter par un magic circle et crocheter en rond sans tourner à chaque rang

– rang 1 : 6 mailles serrées en rond
– rang 2 : 1 ml, 2ms dans chaque ms du rang précédent (12 m)
– rang 3 : 1 ml, *1ms,1ms, 2ms dans la m suivante*, répéter de *à* (16 m)
– rang 4 : 1ml, 1ms dans chaque m (16m)

Répéter ce rang jusqu’à la longueur désirée.

– rang suivant : *1ms, 1ms, 1ms, 2msens* répéter 3 fois, 1 ms (13m)

Remplir le corps du poulpe de ouate en tassant bien.

– rang suivant : 1ml, *1ms, 1ms, 1ms, 1ms, 2msens* répéter 2 fois, 1ms, (11m)
– rang suivant : 1ml, 1ms dans chaque maille (11m)
– dernier rang : 1ml, 2ms dans chaque maille (22m)

Puis, selon le nombre de tentacules voulu :

( rang facultatif A) : *1ms,1ms, 2ms dans chaque maille* répéter *à* (26m)

ou 

(rang facultatif B) : * 1ms, 2ms dans chaque maille* répéter *à* (30m)

Le dernier rang constitue la base des tentacules.

Sans couper le fil (à moins de changer de couleur), faire une chaînette de 20 ml, 1 ms dans les mailles 19,18,17 et 16, 2ms dans chaque ml suivante, 1ms dans la 1ère ml = un tentacule.

Faire une maille coulée dans la ms suivante de la base; 1 ms dans la ms suivante de la base.

Ce qui donne : 1 tentacule, 1mc, 1ms, 1 tentacule, 1mc, 1ms, …  Faire le tour de la base :

Selon le dernier rang constituant la base (soit le rang basique, soit le rang facultatif A, soit le rang facultatif B), vous aurez 10, 12 ou 14 tentacules.
Vous pouvez également espacer et diminuer le nombre de tentacules : 1 tentacule, 1mc, 1ms, 1ms, 1 tentacule, … Attention, les tentacules « mangent » beaucoup de laine !

Une fois le tour de la base complété, tourner le poulpe, de façon à voir la partie encore ouverte. Faire une chainette de 3ml, 1mc dans le premier rang de la base, 6 ml.
Faire 6 (7 – 8) brides dans la 3è ml, 1mc dans la 1ère ml, 6 (7 – 8) brides dans la 3è ml, 1mc dans la 6ml. Bloquer et couper le fil (environ 15 cm).
Avec une aiguille à coudre, coudre la collerette sur la partie ouverte afin d’empêcher la ouate de sortir. Rentrer les fils.

Fixer des perles pour les yeux et faire de petits accessoires pour habiller votre poulpe !
Et on a donc un ninja poulpe !

Déposé sur mon écran de pc portable, mais qui n’y restera pas longtemps, je le transformerai en porte-clé j’pense … 

Les autres ont laissé leurs poulpe sur leur écran, à l’instar de la Dame, qui en a deux pour le prix d’un avec le couple octopus :

Je vis dans une famille de geeks et j’assume ! 

Voilà, voilà, j’espère que ça t’auras plu ma populace adorée !

Honnêtement, dis-le, tu t’y attendais pas de te faire poulper pour Pâques hein ?

Et sinon t’as déjà vu un poulpe qui tricote ? Nan ? Ben regarde ! Et un poulpe geek ? Regarde j’te dis ! Pattern délirant ici !



Le Montego, cette bête !

Et voilà nous y sommes enfin et je vous avoue être très fière du résultat ♥
Mon Montego est bel et bien terminé ! Qu’il est beau ♥ (oui je me complimente toute seule) et surtout grand ! Le plus grand de tous mes châles jusqu’à présent. Et pourtant, c’est le plus petit modèle que j’ai fait ! 
Alors je vous préviens, il va y avoir avalanche de photos, car je suis fière comme un paon !
Et si on reprenait du tout début ? 
Le 2 février je commençais ce projet, très enthousiaste par la perspective de faire quelque chose en même temps que plus de 250 tricoteuses dans le monde. Cela était d’autant plus intéressant que la créatrice nous donnait l’évolution du pattern petit bout par petit bout, nous étions donc en quelque sorte ses test-knitter !
Le clue #1
Nous en étions alors à 25 cm de long pour 10-12 cm de large, la forme laissait présager un joli dessin, sans pour autant révéler grand chose. 

Le clue # 2

Un nouveau motif entrait en scène, des pétales se formaient, il y avait donc une fleur dans l’histoire ! Le mélange du design et des techniques commençaient vraiment à me plaire … 

Le clue #3

La partie du châle où il y a eu le plus d’erreurs de manipulations ! En effet, le pattern du clue #3 avait de nombreuses erreurs, il fallut défaire plusieurs fois, ouch … Une certitude s’installait : le châle serait grand ! 

Le clue #4

Les pétales de la fleur étaient enfin terminés ! Je n’en voyais pas la fin ! Ce clue a permis de passer ce châle dans la catégorie « beaucoup-trop-de-mailles-sur-mon-aiguille-misère-c’est-long-de-faire-un-rang » … A ce moment, je me rend compte également que la pelote a littéralement fondue. Devant les rangs de 350+ mailles, j’abandonne l’idée de faire le clue #5, pressentant, à juste titre, que la bordure serait encore plus longue ! 
Final clue 
La grande surprise de ce clue : passer de 350+ mailles à 700+… ouais rien que ça …. 45 min par rang, ouch ouch ouch …. 
J’ai mis 50 h à faire le dernier clue, soit autant que tout le reste du châle ! Je ne vous parle pas de la malédiction des perles (enfin si mais après) … 
Je me suis même retrouvée à court de laine, grosse surprise, moi qui m’attendais à en avoir de trop ! Hé bien, je n’en ai pas eu assez ! Il y avait d’ailleurs sur ce dernier clue 42 rangs + le rabat à faire , je n’ai pu en faire que 38 ! J’ai même dû défaire le Lee d’Ysolda que je vous ai montré il y a peu, pour récupérer une quinzaine de mètres et finir le rabat. Rabat sur lequel j’ai grugé. Je m’explique, j’ai choisi le rabat au crochet. Cela consiste à passer le crochet dans les 4 premières mailles, un jeté et tirer à travers les 4 mailles, faire une chainette de 7 mailles, piquer le crochet dans les 3 mailles suivantes, un jeté, etc. Pour la chaînette, je me suis astreinte à 4 mailles au lieu de 7. J’ai bien fait … Bref, l’estimation de la créatrice était courte de 100 m, 300m si on fait le clue 5 … 
Et le 28 mars : 
Et le voilà terminé ! Pour me rendre compte de sa taille avant blocage, je le pose sur le dossier du canapé. Il est tout froufrouteux et beaucoup plus long que je ne l’aurai cru ! Je me demande alors quel espace sera assez grand pour l’accueillir pendant le blocage … 
Imaginez-moi debout sur la chaise de Satan (en cuir et vieux bois = fragile), tremblant des genoux pour faire cette magnifique photo floue … 
Il passe donc au lavage à la main (et au vinaigre) et je l’étale sur la table de 2 mètres après avoir tout viré parterre, après l’avoir « servietté » (càd : roulé dans une serviette de bain que l’on presse pour évacuer l’excédent d’eau, cela évite de tordre la laine en essorant à la main ou à la machine, au risque de déformer et abîmer irrémédiablement votre laine) et je mets le fer à chauffer pour fixer à la vapeur à travers un drap.
Très long moment passé à l’épingler comme faire se peut, le bougre est trop grand ! Les pointes aux extrémités ne seront donc pas bloquées … 
Et la nuit le soir, impatiente, je le remets sur le dossier du canapé pour une photo floue ! 225 cm de long, 75 cm au plus large !
Y’a même pas de soleil à 22h pfff c’est nul ! 
« Il est énorme ! « , voilà ce que j’ai dit. Mais avec cette photo on ne voit même pas les perles. Je prends mon mal en patience jusqu’au lendemain. 
Un p’tit coup de flash et il habille même mon portable, c’est dire l’élégance du châle ! (*modestie*)
« Écarte un peu les bras … Euh ouais là je suis au max t’sais ! »

Je vous saurai gré de faire abstraction de mon séant hein … 

On change de photographe et d’appareil, l’énervement Fraternel : « il est nul ton APN »
Non moi je trouve que c’est le soleil qui est nul de rester loin du Nord de la France … 
Ah enfin une photo portée où l’on voit les perles ! 
Les perles justement … Ce fut tout un truc ! Déjà comment les mettre ? Je voulais utiliser la technique du crochet (passer la maille à travers la perle grâce au crochet pendant le tricot). Malheureusement le crochet le plus petit que j’ai (0.5mm) ne passe pas à travers les perles, erf … Je finis donc par bidouiller une technique à la micro-aiguille, au fil à coudre et au noeud coulant (un jour je vous en parlerai …), et j’enfile les perles sur la laine avant de commencer le clue 6 . Laine qui n’a pas arrêté de casser parce que je suis une brute pour défaire les noeuds provoqués par les perles qui coulissent, il faut alors enfiler les perles encore et encore , avant le noeud, ah non c’était après, pfff … 
La créatrice avait annoncé 440 perles, je n’en avais que 315 noir polychrome … Je mélange à une autre couleur de perles en alternance (donc désenfile mes perles pour ré-enfiler et créer l’alternance de couleur). Au final, je n’en utilise que 300 … Et pourtant j’en ai mis plus que demandé … Donc une petite erreur de pattern là aussi. Dommage … 
Pré enfilage de perles

Avec flash …
… Et sans !
Cette photo permet de voir le coloris de ma laine : du violet, certes, mais moucheté de rouge, si si regardez bien, c’est très léger !

C’est assez discret non ? J’aime beaucoup en tout cas. Et ceci signe la fin de mon Montego !
Il sera bientôt de retour sur mes aiguilles en remerciement à une bonne amie qui m’a fait une faveur pour mon mariage. Mais cela je vous en reparlerai après le-dit mariage ! Il sera même de retour une seconde fois, sous une autre forme, mais cela aussi, je vous en parlerai bien bien bien plus tard …

En attendant, je souhaite vous montrer d’autres modèles, déjà terminés ou non, par les autres membres du groupe dédié de la créatrice, afin de vous montrer toute la diversité de ce pattern magnifique :

Voici la version 3/4 cercle de la créatrice Cheri McEwen, américaine : sans clue 5, avec bordure au crochet normale, qui pour le coup a été plus maline que moi et a plié son châle en deux pour le bloquer, il fallait y penser ! Vous remarquerez qu’elle a fait un blocage différent du mien, mais très joli (il parait qu’elle a utilisé 400+ épingles pour le bloquer ! Je n’en ai pas autant en stock moi >.< ) !

Vous pouvez retrouver d’autres photos ici

Une version demi-cercle, d’un homme cette fois ! Hé oui Mesdames, les messieurs savent tricoter et peuvent faire de jolies choses, informez-en vos maris ! Il s’agit du châle de Jossroll, avec clue 5 et bind off basique , canadien :

Il s’est retrouvé à court de laine lui aussi d’où le changement de couleur ^^ plus ici

Encore une version demi-cercle, de p-alla18, avec clue 5, bind-off normal, et blocage en pointes , russe :

A court de laine également ! Plus ici

Une version full circle, dont la photo n’est pas très significative, de gyllenblomma, suédoise :

Les versions full circle et 3/4 circle, au clue 4, de LyndaGav , qui tricote les deux en même temps ! Américaine :

La version carrée, non terminée, de Niemiecp, américaine :

Et on termine avec une version full circle, qui doit sans doute être au clue 3. Ce châle promet d’être haut en couleur ! Tricoté par Mazbil, Écossaise :

Je n’ai pas d’exemple de la version triangle, bien que j’ai regardé les 257 projets un par un ! Soit personne ne l’a terminé (ou presque), soit quelqu’un l’a suffisamment avancé mais il n’y a pas de photo. La variante triangle est apparue vers le clue 3, il me semble, donc c’est assez logique …

Et voilà un Kal qui se termine …

J’ai tout simplement adoré le principe. Je n’attends qu’une chose, que les autres terminent (Seulement 7 châles terminés pour le moment).

Et je surveillerai de près la créatrice au cas où un nouveau Kal pointerait le bout de son nez huhuhu ♥    

J’espère que, durant ces deux mois, mon pas à pas du Montego vous a plu, mais aussi que la version finale vous plait !

Je renouvellerai l’expérience sans hésiter !

Inventaire

Parce que je suis une grosse cinglée.
Parce que je fais de l’achat compulsif dans ce domaine.
Parce que j’avais un but complètement stupide depuis des mois.

Oui, je le confesse j’ai encore acheté de la laine. Oui . Oui . Oui. OUI. 

Mais cette fois c’est vrai ! Je ne pourrai pas en acheter d’autres à moins d’avoir deux paires de bras supplémentaires pour tricoter ce stock de tarée. Car Oui, l’heure est enfin venue, mon placard à laine est PLEIN. 
*Fière*
Certes, ma mère vient régulièrement me voler m’emprunter gratuitement de la laine pour ses propres tricots. Mais au vue de son assiduité (celle de ma mère), il faudrait vraiment un miracle pour qu’il puisse être vidé avant la fin de l’hiver (le placard). 
Alors à première vue, comme ça, on dirait pas, mais c’est plein à craquer  : 
Du coup, je n’ai pas pu résister, j’ai étalé tout ce que j’avais sur le canapé

Yep, je suis fière ! 
Et le pire dans tout ça, c’est que chaque lot a déjà un modèle associé … Y’aura des restes, ce qui veut dire, moult petites choses à fabriquer ensuite hihihi. 
Bref. Voyant mon placard se remplir, je n’ai pas eu de meilleure idée que de rajouter de la laine (ben oui y’en a juste pas assez là…). J’avais un vieux châle de grosse laine qui pourrissait traînait dans mon armoire. Je l’ai tout simplement détricoté. J’ai récupéré tout le fil, enlevé les bouloches et autres surprises, puis lavé (au sel blanchissant et au vinaigre d’alcool). La laine est comme neuve, douce et gonflée, un régal ! J’ai pas pu résister. J’avais envie d’une grosse écharpe fantaisie, ça a donné ça : 
Et voilà une grande écharpe au crochet. Avec des petits boutons (qui sont en réalité des perles en bois peintes bleues à pois blanc que j’ai récupéré sur des ballerines avant de les jeter pour cause de mort prématurée – je suis une recycleuse dans l’âme si vous vous posez la question-) qui permettent de la « fixer » de plusieurs manières et qui ont leur petit charme à condition de porter des couleurs qui vont avec, pas comme la robe kaki que je porte là, voyez-vous …
Donc, plusieurs façons de la porter : genre infinity cowl, ou col roulé, ou écharpe croisée, ou n’importe comment en fait, l’inspiration viendra en la portant ! 
Je ne sais pas à quoi correspondait la laine. Du moins, je l’ai crocheté en 6, selon ce que mon cerveau me dictait, aucun modèle. Je voulais une écharpe aux trous irréguliers, j’ai donc alterné une bride, deux brides, trois brides, et tous les rangs sont différents SAUF QUE ça ne se voit pas vraiment. Faut le savoir pour le voir … ou bien la boutonner et se rendre compte que les trous ne sont pas en face les uns des autres ….
Voilà encore un truc bizarre comme moi !