Soutien-gorge : les bases.

Bien le bonjour !

Comme promis, je commence à publier les petits articles sur le fameux « faire son soutien-gorge soi-même’.

Dans cette suite d’articles, je ne vais pas revenir en détail sur tout, mais faire une espèce de synthèse de ce que j’ai pu glaner comme informations ici ou là et de ce qui m’a réellement servi pour faire mes choix. Vous trouverez également les boutiques que j’ai pu testé jusqu’à aujourd’hui et mon avis sur celles-ci et leurs fournitures.

img_20161025_174258
Version test 3 en coton légèrement extensible

1. Où trouver des infos ? 

Si vous souhaitez vraiment réunir un maximum d’informations et vous faire votre propre avis sur les multiples possibilités qu’offre le fait de coudre soi-même son soutien gorge, je vous invite à aller lire les nombreux articles très complets de Marie Poisson. Ils sont très intéressants, très instructifs, et ne manquent pas de détails très utiles. Vous y trouverez d’ailleurs des articles récapitulant de nombreuses boutiques pour acheter le nécessaire à lingerie, dans laquelle j’ai pioché, mais aussi quelques pistes de patrons de soutien-gorge.

Vous trouverez également d’autres infos chez d’autres blogueuses, qui se sont attaquées au cas du soutien gorge bien avant moi (les dessous d’anna ou lilysews pour citer des francophones).

Si vous êtes assez à l’aise avec l’anglais, je vous conseille le blog The sewing and life adventures of Emerald Erin, elle a une catégorie « théorie du soutien gorge » qui est une mine d’or pour mieux comprendre son soutien-gorge mais aussi sa poitrine, notamment sur les différentes formes du sein et des armatures qui vont avec. Vous trouverez énormément de blogueuses anglophones parler du soutien-gorge, elles ont, comme toujours, pas mal d’avance sur nous ;).

img_20161008_190125
Version test 1 en viscose

2. Commencer avec quel patron ? 

C’est une bonne question ! A laquelle je n’ai pas de réponse. J’ai fait quelques recherches, regardé ce que les copines ont choisi et fait mon choix en fonction.

  • J’ai commencé avec le patron 3131 de Jalie, que j’ai trouvé sur la boutique Alysse créations (qui fait corseterie en plus des fibres/écheveaux non teints, je reviendrai dessus) mais que vous pouvez trouver sur le site de la marque également. C’est un patron planche, qui contient des explications en français et en anglais, comprenant 17 tailles au total (de bonnets et de tours de dos), une variante débardeur et une option allaitement. C’est un soutien-gorge sans armature, aux allures de soutien-gorge/brassière de sport, entièrement en tissu extensible. J’avais jeté mon dévolu sur ce modèle essentiellement pour faire de la lingerie pour ma mère, ayant tout juste eu une ablation du sein, il lui faut à présent une « lingerie » adaptée. Je me suis fait la main avec ce modèle, décidant de faire les bonnets avec un tissu non extensible (mauvaise idée, le modèle ne s’y prête pas vraiment). Le patron est bien fait, la planche plutôt pratique, il semble tailler correctement pourvu qu’on respecte le degré d’élasticité recommandé, sans compter que toutes les variantes et options sont franchement sympas.

  • Le patron avec lequel j’ai vraiment réussi à faire un « vrai » soutien-gorge, c’est le Marlborough bra de Orange Lingerie.  C’est une marque créée par une indépendante américaine, me semble-t-il, qui propose, pour le moment, deux modèles de soutien-gorge et deux modèles de culotte. Après avoir vu plusieurs couturières-tricopines le faire, je me suis dit que ce patron semblait bien fonctionner et correspondait à ce que j’ai l’habitude de porter, j’ai donc jeté mon dévolu sur lui. Vous l’aurez deviné, c’est un patron en anglais, qui coûte environ 15 euros (selon le taux de change). Un poil cher pour du PDF, certes, mais il les vaut, à mon avis. L’avantage du soutien-gorge, c’est que ce sont de petites pièces, elles tiennent donc sur 3 pages imprimées, l’idéal. Pour une fois la partie découpage/décalquage se fait en 5 min ! Je ne m’étalerai pas sur ce modèle, car j’ai prévu déjà 3 billets sur les 3 versions tests que j’en ai fait (afin de l’ajuster à mes formes et mes mesures), mais c’est un très bon patron, les explications sont claires (même s’il en manque peut-être un peu pour expliquer comment doubler les bonnets du soutien-gorge). Le patron est disponible du 30 au 42 (en pouces, ce qui donne du 75 en 105 tour de poitrine chez nous) et du bonnet A au J (le tout en deux fichiers, du A au DD / du DDD au J). Personnellement, je l’ai acheté en ne vérifiant que le bonnet (je fais du C dans son tableau, j’ai donc acheté le premier fichier), mais j’ai oublié de vérifier le tour de poitrine. Sachant que je fais un bon 46 américain. J’ai donc dû modifier (car il était acheté, je n’allais pas le jeter !) à ma sauce les 3 premières versions que j’ai faites. Jusqu’à ce que je me rende compte que la créatrice de ce patron indiquait un tableau de correspondance sur son blog … Oui je suis longue à la détente, ou bien trop pressée de tester, au choix. Pour le coup, même en faisant un 52″/130 cm de tour de poitrine, on peut utiliser ce patron a priori, en suivant les ajustements qu’elle indique ici (je reviendrai dessus dans les articles où je parlerai de mes ajustements).
  • Une autre solution, si vous êtes un peu radine sur les bords, et de tester un patron disponible sur Youtube (par ici). C’est un tuto vidéo de modepourlol qui vous explique comment créer votre soutien gorge avec vos propres mesures. En somme, on vous montre comment patronner votre propre modèle. Je trouve cette vidéo très intéressante et je sais déjà que je l’utiliserai pour essayer de créer des variantes du Marlborough à moindre coût ou pour tenter de patronner quelque chose pour ma mère :).

Je n’ai pas testé d’autres modèles de soutien gorge pour le moment. Je m’amuse beaucoup avec le Marlborough, il est très facile d’en faire des versions totalement différentes les unes des autres. Je tenterai bien le second patron d’Orange Lingerie un de ces jours, pour changer. Je vous invite à voir la liste de Marie Poisson pour plus de modèles.

screenshot_2016-10-31-20-50-54-1
Version test 2 en coton chambray

3. Quelles fournitures pour un soutien-gorge ? 

Alors, je ne ferai pas une longue liste de tout ce que vous pouvez trouver, mais simplement une liste de ce qu’il faut avoir pour faire un soutien-gorge basique. Ce avec quoi j’ai commencé en somme.

  • un tissu extensible pour le dos. Au choix, du powernet (ce que j’utilise pour le moment), du lycra, du satin extensible, du voile/ de la dentelle extensible, du spandex, … Il y a plein de possibilités, à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux. Pensez qu’on a besoin de peu, j’ai acheté pour 4€, 40x 140 cm de powernet, soit de quoi couper 5 dos de soutien-gorge, une affaire.
  • un tissu non extensible pour les bonnets, l’encadrement des bonnets et le pont. Vous pouvez utiliser, a priori n’importe quoi, ça tient dans les chutes tout en respectant le droit fil et ça ne coûte quasiment rien. Pour l’instant j’ai testé de la simple cotonnade et de la viscose. J’ai aimé les deux, même si la viscose est franchement capricieuse à coudre sur de si petites pièces. Pensez simplement à laver le tissu avant, si ce n’est pas déjà fait, au cas où il rétrécirait. Vous pouvez utiliser des tissus extensibles pour toutes ces pièces, à condition de les doubler avec, par exemple, un voile résille (doux, type 15 deniers) non extensible qui bloquera l’élasticité des pièces. Ce sont des pièces qui ne doivent pas se déformer, sinon elles ne serviront à rien.
  • de l’élastique pour le tour de sous-poitrine. Généralement, c’est un élastique qui mesure entre 12 et 20 mm, assez raide. Il doit être de bonne qualité car l’essentiel du soutien vient de lui. Il peut être simple ou dentelé. L’important c’est qu’il ait une face toute douce (celle qui sera contre votre peau).
  • de l’élastique pour les bretelles. C’est un élastique qui est, généralement, légèrement satiné sur l’endroit et dont l’envers est doux. C’est un élastique qui mesure entre 6 et 10 mm de large, la plupart du temps. On en trouve de toutes sortes, de toutes les couleurs. Il complète le soutien de l’élastique de sous-poitrine, mais ne doit JAMAIS le remplacer (un dos qui remonte c’est un soutien gorge mal taillé).
  • de l’élastique pour l’encolure/les aisselles. C’est un élastique assez fin, environ 4 à 6 mm, souple et fluide, que l’on coud sur le haut du bonnet et sur le tour de poitrine supérieur (sous les bras). Il permet la bonne tenue du bonnet et du soutien-gorge sur votre peau. De la même manière, il a un coté doux et un coté simple.
  • les armatures. Il y en a de différentes formes et de différentes tailles. Je crois que c’est la pièce la plus importante car si elle n’est pas à votre taille, le soutien-gorge vous blessera d’une manière ou d’une autre. Le plus simple pour trouver votre taille est encore de mesurer directement sur votre sein avec une règle souple (comme celles des couturières) et de mouler la forme de votre sein sur la règle. C’est, du moins, comme cela que j’ai fait. Une fois mesuré, j’ai comparé avec ce PDF (provient du site B wear) qui regroupent les différentes tailles d’armature « regular »/communes (il existe aussi des longues, extra-longues et courtes, allez sur cette page pour trouver le PDF de toutes ces formes). Dans mon cas, j’avais mesuré 30 cm, ce qui correspondait au 46/48 américain.
  • Le channeling. C’est tout simplement la gaine toute douce dans laquelle on glisse l’armature.
  • l’attache.
  • la quincaillerie : au minimum 2 anneaux ronds et 2 anneaux rectangulaires pour un soutien gorge.

En plus :  vous pouvez utiliser de la dentelle, des petits noeuds, des rubans, des galons de toute sorte, … tout ce que pouvait mettre sur un soutien gorge pour le décorer. Vous trouverez également des baleines verticales, que l’on met sur le coté, sous l’aisselle, pour les poitrines les plus « lourdes », ou des coques en mousse pour les poitrines les plus menues pour un effet push-up. Il y a tout un tas d’attaches (pour attacher le soutien-gorge devant, ou des rubans d’attaches, pour choisir vous même la largeur de cette dernière) et des petits trucs sympa (des armatures en V qui permettent de faire un soutien-gorge « ouvert » et très pigeonnant par exemple). A vous de fouiller et de vous inspirer de toute la lingerie qui vous entoure ;).

Pour les plus radines, vous pouvez récupérer l’essentiel de ces pièces sur d’anciens soutien-gorges ou nuisettes qui ne vont plus/que vous ne portez plus. Pensez simplement à vérifier que les élastiques, si vous voulez les récupérer, soient encore de bonne qualité.

screenshot_2016-10-31-20-56-42-1
Commande English Couture Company

4. Où se fournir ? 

Pour ma part, j’ai privilégié les boutiques où l’on pouvait trouver tout au même endroit, afin de ne pas raquer en frais de port inutiles. Voici celles que j’ai testées :

  • Alysse créations (seule boutique française où j’ai trouvé presque tout) : on y trouve du très basique pour des tailles « standards » (au delà du 100C, passez votre chemin pour les armatures). J’y ai testé les élastiques, la gaine à armature (la meilleure que j’ai pu utiliser pour l’instant) les anneaux et les attaches de dos. Les élastiques sont de bonne qualité mais les attaches sont plutôt bof par rapport à ce que j’ai pu trouver ailleurs, on sent la colle sur les bords. Les prix sont très raisonnable, ça peut être pas mal pour se ravitailler rapidement en quincaillerie. Le tout est livré en format lettre, 3€50 les FDP, c’est sympa.
  • B wear : c’est un site suédois qui livre partout (une petite semaine ouvrée pour la France), dispo en suédois et en anglais. Je le trouve très pratique de navigation et bien organisé. On y trouve tout. Mais vraiment tout. Tissu extensible ou non, dentelle, lycra, élastiques, anneaux, gaine … Bref, tout y est, y compris le powernet, a un prix raisonnable (que je n’arrive pas à trouver en France). J’y ai testé un peu tout et je n’ai rien à y redire, tout est de bonne facture. Le petit plus c’est qu’on y trouve plein de couleurs et de choix, les armatures sont de bonne qualité, et on peut acheter à partir de 10 cm. Les FDP sont tout de même un peu élevé, environ 10€ sans suivi en format lettre.
  • English couture company : c’est un site anglais, qui livre également partout a priori (moins de 4 jours dans mon cas). Pour le coup, je le trouve affreux niveau navigation, mal fichu, il faut beaucoup fouiller pour trouver, MAIS il y  a beaucoup beaucoup de choses à des prix très chouettes. Les FDP sont plus raisonnables, environ 5€ sans suivi en format lettre. Je pense que c’est le moins onéreux du lot niveau élastique et dentelle. On peut également y commander à partir de 10 cm. Attention, les prix sont en £.
  • Sur a little mercerie, j’ai trouvé une boutique, mercerie-et-cie, qui vend notamment les armatures de soutien-gorge de 17,2 à 35 cm, ce qui est juste top car ça représente un grand pannel de taille et qu’on peut comparer en mesurant sans essayer de deviner avec les pseudos tailles françaises. 1,35€ la paire à partir de 5 paires, c’est le moins cher que j’ai pu trouvé en France avec autant de tailles avec envoi en format lettre. Petit bémol, elles sont de moins bonne qualité que celles que j’ai acheté chez B wear (1€50 la paire, mais avec 10 € de FDP). Plus souple, elles se tordent plus facilement. Je ne les recommanderai pas aux grosses poitrines car le poids pourrait les tordre rapidement.
  • Sur etsy, j’ai testé une boutique coréenne, Making plus, pour du tulle extensible dans un sens (dit hexagonal sur sa boutique) qui me servira de doublure pour les soutien-gorge que je prévois de faire tout en dentelle. On y trouve pas mal de couleurs, à moins de 3€ (90×150 cm), ça vaut le coup. 5€ de FDP et c’est arrivé en moins de 4 jours, sans douane. On y trouve aussi de jolies dentelles, mais je n’ai pas testé.

Et c’est tout ! Mais rien qu’avec celles-ci, j’ai déjà pas mal de fournitures. C’est vrai que ça a un coût certain car on prend beaucoup de choses différentes, mais au final, cela permet de faire plusieurs soutien-gorge, et au prix de revient, on est forcément gagnant. Personnellement, chacun de mes tests m’ait revenu à moins de 7€ pièce lorsqu’on fait les comptes. On ne peut plus rentable !

J’ai repéré une autre boutique sur A little mercerie, pour de la dentelle fabriquée en France (dentelle de Calais a priori), très belle, mais plus chère, chez Petits plaisirs. On y trouve aussi des fournitures « standards », un peu plus cher que chez les autres.

On trouve également quelques fournitures (jamais tout) et tissus chez Rascol ou Ma petite mercerie. Il y  a parfois du lycra chez Bennytex, les coupons de saint pierre ou encore Buttinette. L’idéal étant de privilégier les boutiques qui vendent dès 10 cm pour acheter juste le métrage voulu (3 m de lycra noir, c’est un peu redondant) sans se ruiner.

screenshot_2016-10-31-20-56-10-1
Future version ❤

5. Et ensuite, on commence par quoi ? 

Ce que je vais vous indiquer est simplement ma propre expérience, à vous de voir si ça vous conviendra. J’ai procédé ainsi :

  • Déterminer sa taille d’armature. Si vous n’avez pas de soucis avec vos soutien-gorge du commerce (pas de blessure, pas de baleine qui rentre dans le sein, pas de pont qui se balade entre les deux seins, …), vous pouvez simplement mesuré l’armature de votre soutien-gorge chouchou. En revanche, si votre soutien-gorge vous fait mal, c’est qu’il n’est pas bien taillé, il faut mesurer sur vous ! Pour cela, une règle souple (de ce type) fait amplement l’affaire. On place le bout de la règle de manière à ce que le début de la règle corresponde à l’endroit où vous appréciez la hauteur du pont (la pièce entre les deux seins) et vous englobez le sein avec la règle jusqu’à sa « naissance ». Attention, pour certaines femmes, comme moi, le sein naît très proche de l’aisselle, car le sein est tout simplement large, sans forcément être profond. Une fois la mesure prise, il suffit de comparer avec le PDF que je citais plus haut. Si vous hésitez entre deux, essayez les deux.
  • Déterminer sa taille de soutien-gorge, noter les correspondances possibles et avoir les mesures nécessaires en cm et en pouces. Pour cela, encore une fois, on mesure et on compare. Ce PDF explique très bien la marche à suivre (c’est en anglais, mais les mesures parlent d’elles-mêmes). Je vous redirige volontairement vers des mesures anglo-saxonnes car elles sont bien plus claires et simples que les tailles françaises à mon goût (je n’ai, de toute façon, pas trouver de patron français qui utiliseraient des données françaises avec un panel de tailles intéressant pour toutes). Par exemple, dans les mesures strictes, je fais un 46 C. Mais je peux aussi faire un 48B, un 44D, un 42 DD (ou E chez nous), un 40 DDD (ou F chez nous), …. La seule chose qu’il me faudra changer, c’est la pièce du dos, en l’allongeant ou la raccourcissant de quelques cms. L’important est de comprendre qu’une taille peut correspondre à une ligne spécifique de tailles qui utilisent TOUTES la même longueur d’armature (donc la même largeur de bonnet). C’est pourquoi il est très important de déterminer d’abord quelle armature est faite pour vous afin de pouvoir vous lancer sans perdre de temps avec ce détail une fois face au patron.

A ce stade, vous avez fait le plus dur.

Il ne vous reste plus qu’à choisir un modèle de soutien gorge. Si un modèle n’a pas votre tour de poitrine, mais qu’une flopée de tailles de bonnet est disponible, comme le marlborough bra, vous pourrez tout de même vous coudre ce soutien-gorge à votre taille, après quelques tests, grâce à la correspondance des tailles.

Gardez à l’esprit que, même si votre mesure se trouve dans le patron, il est fort à parier que le premier soutien-gorge que vous vous ferez demandera des adaptations pour parfaire le prochain (un pont plus étroit ou plus large, un bonnet un peu moins profond, une aisselle qui baille, …). Dans mon cas, il m’aura fallu 3 versions tests pour y arriver. La troisième étant presque parfaite. Ce sera donc ma quatrième version qui devrait être la bonne. 😉

Voilà, ce premier billet s’achève là, car il est déjà bien long. Je pense avoir mis l’essentiel des informations qu’on peut chercher lorsqu’on veut débuter. Si jamais vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à mes les poser, j’y répondrai autant que possible 😉

Dans le prochain billet lingerie, on parlera de ma première version du marlborough bra et des ajustements que j’ai pu y faire pour réussir à obtenir une taille qui s’approche de la mienne 🙂

A bientôt !

img_20161025_174333

Diagonales et dessous ;)

Bien le bonjour,

 

Avec quelques jours de retard par rapport à sa sortie, voici l’épisode 38 de mon podcast créatif ;). Il dure 1h20, mais pas de panique, en réalité, seules les 44 premières minutes constituent le « podcast normal ». L’autre partie est totalement consacrée au tout premier soutien gorge que j’ai cousu et aux ajustements que j’ai dû faire.

Quelques coups de coeur couture, tricot, et dyer pour bien commencer.

Un projet fini en tricot, plusieurs encours que j’espère avoir fini pour le prochain podcast (on croise les doigts !) malgré mon bras droit qui fait de plus en plus la grève.

Le début d’une seconde robe Rue en ce qui concerne la couture et pas mal de blabla sur mon premier soutien-gorge cousu main. J’y aborde les premiers ajustements que j’ai pu faire pour pouvoir « créer » ma taille qui n’est pas dans le patron. Je reviendrai bientôt dans plusieurs article sur le soutien gorge, où se trouver les fournitures, comme aborder la bête, comment j’ai ajusté pour que ça fonctionne sur moi (ce n’est pas LA façon miracle de faire, juste ce qui a marché pour moi) à travers les différents tests que j’ai pu faire et plus si cela vous intéresse ^^. Bien sûr, ceci a déjà été fait plusieurs par d’autres blogueuses, mais je me dis que ça peut être intéressant de recouper nos infos et de vous les faire découvrir par mon intermédiaire.

Bref, bon visionnage !

 

 

Les coups de coeur de la quinzaine :

– couture – Icon Coat de Sew Kate Sew : http://seekatesew.bigcartel.com/product/the-icon-coat
– Laine : Madelaine et Filibert : http://www.madelaine-et-filibert.fr/
– Modèle – Maé, de Andrea Mowry : http://www.ravelry.com/patterns/library/mae-15

Modèles tricots présentés :

– Bathos
– Néfélée
– Cérès
– Hyadès

Laines présentées :

– Drops Lima, coloris taupe et beige mix
– Lilyneige, mérinos soie single, coloris Fraise Pistache
– Lilyneige, mérinos soie single, little lily, gradient de rose
– Vegan Yarn Pleiades Wool Free Sock
– Lilyneige, alpaga soie, coloris goutte de pluie.

Couture :

– Rue de Colette Patterns : https://www.colettepatterns.com/catalog/rue
– Marlborough Bra, Orange lingerie : http://shop.orange-lingerie.com/products/marlborough-bra-pattern
Liens utiles :

– Calendrier des futurs tests 2016-2017 : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3484066/26-50#28
– Devenir testeuse pandatesque http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3451670/1-25#22
– Référencement des boutiques de laine en ligne : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3373885/1-25#20
– CAL toi sous la blanket : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3423593/1-25
– KAL qui destash : http://www.ravelry.com/discuss/les-kal-des-tricopines/3454842/201-225#222
Musique du début : Kokia, Byakumu no Mayu ~Ricordando il passato~

A fleufleurs mémérisantes (#37)

Bien le bonsoir !

Aujourd’hui, c’est lundi, l’heure de l’épisode 37 de mon podcast créatif a sonné !

Au programme du jour, la petit intro coup de coeur, avec cette fois-ci un projet participatif niveau couture, des petites poupées rigolotes en crochet et une laine pas chère tip top.

Un peu de blabla sur le swap que j’ai mis en place pour cette fin d’année, comme l’an passé ;).

Coté tricot, évidemment, je n’ai rien terminé durant cette dernière quinzaine … Mais j’ai commencé plusieurs choses : chaussettes à torsades fleuries, gilet à rayures, châle doux comme un nuage, et le futur MKAL que je vous réserve pour mi-novembre ;).

Coté couture, c’est un peu mieux, deux projets terminés ! Ma belle robe Rue, à fleufleurs, un poil mémérisante sur les bords mais je l’aime quand même <3. Et une petite pochette kawaï avec des pandas !!!

Comme quoi, parfois, on est bien plus productive que ce que l’on croit ! Je vous souhaite un bon visionnage 😉

Ps. tous les liens se trouvent sous la vidéo !

Les coups de coeur de la quinzaine :

– couture – Chez Machine : https://www.kisskissbankbank.com/chez-machine-couture-pour-toutes
– laine – Flora de Drops
– Modèle – Petits monstres d’Halloween de Lalylala : http://www.ravelry.com/patterns/library/lalylala-4seasons-halloween

Modèles tricots présentés :

– Keväthuuma de Tiina Kuu :
– Gilet bicolore, patron maison
– Châle nuage, patron maison
– Châle MKAL, patron maison

Laines présentées :

– Lilyneige, mérinos soie single, coloris Fraise Pistache
– Lilyneige, mérinos soie single, little lily, gradient de rose
– (Vi)laines, coloris Ramasser le galets sur la plage.
– Malabrigo sock, coloris Chocolate Amargo
– Flora, Drops, coloris Indigo (10).
– Lima Drops, coloris beige mix et taupe.

Couture :

– Rue de Colette Patterns : https://www.colettepatterns.com/catalog/rue
– Pied à surjet : https://lc.cx/o3KR (trouvé chez Amazon)

Liens utiles :

– SWAP de fin d’année : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3501805/151-175#156
– Calendrier des futurs tests 2016-2017 : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3484066/26-50#28
– Devenir testeuse pandatesque http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3451670/1-25#22
– Référencement des boutiques de laine en ligne : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3373885/1-25#20
– CAL toi sous la blanket : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3423593/1-25
– KAL qui destash : http://www.ravelry.com/discuss/les-kal-des-tricopines/3454842/201-225#222

Musique du début : Kokia, Byakumu no Mayu ~Ricordando il passato~

I’m back (pandaminator !)

Ouais ouais, on a les références que l’on a hein !

Bon, ça fait une éternité que je ne suis pas venue ici… J’avoue que je boude mon blog car je ne me sens pas vraiment libre de faire ce que je veux dessus (et aussi parce que j’ai toujours mon projet de site en cours, mais ça me prend trouze mille ans), et que faire des photos de tout ce que je fais c’est long, fastidieux. Surtout que je montre tout dans mes épisodes de podcast, bé oui !

Du coup, hop hop hop, je reprend ce blog en main pour lui faire peau neuve (je le redécorerai quand j’aurai 5 min), on va dépoussiérer un peu !

Je vais remettre les épisodes de mon podcast sur mon blog, ce qui me permettra de m’étendre un peu plus sur certains sujets que je mets en avant dans l’épisode, mais comme j’oublie toujours trouze milles choses, ça me permettra d’être plus complète en blablatant ici 😉

Voici donc l’épisode 36 de mon podcast.
Dans cette épisode, je parle de 3 projets finis au tricot (un châle, un pull et un bonnet, tous made in pandaland), de jolis fils acquis durant ma fin de no buy (qui n’aura duré que 3 jours …), notamment des Three Irish Girls magnifiques <3, de mes futurs projets (dont le fameux MKAL que je vous proposerai en Novembre), mais aussi un peu de couture avec mes premiers pas sur mon premier soutien-gorge et la découverte d’un nouveau pied à mettre sur ma machine à coudre qui me changera, j’en suis sure, la vie couturesque !

Toutes les infos sont sous la vidéo ici ou sur Youtube. Je vous souhaite un bon visionnage et n’hésitez pas si vous avez des questions ou autres 😉

 

Les coups de coeur de la quinzaine :

– Bonnet Pandamonium de Karine Michele : http://www.ravelry.com/patterns/library/pandamonium-2
– Dyer Air de Lune
– Rue, de Colette Pattern’s : https://www.colettepatterns.com/catalog/rue

Modèles tricots présentés :

– Psittakos : http://www.ravelry.com/patterns/library/psittakos
– Anécée (patron maison)
– Bonnet Flocon de Neige (patron maison)

Laines présentées :

– Candywool, 100% mérinos, Kiwi/Fraise et Lait d’amande
– Lima de Drops, coloris pétrole (0701)
– Lilyneige, DK lopi, Citrouille de Cendrillon
– Lilyneige, mérinos soie single, coloris Fraise Pistache
– Lilyneige, mérinos soie single, little lily, gradient de rose
– Three Irish girls, adorn luxe, coloris Kaleidoscope et Jazz Age
– (Vi)laines, coloris Ramasser le galets sur la plage.
– Malabrigo sock, coloris Chocolate Amargo
– Rowan fine art, coloris Waxwing

Couture :

– Soutien gorge Jalie (dispo chez Alysse créations).
– Blog de Marie Poisson sur les soutiens gorge : http://www.marie-poisson.fr/p/blog-page.html
– Site de fournitures pour soutien gorge suédois Bwear : http://www.bwear.se/1.html
– Alysse creations pour quelques fournitures basiques en France : http://alysse-creations.info/corseterie.html
– Pied à surjet : https://lc.cx/o3KR (trouvé chez Amazon)

Liens utiles :

– Calendrier des futurs tests 2016-2017 : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3484066/26-50#28
– Devenir testeuse pandatesque http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3451670/1-25#22
– Référencement des boutiques de laine en ligne : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3373885/1-25#20
– CAL toi sous la blanket : http://www.ravelry.com/discuss/in-a-pandas-world—knit-test/3423593/1-25
– KAL qui destash : http://www.ravelry.com/discuss/les-kal-des-tricopines/3454842/201-225#222

 

Et si …

Et si je trouvais une autre manière de vous parler de mes envies tricotesques ?

Car il faut bien l’avouer, mon blog, je n’arrive plus à l’alimenter. Non pas parce que je n’ai rien à vous montrer, mais parce que je manques souvent de temps pour « prendre le temps » de bloguer.

Et puis, en ce moment, c’est un peu la folie podcast tricot.

Une folie qui me plaît bien, puisque des podcasts, j’en regarde pas mal et je trouve l’idée très sympa. Pouvoir discuter tricot avec des filles qui savent ce que c’est, qui passent leur temps à ça, qui aiment ça.

Je ne sais pas vous, mais dans mon entourage, je n’ai pas de tricoteuses, et c’est assez frustrant de ne pas pouvoir partager ça. C’était la raison pour laquelle j’avais ouvert mon blog.

Force est de constater que mon évolution pro a pris un peu le dessus sur le temps que je peux accorder à tout ça.

Bref, l’idée du podcast me plait bien. Plus simple à mettre en place. Plus rapide pour vous parler de toutes ces choses que j’ai dû mal à exposer en ce moment. Je testes donc ce nouveau format pour papoter laineusement avec vous.

Une première pour moi, qui n’ai jamais aimé l’image que j’ai de moi dans le miroir, me montrer aux autres avec un peu (beaucoup) d’appréhension dans le but de partager sur une passion commune.

Je vous laisse donc avec mon tout premier podcast, ma bouille, mon gras et mes cernes, en mode « je sors de la douche et mes cheveux c’est n’importe quoi ». J’espère que cette nouvelle façon de papoter avec vous vous plaira :D.

Le plus dur, c’est encore de publier la première vidéo 🙂 !

Modèles présentés :

– Aralé de MamanCrotte
– Dolos (prototype perso)
– Néréis ( prototype perso)
– Aemma (prototype perso)
– Ezia de Lilofil
– Montego de Cheri McEwen

Fils utilisés :
– Lang Sansibar, coloris multi orangé
– Karisma de Drops, coloris moutarde
– Fabel de Drops, coloris blanc
– Woll Butt Söckli, coloris turquoise
– Everlasting DK de dream in color, coloris concord
– Capri Cotton de Ice yarns, coloris vert
– Alpaga de Ice yarns, coloris violet, moucheté de rouge.

Groupe cité :
Feeling Hook today, pour aider les prémas

La menteuse

Je n’arrête pas de dire que je n’ai rien à, ou que je ne peux rien, vous montrer en ce moment, mais c’est on ne peut plus faux !

J’ai la flemme.
La flemme de prendre des photos car je n’ai plus de « mur » dédié à mes photos portées (vis ma vie de blogueuse, yep). J’ai récemment entièrement refait mon salon, et mon espace de travail + celui du nhomme ont pris le tout dernier bout de mur plus ou moins blanc que j’utilisais. Et dans la chambre, même topo, y ‘a le vélo d’appartement qui squatte (oui le panda transpire depuis quelques temps) le seul mur « utilisable et un peu clair », donc faut tout déplacer. Et, c’est bien connu, les pandas sont feignants !

Et puis même comme ça, les photos sont pas terribles … Et j’ai beaucoup de mal à avoir mon Nhomme-photographe disponible, rien que pour mes tricots, alors pour la couture …

Car des choses à vous montrer, j’en ai, niveau couture.

Je ne couds plus beaucoup, essentiellement par manque de temps. J’ai tellement bien organisé mon temps de travail que je ne fais plus que ça. Alors, de temps en temps, le week end, je m’autorise des heures coutures pour décompresser et me faire plaisir. Aujourd’hui, je vous montre trois week end couture + un teasing tricot !

Le première modèle, une petite robe de fin d’hiver :

IMG_0971

Mix robe Plantain/influence Lisette de Lilicommetout

T. ?? (la plus haute mais remaniée sous poitrine)

jersey de coton épais, marron glacé, qui-a-un-nom-mais-je-m’rappelle-plus, 5€ le m, Myrtilles Angers

Alors pour ce modèle, je suis (encore) parti du Plantain, de Deer & Doe. Du moins pour le haut. Je ne sais plus très bien ce que j’ai fait …. ça date de février au moins … Bref, j’ai trouvé la bonne élasticité de tissu, les bonnes mesures, tout le gras rentre, ça ne serre pas et c’est agréable à porter. Le jersey est un poil épais pour faire de jolis plis, mais j’étais contente d’avoir quelque chose qui ne m’écrase pas la poitrine (cf. la petite robe rouge et noire de Noël). 

IMG_0931

Pour cette fois, j’avais envie de souligner un peu ce marron tristounet avec l’un de mes jolis biais liberty (ça coute un bras, mais c’est beau !). Je me suis dit, qu’après tout, si je les gardais toujours planqué, attendant LE modèle miracle, ben je ne les verrai pas beaucoup !

Donc petit biais à roses roses vertes et jolis branchages fleuris. Un gros coup de coeur biais-esque <3.

Robe suivante, ou plutôt tunique, qui date début avril :

IMG_0945

Basilic, de Christelle Coud

T.48 jusqu’à la poitrine, 46 sous poitrine

Coton fluide légèrement élastiqué algérien, offert par B-M, d’un bleu canard que-j’aime-d’amour-mais-impossible-à-prendre-en-photo,

L’un de mes patrons préférés, si ce n’est mon préféré, est de retour, Basilic, pour les intimes. L’un des rares patrons que je refais sans bouder, tellement j’aime être dedans. Bon j’ai pas tout bien capté ce jour là, j’ai coupé un 48 non modifié, et je me suis retrouvé avec une jupe 46 … Je soupçonne l’idiote de panda d’avoir fait cerveau à part la dernière fois que je l’ai cousu et d’avoir modifié le patron sans me le dire. J’ai dû faire des raccords à la sauvage, ni vu ni connu, mais je rentre dedans, c’est l’essentiel ! Ca m’a permis de découvrir que, la coupe qui met vraiment mon buste en valeur, c’est la « taille empire ». Donc cintré sous-poitrine, plutôt qu’au niveau de la taille (quasi inexistante, merci corps en H), on évite l’effet saucisson. Encore une fois, j’ai craqué pour la version mancheron, le détail qui cache le gras du bras sans alourdir.

IMG_0922

Et comme on a qu’une vie, j’ai « sacrifié » un autre biais liberty, à petites fleurs bleues trop choupinet (je ne sais pas si c’est réellement du liberty, je les paie cher, ça c’est sûr, ils sont nommés ainsi dans le magasin, mais après, tout ce qui a des fleurs est nommé à tort et à travers liberty donc …).
Oui, z’avez bien lu, je porte et j’AIME du bleu. Mais canard hein ! Attention.

IMG_0927

Evidemment, les poches ont reçu leur petit passepoil maison.

Niveau tissu, il s’est lui aussi mis à bouloché, mais ne bouge plus depuis, comme les autres que j’ai coupé. Et lui aussi a rapetissé après les deux premiers lavages (comme les autres ! Pourtant je prélave tous mes tissus …). Mais ça reste assez long pour cacher le popotin.

Et enfin, la dernière robette, qui est en fait une toile dans un coupon trop court, donc tunique d’essai faite ce week end :

IMG_0952

Modèle ultra modifié de la robe 413, Burda + A-H 2014

T. … mélange de 3 tailles (48>52)

Crêpe de coton (je crois), jaune paille, 140×120, chippé à 2.50€ à Myrtilles

Ce qui est intéressant avec Burda, c’est que je zyeute toujours des modèles qui ne m’iront pas, c-àd, cintré à la taille. D’ailleurs, le modèle en lui même a un gros potentiel mamie sur le papier.

Le haut se travaille comme un bustier empire. 4 parties devant, 4 parties dans le dos, un grand col châle avec fronces poitrines devant, et un zip invisible et fronces dans le dos. Le bustier descendait bien trop bas pour moi. J’étais bonne pour l’aspect saucisson d’office. Donc j’ai raccourci les 4 parties (je les ai pas toujours cousues correctement les unes avec les autres d’ailleurs … HUM) de manière à ce que le passepoil arrive bien sous ma poitrine (ça fait quand même 15 bon cm en moins …) et j’ai coupé l’empiècement en V inversé d’une seule pièce, pour éviter de souligner des formes que j’aimerai oublier. Bref, tout ça pour obtenir une taille empire à ma taille.

IMG_0932

Je n’ai absolument rien compris aux explications du col châle. Du moins le début ça allait, mais ils m’ont perdu à la ligne de couture au repère transversal du devant inférieur et de la parementure … Gné ? J’ai fait à ma sauce, je pense que j’ai capté la technique, mais le dieu du vocabulaire burdaesque n’était pas avec moi ce jour là. Séparément, j’ai compris les mots, mais tous ensemble, Gné quoi !

IMG_0933

La à aussi, j’ai sorti l’un de mes jolis biais planqués gardés précieusement. Je ne sais pas ce que c’est, un croquet ? Ce n’est pas vraiment du biais, il n’a que deux faces et se pose en « pince ». Bref, l’est joli, c’est tout ce qui compte. J’avais un peu peur de l’effet chemise de nuit, mais ça va à peu prés.

J’ai un poil foiré mes fronces de poitrine, l’un des cotés à une partie non froncée … mais chuuut on a rien vu !

IMG_0934

Mis à part le zip que j’ai eu la flemme de recouvrir de biais (donc ça fait pas propre), je trouve l’encolure plutôt propre, et le col tombe très bien (je ne l’ai pas entoilé d’ailleurs => gare à l’effet col claudine rigide et moche).

IMG_0935

D’ailleurs, ce zip, dont j’étais particulièrement fière, car le seul truc mal fait est la jonction couture/zip … est inutile, je peux l’enfiler sans … Ce n’est pas le but, me direz-vous. J’en ai conclu que je l’ai taillé trop grande, comme d’hab :p. Il faudra compter une taille en-dessous pour la prochaine.

J’ai supprimé les manches ballons, gros potentiel jambonneaux du bras, au-secours.

Bref, elle me plait bien, bien que le tissu manque de souplesse, elle fait un peu raide au tombé, mais ça reste une toile portable.

Et je suis à jour dans mes cousettes, yeah !

En réalité, j’ai cousu plein de petites choses, essentiellement des toiles, ratées, donc pas forcément intéressantes, si ce n’est qu’elles m’en ont appris pas mal sur ma morphologie.

Le panda n’oublie pas ce qu’il a dit au début de cet article, j’ai un petit teasing tricot pour vous. Vous ne pourrez quasiment rien deviné, sauf si vous êtes testeuses de l’un de ces modèles, évidemment … Qui d’ailleurs n’ont eu que des photos moches de tout ceci (et je n’ai toujours rien pris en photo depuis).

Voici ce qui m’occupe depuis fin mars environ :

IMG_0973

Et oui, ce sont mes prototypes du moment. Aucun n’est sorti, ils sont presque tous en court de test.  Vous pouvez y voir 3 modèles été, 2 hiver. Oui je prends de l’avance ^^.

Il y en a encore 3 à venir d’ici juin, donc, voyez, je travaille pas mal et c’est assez frustrant de ne rien vous montrer, surtout quand ça fait déjà quelques mois que c’est prêt !

Sans compter que je bosse sur un nouvel espace boutique … ALM, ce sera bientôt fini ! Mais comme je suis nulle, ben ça n’avance vraiment pas vite !

Bref, voilà un looooong post de terminé, je ne sais pas quand j’aurai un nouveau petit truc à vous montrer, j’ai plein d’envies coutures, mais peu de temps, j’ai plein de prototypes, mais rien n’est fini d’être testé …

Je trouverai bien 😉

Alors, alors, kikatenu ses résolutions ?

Bonne année !!!!

IMG_20150102_111025_medium2

Quelle soit meilleure que celle qui s’est terminée, et surtout, surtout …. LAINEUSE à souhait :D.

Ah, oui …  je sais ce qu’on dit, les résolutions ça sert à rien, on les fait et on ne les tient pas … Alors pourquoi en faire ?

Non, nous ne parlerons pas de la résolution du régime.

(prendre du poids au lieu d’en perdre, je ne pense pas que ça compte).

Non, nous ne parlerons pas de la résolution de manger moins au fast food.

(la première année de cohabitation de couple marié n’est pas faite pour ça, semble-t-il).

Non, nous ne parlerons pas de la résolution de faire son ménage tous les jours.

(… avouez).

NON, nous ne parlerons pas du fait qu’avoir un stock de laine qui ne désemplit jamais est mauvais pour le porte monnaie. 

(c’est la faute aux copines qui déstockent, moi je dis).

MAIS,

Étrangement, quand les résolutions sont laineuses, j’arrive à les tenir ! L’an dernier, j’avais donc publier mes bonnes résolutions 2014 :

– Faire un plaid, de laine ou de tissu : Fait. Du moins, commencé, grâce à Emmanuelle et son RDV Boulet, j’arrive à m’accorder quelques séances crochet pour faire mes granny.

– Tenter de coudre au moins trois pièces par mois et m’y tenir. Fait. Et bien plus même. J’en suis à plus de 70 cousettes pour l’année 2014. Un record perso. J’ai eu tout mon appart à habiller, rideaux et couettes, j’ai même, souvenezvous, retapé mon canapé et mon fauteuil ; cousu ma première chemise pour homme (et multipliée) ; cousu mon premier pantalon homme et femme (et multiplié …) ; posez mon premier passepoil (et tellement adoré que j’en mets partout maintenant) ; cousu pour les enfants (et kiffé la robe de princesse) ; Et doucement, mais surement, reconstitué ma garde robe sur mesure. Ce qui fait que chaque jour j’arrive à porter au moins une chose hand-made même si je n’ai pas tout montré ici.

– Réussir à créer deux nouveaux modèles de tricot ou crochet par mois. Pas fait. J’ai 15 créations à mon actif (en vente ou sur le point d’être testées),  cette année. L’objectif n’est pas rempli, MAIS je me suis retrouvée face à plusieurs défis.

  1. Trouver ma place en tant qu’auto-entrepreneur. J’ai eu quelques mois à vide, pas facile de trouver une organisation journalière qui marche réellement pour tout et tout le monde. Trouver le temps de créer, de faire le ménage, de sortir le chien, d’effectuer les tâches quotidiennes, de s’occuper de son homme, de répondre aux testeuses, de se REPOSER, et d’envoyer paître les gens qui, croyant que  » t’es à la maison, t’as bien le temps de (barrer la mention inutile) garder mes enfants / coudre pour moi / faire le ménage en grand chaque jour /  glander quand tu veux, tu dois pas être bien fatiguée à la fin de la journée « . C’est un travail à part entière, n’en déplaise à certains. Un patron complet demande entre 100 et 300 h de travail selon le modèle. Il y a tellement d’étapes à prendre en compte, tellement de « faire pour défaire » au prototypage, les calculs si nombreux, les tests à mettre en route et les testeuses de confiance à trouver, l’édition et réédition(sssss), la traduction, la compta … Pour un prix de vente qui ne donne pas des chiffres d’affaire rocambolesques … et des difficultés à se faire connaître. Croyez-moi, il faut en vouloir pour percer dans ce milieu.
  2. Savoir s’améliorer et donner plus. Je suis passée d’un patron avec quelques photos et explications, à un guide complet avec techniques pas-pas, explications poussées, ajustements morphologiques inclus, tailles multiples ET couvrant tous les « extrêmes ». Cela m’a demandé beaucoup de patience, de remise en question, de dépenses pour du matériel adéquat, et de temps. Il n’est pas rare que l’homme grogne parce que je travaille le week end, pendant le repas, le soir bien après minuit, pendant ses jours de vacances, les jours fériés … C’est devenu une routine de ne pas avoir de pause. Il a fallu aussi un temps d’adaptation pour me « convertir » à des outils qui m’aident dans mon travail.
  3. Ne pas se décourager. Face aux médisants, face au peu de revenus générés, face à la critique, face aux testeuses qui disparaissent avec le patron sans rien dire, face aux autres créatrices qui font toujours mieux (de mon point de vue).

Mais dans tout ça, il y a eu de belles associations d’idées, des testeuses adorables qui m’apportent énormément de courage et de soutien, des petites nouvelles qui se lancent dans l’aventure et qui m’aident à grandir (votre aide est si précieuse ❤ ), des rencontres virtuelles qui m’ont fait avancer, de bons moments laineux en somme.

– Faire des appels aux tests régulièrement. Plus que Fait. Même si j’ai fait moins de patrons que prévu, il y a eu au moins un appel au test par mois, parfois plusieurs en même temps. Je ne les fais pas tous sur le blog, mon quartier général étant sur Ravelry 🙂 .

– Me faire plaisir en tricotant de jolis modèles qui ne sont pas de moi. Pas vraiment Fait. J’ai acheté des modèles coup de coeur cette année, comme Hitofude, ou Montrouge, ou Lisette, mais je n’ai pas pris le temps de les faire. Du moins, pour Noël, l’énervement fraternel m’a offert pile poil ce qu’il faut pour faire Lisette, donc je l’ai commencé, mais il montera tout doucement (en 3.75 et 3.5 mm, forcément…). Je n’ai fait que deux modèles pour moi, lagatha cardigan, une grosse déception, et l’Aidez, que je pense détricoter car je ne le porte jamais.

– Rendre à temps tous mes KAL et mes défis 13 ou autre. Fait. J’ai même créé le D4S, où j’adopte des pandas assez fous pour se laisser inspirer par le thème de la saison. Néanmoins, mis à part les KAL entre amies et le D4S, je pense que je n’aurai clairement plus le temps de proposer d’autres KAL, à moins de le faire sur l’un de mes modèles, comme le KAL Mutine qui court en ce moment :). C’est très chronophage, et je dois optimiser mon temps.

Et c’était tout pour 2014 (et bien assez). Je trouve que je m’en suis pas mal sortie.

Et 2015 alors ?

– Prendre le temps d’aller vous lire plus souvent. Vous ne savez pas à quel point ça me manque de prendre le temps d’aller lire vos blogs et d’y laisser un commentaire. J’arrive à le faire une fois toutes les … 6 semaines ? Et encore, je n’arrive pas à aller voir tout le monde, surtout ces deux derniers mois. C’est bien trop peu !

– Tricoter les 3 modèles que j’ai achetés en 2014, avec des copines pour me motiver ? (appel subliminal au KAL entre amies tout à fait assumé).

– Terminer ma granny blanket. Je n’ai pas réussi à y toucher depuis deux mois … la loose.

– Créer toujours plus et découvrir de nouvelles personnes via les tests. Car j’aime ça, c’est toujours enrichissant.

Et ce sera tout, car le panda ne doit pas voir trop grand s’il veut réussir à tout faire 😉

Et vous alors, tenues ou pas les résolutions 2014 ??

J’ai croizan

C’est l’automne !

Qui dit équinoxe, dit Défi des 4 saisons 😉

Pour cette fois, le thème était :

Vadrouille des hérissons et autres petites bébêtes 

Ben j’avoue que j’ai pas mal cherché … Oui je sais, je suis en partie responsable du choix du thème, mais ça ne veut pas dire que je ne galère pas pour trouver mon projet !

Donc j’ai croizan et j’ai piqué un joli coton du côté puériculture de Myrtilles pour me faire une cousette.

Ben quoi ?

Il était trop mignon !

Je ne vois pas pourquoi il n’y aurait que les enfants qui auraient le droit de porter des trucs à mignonnitude intégrée.
La preuve, pas plus tard qu’hier, j’ai flashé sur une petite robette grise avec des souris dessus, sur un magazine. Je me suis dit, celle-là elle est pour moi ! Ouais … Ben non, tailles 18mois > 5ans. Le panda passera pas !

Du coup, je n’ai aucun scrupule. Ce joli petit coupon n’attendait que moi !

Et c’est tout de suite devenu très chouette l’automne !

DSCN4175

Alors c’est pas choupitrognon ???

Bon, par contre, ce que j’en ai fait, ce n’est pas très automnal … (mais le thème c’était les bêbêtes !)

DSCN4171

Un dos-nu mal repassé !

DSCN4173

Version super loose, le confort garanti pour les chaleurs d’été (du moins celles de Septembre). Bon par contre, ce n’est pas ce qu’il y a de plus seyant pour marquer la silhouette, mais qui aurait l’idée de marquer la silhouette d’un panda, je vous le demande ?!

C’est un truc tout bête à faire, d’ailleurs, le tuto est tout expliqué (en anglais) ici. Mais les images suffisent pour le faire, pour celles qui ne sont pas à l’aise avec l’anglais. C’est un très bon projet pour une débutante en couture. Vous verrez sur la page du tuto qu’on peut le porter de plein de façons différentes. Très sympa.

Tellement sympa, que le panda, il lui a trouvé une autre façon d’être porté dès le lendemain de sa confection :

10411100_822669071106840_8571784052485575276_n

Mon miroir aurait bien besoin d’un coup de chiffon …

Oui je sais. Je me couds un haut, et je le porte en jupe. Tout est normal.

Faut dire que mes pantalons, pantacourts et autres bipèdes de tissus ont été victime d’un carnage … (tous mourus de chez mourus). J’avais pas le choix !

Je vous invite à aller voir sur le blog collectif pour découvrir le thème du solstice d’hiver  mais aussi pour découvrir ce que les copines ont bien pu confectionner pour fêter l’arrivée de l’automne 🙂

Folie à deux

Voilà … pfff quoi …. au moins six mois … l’idée de faire un SWAP (autrement dit un échange) a germé dans l’esprit de Béné et de votre cher panda.

Le but, se faire des cadeaux laineux (a priori), tricotés ou à tricoter, avec quelques gourmandises.

Oui les tricoteuses sont toujours des gourmandes.

Bon bah déjà le panda a pas mal dérivé en ce qui concerne la partie laineuse hein … mais je vous montre ça après !

D’abord, voici ce que j’ai reçu, et croyez-moi, ça fait plaisir de se faire pourrir gâter de la sorte !

DSCN3788Ça en fait de la couleur hein ?

Alors qui avait-il dans ce colis ??

Hé bien, des gourmandises :

DSCN3789

– Du thé qui sent diablement bon … Surtout le orange mmmmmh … J’ai hâte de le boire ! Mais bon j’attends une période calme pour m’y mettre, mon palpitant supportant beaucoup moins le thé qu’avant, d’autant plus que c’est du thé noir … mais cette odeur <3. Test ce week end donc !

– Des petits biscuits faits maison … en forme de Moomin !! Presque tous arrivés en entier (et presque tous déjà mangés).

– Des roulés à la cannelle où je comprends rien de ce qui est écrit sur le paquet mais que c’est bien bon quand même. Le Nhomme en a piqué hier soir en cachette.

Je vois et j’entends tout Chéri !

– Des barres chocolatées qui ne vont vraiment pas avec mon régime …

Ensuite j’ai été gâtée niveau laine … 5 pelotes !!

DSCN3792

– 1 Rowan Felted tweed, brun moucheté bleu et caramel (j’adore ce genre de fil), toute douce. L’occasion pour moi de tester cette marque qui me fait les yeux doux depuis longtemps.

– 1 jolie pelote Grignasco Mousse, qui si j’en crois l’étiquette est un mélange de soja (O.o), laine vierge et soie. Une tuerie de douceur ouais.

– 2 pelotes de Novita Rose, colori bleu turquoise. Elles iront parfaitement avec des pelotes angora blanches qui attendaient des copines colorées pour être tricotées.

– 1 pelote Novita puro batik, dans un dégradé de bleu et de marron. J’ai bien envie de faire un bonnet avec !

Et comme Béné a pensé à tout, elle m’a envoyé deux jolis patrons, tout à fait mon style :

DSCN3791

Celui de gauche se fait avec la Grignasco, celui de droite avec la Rowan (ce sera mon prochain en-cours rapide d’ailleurs !).

Vous remarquerez le joli marque-page en métal, qui a depuis rejoint mon livre de compte. Bien pratique dans cette matière.

Et puis, il y avait du fait-main dans ce colis :

DSCN3797

Des tawashis ! Tendance sur la blogo en ce moment, je n’avais pas eu le temps d’en faire encore, voilà qui m’arrange bien :p

Et puis un petit collier dont la pierre est savamment retenue par un fil de métal violet entortillé autour.

Ah et j’ai presque oublié, je crois que c’est le petit truc qui va me rendre addict … un moomin marqueur ! J’adore !

DSCN3793

Alors, j’ai été super bien gâtée non ?? Pour tout dire, je me dépêche de terminer mon dernier encours juste pour me donner le droit d’attaquer mes nouvelles pelotes ! (et le bougre n’en fait qu’à sa tête, je n’arrête pas de défaire et refaire !)

Et donc de mon côté ça a été la folie aussi … mais couturesque !

Oui je sais ! On avait dit tricot … 

Mais voilà, Béné, elle a deux marmots. Et moi, les mioches, ben vous le savez bien, faut toujours que je leur couds un truc ! Ça a été plus fort que moi, j’ai craqué, le colis pour Béné est devenu familial contre mon gré (et le sien huhu).
Donc dans mon colis, j’ai plutôt privilégié les « grosses » pièces. Et comme vous le savez, je lui ai envoyé un sac à tricot nomade, le jaune foncé à passepoil fleuri de mon dernier billet.

Et dedans, j’avais caché un bel écheveau de Cascade Yarns Heritage, colori Lagon, 400m de pur douceur avec du mérino dedans qu’une fois que t’y as goûté, tu ne peux plus t’en passer. Moi qui ne suis pas très bleu d’habitude, ce bleu lagon est une merveille, je l’aurai bien gardé ! Evidemment, je ne l’ai pas en photo …

Et puis donc, pour ses enfants … CRAQUAGE DU SYSTÈME NERVEUX DU PANDA SIOUPLÉ !!

 Pour sa princesse, ben … une robe de princesse quoi !

Vous vous rappelez le tissu à pois sur FB ? Ben c’était pour ça :

DSCN3768

THE robe qui tourne ! Une pure tuerie couturesque si si ! Je vous la conseille si vous voulez découvrir le paradis des finitions parfaites en deux temps trois mouvements, même pas peur.

Mais attention, le meilleur … c’est le dos ! Ouvrez grands les yeux !

DSCN3770

Alors c’est pas une robe de princesse ça ????

Le patron, c’est The party Dress, disponible gratuitement via le blog The cottage Mama. Un blog que j’adore suivre, j’y découvre toujours des choses trop mignonnes. Alors, certes, le patron est anglais, mais teeeeeellement bien expliqué … Je vous le conseille vivement.

Et donc les finitions … pas de couture visible, à l’intérieur à l’extérieur, même au niveau des épaules … C’est nickel

DSCN3773

Et puis, décidément il n’y avait pas assez de pois sur cette robe …

DSCN3772

J’ai légèrement modifié la robe, au niveau de la ceinture. J’ai ajouté des passants pour pouvoir retenir la ceinture que j’ai modifiée également. Histoire d’ajouter une jolie fleur à boutonner, je trouvais ça plus simple que de faire un gros noeud dans le dos.

DSCN3771 DSCN3774

Voilà …
Taillée en 4 ans, car sa puce est grande, j’ai rallongée la jupe de 10 cm si je me souviens bien. Oui ça fait plus d’un mois qu’elle est faite maintenant, j’ai des trous de mémoire.

Le tout en coton de puériculture super choupi qui coûte un bras même  acheté à Myrtilles. Coloris choisis avec l’aide du Nhomme, et ce fut long de choisir la couleur secondaire (le parme donc).

Et puis pour son petit Pirate … un ensemble de Pirate … du zoo ?? Ouais, parce qu’il y a des girafes en fait !

IMG_20140602_124639

Je vous jure que la tunique est repassée … J’ai vraiment pas de chance, je tombe que sur des trucs indéfroissables en ce moment …

Donc le petit short, c’est un patron gratuit, en anglais encore, disponible sur le blog Caila Made. Plutôt simple à faire, j’ai préféré des coutures anglaises pour éviter le « kipik kigrate ». Avec la petite étiquette en satin pour trouver le bon sens sans le kipik.

IMG_20140602_124650

Quant à la tunique, encore un patron gratuit, en français cette fois, que l’on peut retrouver en tailles 2 et 4 ans, sur le blog Deux filles en aiguille. J’avoue ne pas avoir suivi le tuto pour la faire, je suis rodée niveau chemise et parmenture maintenant, j’ai fait comme ça me venait.

Niveau modification, j’ai fait des manches courtes. J’avais prévu des petits boutons en forme d’éléphant, mais ça jurait trop niveau couleur. Et je n’ai pas fait de rappel du short, excepté la parmenture, au cas où les deux pièces soient portées séparément.

Le tout taillé en 2 ans. Pareil, j’ai pioché dans le coton puériculture. Le jaune est un peu plus épais, avec une impression de velours quand on le touche. Quant aux girafes, achetées il y a plus d’un an dans un moment de craquage.

Et voilà !

Je sais j’ai beaucoup papoté, mais j’étais tellement frustrée de ne pouvoir vous montrer tout ça !

Et vous savez le meilleur dans ce swap ??

Recevoir une petite vidéo de quelques secondes où une jolie princesse dans une robe à pois vous dit merci, trop mignon ❤

A refaire … dans un an (histoire de me laisser autant de temps que cette fois-ci ahah :p )

Grand merci Béné, j’ai a-do-ré mon colis, comme tu le sais, je l’ai déballé comme une gamine, en laissant tout en plan 🙂

Si vous voulez en savoir plus, filez sur son blog, je crois bien qu’on y trouve des photos de princesse, de pirates, et de laine aussi :p

Les bonnes résolutions laineuses, mais pas que !

Bonne année à toutes et à tous

J’espère de tout coeur qu’elle sera tricotesque à souhait 😀

C’est l’heure de faire ses bonnes résolutions laineuses et couturesques pour l’année 2014 !

Alors, si je regarde les résolutions de l’an passé :

– un énorme plaid, type granny : pas fait. 

a temperature scarf : pas fait (tout simplement car je n’ai pas prévu la laine pour ce projet >.<)

– Finir par coudre quelque chose avec une machine à coudre : fait, fait et refait !

– Passer du côté obscur des crochets miniatures et des napperons : fait, fait et refait aussi !

– Me faire plein d’accessoires : fait !

– Faire un énorme amigurumi : a défaut d’en faire un gros, j’en ai fait plusieurs de moyenne taille, donc fait !

Je suis assez contente du bilan, 4 objectifs sur 6 remplis, c’est plutôt pas mal. La couverture granny m’a fait de l’oeil plusieurs fois, mais malheureusement je n’ai pas eu de coup de coeur sur un modèle pour me lancer une bonne fois pour toute. Mais maintenant que je vais avoir mon chez moi, les choses devraient changer !

Alors pour me donner une ligne directrice, je me suis dit que mon chez moi serait une bonne base.

Ainsi :

– Je garde l’idée de commencer un plaid, granny ou non, mais j’ai bien envie de mettre de la couleur sur mon lit, et pourquoi pas en faisant ce genre de choses (modèles que l’on peut trouver chez Craftsy) :

Je ne suis pas sure d’avoir le niveau pour ce genre de choses, mais qui ne tente rien n’a rien !

– Tenter de coudre au moins 3 pièces par mois et m’y tenir. Ce qui tombe bien, c’est que j’ai un appartement à équiper : rideaux, draps, torchons, et autres petits besoins, j’aurai de quoi m’occuper ! Sans oublier que je suis devenue addict, coudre une robe est si facile (à condition de bien lire sa règle de mesure, je vous parlerai bientôt de la robe parfaite qui a failli être à moi …).

– Réussir à créer deux nouveaux modèles de tricot ou crochet par mois. Maintenant que j’ai décidé de me lancer en tant qu’auto-entrepreneur, il faut bien alimenter ma collection, et je pense qu’un minimum de deux modèles par mois est raisonnable.

– Faire des appels aux tests régulièrement. Voilà c’est dit, je pense vous embêter assez souvent, avec des périodes de test allant de deux à dix semaines. Si quoi que ce soit vous tente, même débutante, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure. Il est important pour moi de toucher à tous les niveaux de tricot pour savoir si ce que je crées est compréhensible et faisable par tous :).

– Me faire plaisir en tricotant de jolis modèles qui ne sont pas de moi, et il y en a tout plein pour lesquelles j’ai craqué, notamment ce très beau châle, Ascalon, de Cristal Little chicken :

Ou encore le Mapple Leaf, de Natalia @ Elfmoda, une merveille de châle, dont le visuel me fait rêver :

– Et bien sûr rendre à temps tous mes KAL et mes défis 13 ou autre. Car c’est bien beau d’organiser tout ça, faut-il encore respecter ses propres règles.

Et ce sera tout pour cette année, car ça fait beaucoup déjà !

Et vous alors, des résolutions tricotesques ou couturesques ? 🙂

————————————————–

Petit aparté pour vous dire que le KAL mitaines arrive bientôt à son terme. N’oubliez donc pas de rendre votre devoir en publiant sur votre blog le 20 janvierSi vous souhaitez faciliter la vie au panda, n’oubliez pas d’envoyer une photo à cette adresse : Letipanda@gmail.com, ainsi je pourrais établir un joli tableau de mimines récapitulatif (et ça va en faire beaucoup de mains hihi !).

Dernière précision, je déménage le week end du 11 janvier, ce qui veut dire qu’il n’y aura peut-être pas internet chez le panda pendant les quelques jours suivants (en théorie le Nhomme a fait ce qu’il faut pour que ça ne soit pas le cas). Je vais donc, en théorie, programmer le billet du 20, au cas où. Bref, plus tôt vous m’enverrez vos photos, mieux ce sera pour mon organisation 🙂 .