Phuki le beau

Hé hé hé, encore un article ! J’ai mangé du lion ce mois-ci !

Aujourd’hui je vous présente une petite chose qui est sortie il y a presque deux mois, mais qui était une exclusivité Madlaine. Il est à présent disponible sur Ravelry, du coup, je me dis qu’il serait peut-être temps de vous en parler xD

J’ai été contacté à la fin de l’année 2015 par Madlaine pour tester un fil estival, l’albireo de Vegan Yarn, une teinturière canadienne, qui ne teint que des fils « vegan », c’est-à-dire composé de matières végétales. J’étais plutôt emballée de sortir de ma zone de confort (alpaga mérinos) donc j’ai rapidement accepté, d’autant que les couleurs étaient à tomber …

Bref, Phuki est né (avalanche de photos) :

IMG_0479_medium2 IMG_0527_medium2 IMG_0469_medium2 IMG_0398_medium2 IMG_0520_medium2 IMG_0542_medium2 IMG_0444_medium2 IMG_0430_medium2 IMG_0440_medium2 IMG_0500_medium2 IMG_0448_medium2 IMG_0449

Ah je l’aime d’amour ce petit gilet (même s’il fait trop chaud pour le porter maintenant !) !

Alors, ce fil est une petite tuerie (je trouve). Souple, léger, doux, c’est vraiment un fil estival/printanier très sympa et agréable à tricoter des heures. Et puis la couleur … J’ai choisi le coloris wolf girl, un gris tout en nuances, très lumineux, dans lequel on retrouve parfois des minis points d’autres couleurs, résultats de bains de teinture précédents. J’aime beaucoup cet aspect artisanal.

C’est aussi avec ce fil que j’ai appris que les matières végétales ne réagissent pas du tout comme les matières animales pour la tenue des couleurs. En règle général, j’ajoute du vinaigre à mon bain de rinçage pour « bloquer » la couleur. Mais il semble que cette petite technique ne fonctionne pas aussi bien avec un fil 50%lin/50%coton. Il vaut mieux utiliser du savon. Oui c’est étonnant, mais il semble que la couleur se fixe avec un produit alcalin plutôt qu’acide. Grosse découverte pour moi que je ne manquerai pas d’appliquer.

Et sinon le modèle ?

Phuki est un gilet printanier, léger et souple. Il est très féminin grâce aux deux panneaux de dentelle sur chaque devant et sa large encolure bateau, il accompagnera parfaitement une jolie robe fleurie (ou une robe flashy bleu qui pique les yeux, oui oui).
Son petit nom (algue en grec) lui vient de cette dentelle particulière, de jolies feuilles qui ondulent, me faisant penser à des algues prises dans les courants sous-marins.

Il s’agit d’un top-down (tricoté du haut vers le bas), en allers-retours pour le raglan et le corps et en rond pour les manches.

La difficulté principale de ce modèle réside dans la concentration qu’il faut avoir pour tricoter le motif de dentelle puisque la dentelle se fait à la fois sur l’endroit et l’envers du travail. Hormis cela, il ne s’agit que de jersey.

La dentelle est disponible sous forme de diagrammes et de rang par rang. Il y a également un fichier annexe disponible, comprenant un diagramme par page (plus gros que sur le patron de base pour les yeux qui n’y voient plus assez bien en miniature 😉 ).

Le modèle est totalement adaptable en termes de longueur de corps et de manches, des indications vous sont données pour vous aider.

Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien (en couleur et souligné)  vous redirigeant vers une vidéo.

Le patron est à présent disponible sur Ravelry par ici : http://www.ravelry.com/patterns/library/phuki.

Pour m’excuser de mon retard (il aurait dû être dispo le 16 juillet, gloups), une petite promo qui va bien pour le week end ( du 22 au 24 juillet 2016), 1€ (ou 1$ selon votre pays) sera déduit automatiquement du prix du patron dès que vous l’ajoutez à votre panier pour l’acheter ;).

Il est aussi toujours disponible chez Madlaine, seul ou en kit avec la vegan yarn (dès fois que vous auriez envie de faire grossir votre stash de quelques pelotes supplémentaires, il n’y a qu’un pas xD).

Bref, sur ce, je crois bien que ce sera le dernier article de juillet ! Et oui, je retourne dans ma paresse (on dira que c’est la faute de la chaleur hein). On se retrouve le mois prochain, avec un nouveau bébé laineux. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il est immense ce bébé là 😉

Et GRAND MERCI pour l’accueil fait à Pyros, j’espère que vous me montrerez vos versions  😉

Des bisous !

Publicités

La simplicité

Oui je sais, 1 billet par mois, c’était le deal … et en Avril ? RIEN ! Voilà, ça c’est fait !

Que voulez-vous, je m’éparpille, je me perds sur les réseaux sociaux, Ravelry est ma deuxième maison, Instagram mon boudoir et parfois je me rappelle qu’un blog dort pas loin …

Et pourtant, des choses sont sorties en avril, comme la mise à jour du châle Iris en version fil lace et la mise à disposition du patron du châle Outis sur Ravelry. J’ai également fait quelques coutures … J’ai juste pas eu le temps (on a appelle aussi ça la flemme aiguë) de les bloguer. Heureusement que le podcast est là pour me sauver et me permettre de vous montrer tout ça hihi.

Mais aujourd’hui, c’est différent, en mai je fais ce qu’il me plait ! Et aujourd’hui, il me plait de vous présenter mon dernier bébé laineux ! Voici Aplos, mon petit pull printanier avec un petit poilu en guest 😉 :

IMG_0166 IMG_0177 IMG_0178 IMG_0181 IMG_0186 IMG_0189 IMG_0194 IMG_0206 IMG_0211

C’est vraiment le parfait petit pull printanier, voire estival. Tricoté en fibres végétales, il vous accompagnera au moindre petit vent frais. Pour ma part, je l’ai tricoté en Belle de Drops, un fil DK, coloris pissenlits. Rapport qualité/prix, ce fil est une petite aubaine (moins de 2€ la pelote pendant les promos ! Un pull à 20 euros, la classe !). Il a un très joli tombé grâce à sa composition (merci le lin !) et passe en machine sans problème (et ça c’est le pied quand c’est du tricoté main non ?). Bref, ce petit fil de Drops, je l’aime d’amour, j’y reviens chaque printemps-été.

Mais revenons à Aplos. Aplos, en grec, veut dire « simple ». Car oui, ce petit pull est tout simple à faire, et rapide avec ça ! Une semaine pour les testeuses les plus rapides, qui dit mieux ?
C’est un pull loose au niveau des hanches mais cintré au niveau de la poitrine et des bras pour ne pas alourdir la silhouette. Quelques petits revers arrondis faussement boutonnés pour décorer les manches 3/4 et le bas du corps.

Il s’agit d’un bottom-up (tricoté du bas vers le haut), tant pour le corps que pour les manches, tricoté en rond. Les aisselles sont refermées après coup grâce à un rabat à 3 aiguilles.

Niveau difficulté, il ne demande pas une grande expérience du tricot. Du jersey endroit et du point mousse en rond, quelques rangs raccourcis, et c’est tout.

Le modèle est totalement adaptable en terme de longueur de corps et de manches, des indications vous sont données pour vous aider.

Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien vous redirigeant vers une vidéo. Donc vraiment pas d’excuses, si vous êtes débutantes, pour apprendre de nouvelles choses :).

Parlons du patron !

Aplos est disponible du XS au 6XL.

Tout est expliqué dans le patron pour choisir au mieux la taille. Le modèle est totalement adaptable en terme de longueur de corps et de manches, des indications sont données pour aider à ajuster selon la morphologie (buste court/long, bras court/long).

Comme d’habitude les techniques utilisées bénéficient d’un support vidéo made in Pandaland.

Le patron est à présent disponible sur Ravelry :

Voilà, c’était le modèle pandatesque du mois, je vous dis à bientôt pour de nouveaux modèles pandatesques et je vous laisse avec les jolies versions des testeuses, que je remercie du fond du coeur ❤

Des bisous❤