Ma petite Pastèque

Voyez-vous, quand le panda design, il s’inspire des choses qui l’entoure …

Le nouveau modèle que je vais vous présenter ne fait pas exception ! Bon par contre, niveau inspiration, ça se pose là … Quand je l’ai vu, ce fut le grand amour … une belle pastèque ! Comprenez-vous, il commençait à faire beau (nous étions alors en début d’été) et chaud, rien de tel qu’une pastèque pour apporter vitamines et couleur dans l’assiette.

Bon bah, ça a aussi apporté couleurs et idées sur mes aiguilles ^^.

J’avais alors 10 pelotes en stock de Drops love you 6 (vous savez, ce coton recyclé à un euro la pelote, une petite aubaine) coloris corail, c’était trop tentant ! Et puis, je ne perdais pas grand chose si je n’arrivais pas à faire ce que je voulais 😉

C’est là qu’est né Sikuas :

img_0144 img_0158 img_0160 img_0167 img_0172 img_0182 img_0188 img_0191 img_0196 img_0203 img_0216

C’est donc un joli gilet court printanier ou automnal en coton, avec des panneaux de dentelles simplissimes sur chaque devant. Son petit nom (cucurbitacée en grec) lui vient donc de ma fameuse inspiration un peu louche !

Il s’agit d’un top-down (tricoté du haut vers le bas), en aller-retour pour le raglan et le corps et en rond pour les manches. Il est légèrement loose. La difficulté principale de ce modèle réside dans la concentration qu’il faut avoir pour tricoter les différents rangs de mise en forme en même temps. Hormis cela, il ne s’agit que de jersey.

Les finitions en i-cord sont faites en même temps que le reste. Les boutonnières sont créées à partir de l’i-cord de bordure. Car vous le savez, je déteste relever des mailles. Quand j’ai fini le corps et les manches, j’aime avoir finir le gilet et n’avoir plus que les fils à rentrer. Qui a dit Feignante !?

Sur ce modèle, j’ai poussé un peu loin la réflexion sur la morphologie féminine. Il se trouve que lorsque je fais des gilets ou des pulls avec une encolure en V, j’ai généralement quelques soucis de décolleté qui baille.

J’ai donc réfléchi un peu plus à ce qui pouvait bien clocher ! Serais-je difforme ?

Mais grâce à vous, sur les réseaux sociaux, et aux mesures que vous m’avez données, j’ai compris que certaines femmes (dont moi) avait une différence assez prononcée entre le tour de poitrine et le tour de surpoitrine (sous les aisselles mais au-dessus des seins). Et là, c’était l’évidence ! Bien sûr que ça baille, il n’y a pas assez de « gras » pour combler !

J’ai donc optimisé ce modèle en vous proposant deux manières de l’aborder :

  • Soit votre tour de poitrine et surpoitrine n’ont pas de grande différence et on se fie donc à la poitrine (l’option A).
  • Soit votre tour de poitrine et surpoitrine ont une belle différence (dans mon cas 7 cm !! c’est énorme) et il vaut mieux se fier à la surpoitrine (option B).

Evidemment, tout est expliqué dans le patron pour que vous puissiez vous y retrouver et avoir l’encolure qui mettra le mieux en valeur votre silhouette ;).

Comme d’habitude, j’indique une flopée d’ajustements pour les hanches, qu’elles soient voluptueuses ou non :p .

Les manches et le corps peuvent être rallongées à loisir, et le fil de coton troqué pour un fil doudou plus chaud. Certaines testeuses l’ont fait et leurs versiosn sont super chouettes ! Je vous invite à aller par là pour les voir !

La petite nouveauté en plus (parce que bon la surpoitrine, c’est déjà nouveau en soi 😉 ) c’est l’apparition de tuto supplémentaires dans mes futurs patrons. Je faisais déjà les points techniques, mais je me suis dit que ce serait encore plus sympa si j’intégrais un pas-à-pas vidéo de certaines parties un poil plus technique ou difficile à visualiser quand on débute. Il y a donc un tuto détaillé d’un paragraphe du patron pour ne pas vous perdre en route, vous arracher les cheveux, maudire vos aiguilles sur 10 générations, … Bref, pour être détendue du tricot 😉

Le patron est donc dispo sur Ravelry dès à présent, du 2XS au 6XL (75 à 135 cm tour de poitrine/surpoitrine) et j’espère qu’il vous plaira 😉

 

En attendant, je vous fais de gros bisous !

Votre cher panda.

Publicités

Pyros

Bien le bonjour !

Hé ben je tiens parole ! Hé hé ! Mais par contre je ne viens pas vous parler du châle auquel je pensais xD

Mais je vais me rattraper car ce dont je vais vous parler aujourd’hui est une petite surprise !

Je vous présente Pyros (attention avalanche de photos et gras du bras 😉 ) :

IMG_0626 IMG_0629 IMG_0632 IMG_0606 IMG_20160707_170758 IMG_20160707_171045 IMG_20160707_171027 IMG_20160707_171019 IMG_20160707_170838 IMG_20160707_170818 IMG_20160707_170807

Ce modèle a été spécialement conçu et créé pour utiliser l’un de nos précieux écheveaux esseulés. Vous savez, ceux pour lesquels on craque sans raison, ils nous appellent, et nous, faibles tricoteuses, finissons par en acheter un. Un seul. Qui n’ira avec aucun autre écheveau dans notre stash … Mais ce n’est pas grave il est tellement beau !

Pyros est donc né de mon envie de faire un sort à l’un mes écheveaux fingering solitaires, un bel orange couleur de feu qui avait sauté dans mes bras durant l’AEF … un Libertines de (Vi)laines, un fil d’une douceur et d’un éclat inouïs. J’étais vraiment frustrée de ne pas lui trouver de copain/d’en avoir pris qu’un. Mais au final, je ne regrette rien :).

Ce châle est très simple à tricoter, des augmentations, du point mousse, des rangs raccourcis et quelques troutrous ici et là. Le parfait combo pour faire un châle vite fait bien fait avec beaucoup d’allure.

Le patron est écrit de manière à ce que vous puissiez adapter la fin selon votre métrage. La dernière section est ajustable. On peut donc utiliser un écheveau de 400, 420, 450, 500, voire 600 m, si on le souhaite. Bref, en théorie, vous devriez bien trouver un écheveau solitaire qui attendait son heure pour faire Pyros.

Et ma petite surprise dans tout ça ? J’avais envie de remercier toutes les personnes qui me laissent des mots gentils, des bisous, m’envoient de jolies attentions, me taguent sur leurs photos quand elles tricotent l’un de mes modèles, bref, dire MERCI … alors …

Le modèle de ce châle est gratuit du 14 juillet au 14 août 2016, en utilisant le code SURPRISE sur Ravelry avant de valider votre panier 😉  : .

Il y a d’ailleurs un tel engouement pour ce modèle que petitangelili (sur Ravelry) a décidé d’organiser un KAL sur ce modèle, dans le groupe « Pour l’amour du fil et des podcasts », par ici. Alors, si tricoter ce modèle avec d’autres tricoteuses collectionneuses d’écheveaux uniques vous tente, je vous invite à aller y jeter un oeil ;). Je serai évidemment toute disponible pour répondre aux questions sur ce fil s’il y en a. Et j’ajouterai même que pour tous les Pyros terminés et indiqués sur le fil au 31 août, je tirerai au sort une personne qui gagnera le patron de son choix dans ma boutique ravelry. 😉

Hé oui, je vous ajoute un projet tricot pour les vacances, mais ça fera de la place dans votre stash et un écheveau heureux vite tricoté hihi ❤

Je vous embrasse ❤ ❤

De l’amour pour maman

Ouiiii, j’ai totalement oublié mon blog ces derniers temps … Grosse GROSSE flemme de tapoter sur le clavier (faut dire que je tapote pas mal pas mal tous les jours, donc c’est pas bien compliqué de me convaincre de ne pas en faire plus  xD).

 

Mais voilà, j’ai trois modèles en retard à vous montrer … c’te honte j’vous jure !

Bref, on commence par le plus récent, Agapée ! Un petit top que j’ai créé pour ma maman crane d’œuf. Je voulais quelque chose de simple, d’assez ample pour ne pas la gêner après les opérations mais qui reste tout de même féminin et agréable à porter cet été.

Le voici donc sur son petit cintre (je n’ai pas voulu imposer une séance photo à ma maman ^^) :

belyoze-1287749894320337620 belyoze-1287749602984056780 belyoze-1287747070010273714 belyoze-1287746497605046789 belyoze-1287746124152757701 received_10208110813842214_medium received_10208110813682210_medium

C’est donc un petit top estival, léger et souple. Tricoté en Belle de Drops (oui j’en décroche pas de ce fil, le rapport qualité prix est toujours aussi bon et le choix des couleurs très sympa).

Très féminin grâce aux entrecroisements ajourés sur chaque épaule et sur le bas du corps, il accompagnera parfaitement un pantalon ou une jupe en toute simplicité. Mais je trouve que ce petit détail fait tout son charme et sa fantaisie.

Son petit nom tout mignon lui vient du grec, agapée signifie amour. Et je trouvais que les petites torsades entrecroisées représentent des petits câlins tout choupinou. Et comme c’est un cadeau pour ma maman crâne d’œuf, je trouve que ce nom est parfait.

Il s’agit d’un top-down (tricoté du haut vers le bas), à la fois en aller-retour et en rond (afin d’obtenir ces torsades si particulières 😉 ) pour le raglan , le corps ou les manches. La difficulté principale de ce modèle réside dans les petits croisements des i-cords et dans les finitions. Hormis cela, il ne s’agit que de jersey.

Le modèle est totalement adaptable en termes de longueur de corps et de manches, mais aussi de formes (morphologie A, H ou 8); des indications vous sont données pour vous aider.

Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien vous redirigeant vers une vidéo.

Bref, comme d’habitude, j’ai essayé de penser à toutes les morphologies et à tous les niveaux de tricot 😉

Voici quelques photos des testeuses qui m’ont gentiment permis de les utiliser pour vous le montrer porté :

Il est à présent disponible sur Raverly par ici :

Je vous fais des gros poutoux et je vous dis à bientôt (du moins je croise les doigts xD) pour vous parler d’un gilet et d’un châle 😉

Bonnes vacances !!