Phuki le beau

Hé hé hé, encore un article ! J’ai mangé du lion ce mois-ci !

Aujourd’hui je vous présente une petite chose qui est sortie il y a presque deux mois, mais qui était une exclusivité Madlaine. Il est à présent disponible sur Ravelry, du coup, je me dis qu’il serait peut-être temps de vous en parler xD

J’ai été contacté à la fin de l’année 2015 par Madlaine pour tester un fil estival, l’albireo de Vegan Yarn, une teinturière canadienne, qui ne teint que des fils « vegan », c’est-à-dire composé de matières végétales. J’étais plutôt emballée de sortir de ma zone de confort (alpaga mérinos) donc j’ai rapidement accepté, d’autant que les couleurs étaient à tomber …

Bref, Phuki est né (avalanche de photos) :

IMG_0479_medium2 IMG_0527_medium2 IMG_0469_medium2 IMG_0398_medium2 IMG_0520_medium2 IMG_0542_medium2 IMG_0444_medium2 IMG_0430_medium2 IMG_0440_medium2 IMG_0500_medium2 IMG_0448_medium2 IMG_0449

Ah je l’aime d’amour ce petit gilet (même s’il fait trop chaud pour le porter maintenant !) !

Alors, ce fil est une petite tuerie (je trouve). Souple, léger, doux, c’est vraiment un fil estival/printanier très sympa et agréable à tricoter des heures. Et puis la couleur … J’ai choisi le coloris wolf girl, un gris tout en nuances, très lumineux, dans lequel on retrouve parfois des minis points d’autres couleurs, résultats de bains de teinture précédents. J’aime beaucoup cet aspect artisanal.

C’est aussi avec ce fil que j’ai appris que les matières végétales ne réagissent pas du tout comme les matières animales pour la tenue des couleurs. En règle général, j’ajoute du vinaigre à mon bain de rinçage pour « bloquer » la couleur. Mais il semble que cette petite technique ne fonctionne pas aussi bien avec un fil 50%lin/50%coton. Il vaut mieux utiliser du savon. Oui c’est étonnant, mais il semble que la couleur se fixe avec un produit alcalin plutôt qu’acide. Grosse découverte pour moi que je ne manquerai pas d’appliquer.

Et sinon le modèle ?

Phuki est un gilet printanier, léger et souple. Il est très féminin grâce aux deux panneaux de dentelle sur chaque devant et sa large encolure bateau, il accompagnera parfaitement une jolie robe fleurie (ou une robe flashy bleu qui pique les yeux, oui oui).
Son petit nom (algue en grec) lui vient de cette dentelle particulière, de jolies feuilles qui ondulent, me faisant penser à des algues prises dans les courants sous-marins.

Il s’agit d’un top-down (tricoté du haut vers le bas), en allers-retours pour le raglan et le corps et en rond pour les manches.

La difficulté principale de ce modèle réside dans la concentration qu’il faut avoir pour tricoter le motif de dentelle puisque la dentelle se fait à la fois sur l’endroit et l’envers du travail. Hormis cela, il ne s’agit que de jersey.

La dentelle est disponible sous forme de diagrammes et de rang par rang. Il y a également un fichier annexe disponible, comprenant un diagramme par page (plus gros que sur le patron de base pour les yeux qui n’y voient plus assez bien en miniature 😉 ).

Le modèle est totalement adaptable en termes de longueur de corps et de manches, des indications vous sont données pour vous aider.

Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien (en couleur et souligné)  vous redirigeant vers une vidéo.

Le patron est à présent disponible sur Ravelry par ici : http://www.ravelry.com/patterns/library/phuki.

Pour m’excuser de mon retard (il aurait dû être dispo le 16 juillet, gloups), une petite promo qui va bien pour le week end ( du 22 au 24 juillet 2016), 1€ (ou 1$ selon votre pays) sera déduit automatiquement du prix du patron dès que vous l’ajoutez à votre panier pour l’acheter ;).

Il est aussi toujours disponible chez Madlaine, seul ou en kit avec la vegan yarn (dès fois que vous auriez envie de faire grossir votre stash de quelques pelotes supplémentaires, il n’y a qu’un pas xD).

Bref, sur ce, je crois bien que ce sera le dernier article de juillet ! Et oui, je retourne dans ma paresse (on dira que c’est la faute de la chaleur hein). On se retrouve le mois prochain, avec un nouveau bébé laineux. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il est immense ce bébé là 😉

Et GRAND MERCI pour l’accueil fait à Pyros, j’espère que vous me montrerez vos versions  😉

Des bisous !

Personne …

Hello hello !

Allez, on commence la semaine et le mois de Décembre avec un doudou de cou pandatesque, ça vous tente ? 😉

Je vous présente le châle Outis :

IMG_1797

Un grand doudou de cou créé spécialement pour la boutique en ligne dont le petit logo est un lama un peu fou … mais si vous connaissez … Madlaine ;).

Cet été, Angèle m’a proposé de tester un nouveau fil qu’elle entrait en boutique, la malabrigo lace. Ce fil, je le connaissais déjà pour avoir tricoté avec mon doux et chaud Sunset l’année passée, donc j’ai tout de suite dit oui (Oui je suis faible face à la douceur incarnée …).

Le choix fut COR-NE-LIEN ! Ouais rien que ça ! Il y avait de si jolies couleurs … Et je ne devais en choisir que 2 ! Vous vous rendez compte …

Une semaine plus tard (oui 7 jours !), j’ai enfin fait mon choix : le beau jaune Cadmium (c’est bizarre ça dis donc !) et le profond violet violetas. Et ce que j’aime avec la malabrigo lace, c’est l’effet faux uni de la couleur, c’est <3.

IMG_1798

De ces deux écheveaux est né Outis.

Mais pourquoi Outis ?

Malheureusement, je n’arrivais pas à lui trouver un joli nom ! J’ai alors repensé au mythe d’Ulysse, naviguant sur les mers, qui, ayant croisé le cyclope, se fit appeler « personne » (en anglais « noname ») pour lui jouer un mauvais tour. Dans la version grecque le mot utilisé est outis. C’est ainsi que mon pauvre châle sans nom a trouvé le sien ;).

Et sinon niveau technique ?

Hé bien c’est un châle spéciale débutante, si si.

Il est entièrement en point mousse, parsemé de rayures triangulaires obtenues grâce à des rangs raccourcis, formant une pointe légèrement hypnotique, à l’instar des ailes d’un papillon. Car, en effet, ce châle est inspiré des ailes déployées des papillons, laissant entrevoir les jolis motifs qui s’y dessinent.

La finition se fait grâce à un rabat en i-cord, dernière petite touche contrastante du châle pour bien marquer sa forme triangulaire.

IMG_1800

IMG_1799

Après un blocage léger, le châle mesure plus de 2 m de long pour 45 cm de large. Il n’y a pas d’échantillon spécifique à obtenir car la longueur du châle dépend essentiellement de la mise en forme bloquée que vous ferez. Ce châle est léger, fluide, souple, doux, idéal donc pour le porter façon chèche sans avoir un effet bavette.

IMG_1802

Mais dis donc le panda, tu as dit spécial débutantes, mais y’a des rangs raccourcis et un i-cord. Hé oui ! Mais c’est facile à faire et en plus je vous accompagne en vidéos, alors aucune raison de ne pas se lancer non ? 😉

Outis est donc disponible sur le site de Madlaine uniquement, jusqu’à fin Mars, sous forme de kit à tout petit prix pour un grand châle doux bien chaud. Angèle vous propose des duos de couleurs prédéterminés, mais vous pouvez tout à fait vous rebeller et choisir un kit sur mesure, comme les testeuses de ce patron 😀

Vous pouvez en voir d’ailleurs un peu plus sur Ravelry, ainsi que leurs notes et avis par ici.

Si vous voulez vous renseignez un peu plus sur la malabrigo lace, je vous invite à voir l’interview à laquelle j’ai répondu pour Madlaine, j’y explique les avantages et inconvénients de ce fil ;).

N’hésitez pas à me montrer les associations de couleurs que vous avez choisi si jamais vous craquez pour le kit, il y a tellement de possibilités, j’adorerai les découvrir <3.

 

Sur ce, je vous dis à bientôt pour de nouvelles surprises laineuses 😉

Bisouuuus ❤

♥ Iris ♥

Qu’est-ce que je suis bavarde ce mois-ci, vous ne trouvez pas ?

Hé oui, aujourd’hui je viens encore vous présenter un petit truc, et son petit nom, c’est Iris :

IMG_1219

Iris  est un beau châle dentelle, poétique, léger, fluide, souple, doux.

 IMG_1229

Il est constitué d’une partie jersey assez couvrante, parsemée de petites “étoiles” pour ne pas trop s’ennuyer dessus.

IMG_1232 IMG_1234 IMG_1237

Ainsi que d’une belle partie de dentelle à “plumes” très simple à réaliser pour un rendu raffiné. C’est le motif parfait pour se la raconter ! Il a l’air complexe, il a l’air prise de tête, mais en réalité, il est très très simple à obtenir. Vous vous y perdez dans la dentelle ? Il suffit de placer des marqueurs à chaque répétition et le tour est joué !

IMG_1236 IMG_1239 IMG_1238

 Une bordure et une finition en i-cord pour rester dans l’élégance, très simple à réaliser également. Un bon blocage pour mettre en valeur la dentelle et on obtient un châle d’une taille confortable :).

Le nom du châle est inspiré du joli motif de dentelle. Dans la mythologie grecque, Iris était la messagère ailée des dieux, tout comme l’était Hermès. Elle était souvent représentée sous la forme d’une jeune fille aux ailes brillantes et aux couleurs multiples, tel un arc-en-ciel. C’est pourquoi j’ai choisi ce beau rouge pour sublimer le motif.

 IMG_1241

Mais d’où vient-il ce fil ? Hé bien, cet hiver, j’ai été contacté par la boutique en ligne Madlaine.fr pour tester l’un de leurs fils, la creamy flame de Kollage et créer un modèle à partir de celui-ci. C’est un fil à base de lait. Oui, oui, celui qu’on boit ! Autant vous dire que ça m’a bien intrigué comme composition ! J’ai donc accepté, ravagée par la curiosité ! Et je trouve que ce fil porte bien son nom, il est doux … j’adore l’avoir autour du cou !

IMG_1244

Mais parlons du patron. Fidèle aux critères pandatesques :

  • deux manières de commencer le châle, une basique pour les plus débutantes et une « i-cordée » pour les plus intrépides.
  • des pas-à-pas illustrés et expliqués pour toutes les techniques utilisées dans ce modèle.
  • une partie dentelle disponible sous forme de diagramme ET de rang-par-rang.
  • des petits coeurs à la fin du patron pour vous souhaiter un bon tricot

Niveau de difficulté après vote des testeuses : 2/5, soit ce que je mets généralement sous « débutant avancé ».

Un petit aperçu :

aperçu

Et il est, à présent, disponible sur Ravelry 🙂

Je vous invite à aller voir les versions des testeuses par ici, toutes aussi belles les unes que les autres :

Elles étaient 12 à participer à ce test, grand merci à elles et à leurs yeux de lynx ❤

Grand merci, également, à Madlaine, pour leur confiance et ce joli partenariat qui m’a forcé à me creuser les méninges ❤

Plein de bisous à ma checkeuse Disou qui a tellement perdu ses neurones qu’elle pensait ne pas avoir checker ce patron (ma pauvre, je te donne trop de travail avec tous mes patrons du moment ❤ ).

Et moi, je vous laisse, j’ai encore plein de choses sur le feu tricotesque, c’est qu’il s’agirait de bien faire les choses hihi 😀