Je tisse ma toile …

Hello !

Comme je vous l’avais dit, on se retrouve aujourd’hui pour débuter une série de petites sorties pandatesques 😉

Pour commencer cette série, je vous montre comment j’ai tissé ma toile, comme une petite araignée, mais version tricot ! Voici l’ensemble Arachnée :

IMG_0052

Un bonnet et un col pour être bien au chaud cet hiver ! Oui, oui, c’est un patron deux en un :).

Mais vraiment bien au chaud puisqu’il se tricote en 6 mm, et oui ça monte tout seul ;).

Le motif est très simple à obtenir et est basé sur des mailles glissées. Et vous pouvez voir sur les bords du col et sur le bonnet, quelques tresses estoniennes pour pimenter un peu ce modèle. Attendez, je vous montre … là !

IMG_0055

Quant au bonnet, j’ai voulu bien faire les choses, j’ai fait un bord côtes doublé ET sans couture ! Hé oui hé oui ! Au moins comme ça, cet hiver (un jour s’il fait froid, parce que là, le mois de Novembre … HUM 20°, vraiment ?!) les oreilles seront bien au chaud 😀

IMG_0054

Son nom lui vient, vous l’aurez deviné, d’Arachnée, qui, dans la mythologie grecque, était une jeune fille, tisseuse hors pair, qui s’était vantée d’être la meilleure tisseuse du monde, meilleure qu’Athéna ! Mais la malheureuse s’en était vanté devant Athéna, justement (c’est balo hein ?!), déguisée en vieille femme. Athéna, un poil vexée, proposa un concours, qu’Arachnée gagna. Bon à ce niveau, elle n’était plus vexée la Athéna, plutôt mauvaise joueuse, elle déchira la toile de la gagnante, qui de dépit se suicida (c’est un peu too much quand même). Athéna eut pitié de son geste et la transforma en araignée. Voilà !

 IMG_0064

Bref, parlons technique.

Les deux modèles se tricotent en rond.
Plusieurs tailles sont fournies dans ce patron, de la taille enfant à la taille adulte, sans pour autant faire une distinction précise pour le bonnet. Quant au col, vous trouverez une version enfant, et deux versions adultes.Les quelques techniques utilisées dans ce modèle sont accompagnées d’un lien vous redirigeant vers une vidéo faite par votre chère panda.

IMG_0050

Il est à présent disponible sur Ravelry, avec une petite réduc de 30% (le prix du col, déjà déduit du prix initial), jusqu’à ce soir minuit ;).

Je vous invite à aller voir les versions des testeuses par ici :

Quant à moi, je m’en vais bouder dans mon coin avec mon ensemble Arachnée jusqu’à demain en attendant le froid, pour vous montrer un nouvel ensemble 😉

Bisous ❤

IMG_0068

Publicités

Into the maze …

Bonjour !!!

Bonne rentrée à toutes et à tous ♥ ♥ ♥

Alors, comme tout le monde, le panda a décidé de reprendre le chemin du travail de son blog pour vous présenter un petit nouveau qui squatte son armoire depuis fin mai !

Voici mon petit gilet Daidalos, au motif labyrinthique, que j’ai porté tout l’été 🙂

IMG_1278

Alors, c’est un petit gilet court, qui arrive au niveau des hanches, pour pouvoir être porté sur nos jolies robes estivales ou automnales, selon le fil utilisé, avec un léger arrondi dans le dos pour éviter de « casser » la chute des reins.

IMG_1287

C’est un raglan top-down (du haut vers le bas) très basique et très simple à faire. J’ai voulu ce modèle très facile à aborder, pour une fois 😀

Le petit plus, la bordure se tricote en même temps que le reste du corps, pas de relevage de mailles pour les bandes de boutonnage, oh yeah !

IMG_1289

Evidemment, on peut, comme les testeuses l’ont fait, rallonger ou raccourcir les manches et le corps à volonté, ce qui donne un modèle très hétéroclite. 😉

Pour ma part, je préfère les manches 3/4 durant les mi-saisons, donc hop, je me suis arrêté juste après le coude et c’était parfait !

IMG_1269

Je dis c’était, car malheureusement, ce petit gilet est trop grand de deux tailles à présent, sniiiiif ….

Mais je le porte quand même car j’adore ce motif ♥ ♥ ♥ ♥

IMG_1280

Bref, vous l’aurez compris, c’est mon dernier bébé en date yeaaaaah !

Les critères pandatesques du patron : 

  • un panel de tailles allant de la taille naissance au 52 (4XL).
  • un tableau de mesures qui vous aide à choisir votre taille au plus juste.
  • un patron qui peut être allongé, raccourci, arrondi ou non
  • des pas-à-pas illustrés et expliqués pour toutes les techniques utilisées dans ce modèle via …. VIDEOS du panda ! (et oui c’est nouveau mais ça y est, j’ai fait le plein de tutos 😉 ).
  • Des schémas pour vous guider dans les étapes de construction.
  • des petits cœurs à la fin du patron pour vous souhaiter un bon tricot

Niveau de difficulté après vote des testeuses : 1.5/5, soit ce que je mets généralement sous « débutant avancé».

Un petit aperçu du patron :

visuel

Et il est, à présent, disponible sur Ravelry avec 20% de réduction, déjà appliqués,  jusqu’au 6 septembre, pour fêter la rentrée comme il se doit 😉


Je vous invite à aller voir les versions des testeuses par ici pour vous rendre compte de la diversité du patron :

Elles étaient 24 à participer à ce test, grand merci à elles et à leurs yeux de lynx

Grand merci à ma chère Disou pour l’aide qu’elle m’apporte à chaque fois qu’il faut checker la version anglaise

Et moi, ben je vous dis à bientôt, soit ici, soit sur vos écrans (car je suis bien plus bavarde en podcast, depuis le dernier article deux sont sortis ^^’), pour plein de nouvelles surprises, car ça devrait bien défiler dans les semaines à venir, hihi ❤

IMG_1285

☆★ Astris ★☆

Booooonjoureuhhhhh !

J’ai enfin le temps, et surtout, quelque chose à vous montrer hihihihi ! Car croyez-le ou non, trouvez un peu de temps libre en même temps que son photographe attitré, ce n’est pas toujours simple …

Il y a quelques semaines mois, j’avais fait un peu de teasing sur un petit tricot rose estival. Bon je l’ai terminé y’a looooongtemps déjà … Et puis je l’ai fait testé … Et puis, puisque tricot expérimental, y’a eu un peu de cafouillage, et j’ai dû le refaire une seconde fois avec les testeuses pour être bien sûr que je n’écrivais pas de bêtises.
Bref, beaucoup de travail sur ce petit nouveau que je vais m’empresser de vous présenter 😀 !

Voici donc ASTRIS, version rose avec col en V fermé ….

IMG_1173

Et version marron avec petit noeud 🙂 !

IMG_1400

En voilà un modèle qui m’a demandé du travail … BEAUCOUP de travail … Mais pourquoi ça ?

Hé bien, Astris, c’est un petit top estival très agréable, parfait pour mettre toutes les morphologies en valeur grâce au patron détaillé qui permet d’adapter ce qui doit l’être.

Car ce modèle, ce n’est pas un simple top-down. Tout est pensé pour que chacune puisse trouver une explication qui convient à ses formes. Que vous ayez une forte ou petite poitrine, que vous ayez les hanches larges ou du bidou, que vous ayez la taille marquée ou non, vous trouverez une explication pour tous les cas.

Pour la poitrine/sous-poitrine, j’ai calculé différents bonnets, comme pour les soutiens-gorges, allant du A au K pour un ajustement le plus fidèle possible.

Cela se traduit par deux lignes qui se dessinent sur les bords de votre poitrine et la mettront en valeur. Je ne peux vous montrer l’effet que sur le modèle marron, car le temps que je fasses l’un puis l’autre, je suis passée du bonnet G au bonnet D … C’est peut-être le seul inconvénient du modèle, si on perd du poids rapidement, plus rien n’est ajusté ^^ ».

IMG_1408

IMG_1394La taille est marquée par une bande de côtes torsadées, qui, selon la moprhologie peut être un atout pour marquer la taille de celles qui le souhaitent. Il suffit de la tricoter plus large et votre taille de guêpe sera mise en valeur 😉

IMG_1399

Elle est également accentuée par des pinces, comme en couture, dans le dos.

IMG_1416

Enfin, les hanches et le bidon, la bataille de toute femme ayant eu des enfants … (ou pas) … Qu’est ce que c’est chouette quand le bas d’un top ne vient pas accentuer nos petites ou grandes bouées non ? Hé bien, comme pour la poitrine, j’ai calculé différentes tailles de bassins selon le bonnet qui aura été tricoté, 7 au total, pour couvrir tous les cas. Sur la version rose, j’ai fait l’adaptation 24 cm (la différence entre mon tour de hanches et mon tour de sous poitrine), et sur la version marron l’adaptation 12 cm.  Qu’on le veuille très près du corps, avec une légère aisance, ou totalement loose, tout est possible, il n’y a qu’à choisir !

IMG_1419

Bon tout ça c’est bien gentil, mais, qu’est ce qu’il a de plus ce modèle ?

  • L’encolure est ornée d’un joli triangle ajouré qui valorisera tout autant les petites que les fortes poitrines selon la profondeur qu’on lui accordera. Il suffit d’ajouter un petit noeud pour le coté mignon ou de retirer complètement le coté fermé. Les 3 options sont expliquées.

IMG_1167 IMG_1398

  • Les épaules sont joliment décorées de quelques torsades et d’une tresse centrale légèrement ajourée qui apportent la petite touche féminine en plus. Cette petite tresse, à l’air si complexe, et en fait terriblement facile à obtenir pourvu qu’on ait un crochet à portée de main et les explications pas-à-pas sous les yeux pour se rassurer ;).

IMG_1166IMG_1396

  • Les finitions sont toutes en i-cord pour un rendu parfait mais simple à obtenir.
  • Vous pouvez utiliser 3 types de fil :
    • Sport/5ply pour un effet ajouré
    • DK/8 ply pour un effet légèrement ajouré
    • Worsted/10 ply pour un effet « plein »

De préférence, un fil contenant du lin, pour sa légèreté et sa souplesse. Ma seconde version est en Belle de Drops, le drapé est pile comme je le voulais.

  • Et le must du must ? Zéro couture !

Les critères pandatesques du patron : 

  • un panel de tailles allant du 6 ans au 52 (4XL).
  • un tableau de mesures qui vous aide à choisir votre taille au plus juste.
  • des schémas pour vous aider à comprendre la construction du top, étape par étape.
  • de multiples versions possibles (poitrine, taille, hanches, avec ou sans tresse, avec ou sans nœud, …)
  • des conseils lorsqu’on hésite entre deux tailles de bonnet ou autre.
  • des pas-à-pas illustrés et expliqués pour toutes les techniques utilisées dans ce modèle.
  • des petits cœurs à la fin du patron pour vous souhaiter un bon tricot

Niveau de difficulté après vote des testeuses : 3/5, soit ce que je mets généralement sous « intermédiaire».

Un petit aperçu :

apercu

Et le dessin technique de la bête :

schéma de base

Et il est, à présent, disponible sur Ravelry 🙂

Je vous invite à aller voir les versions des testeuses par ici pour vous rendre compte de la diversité du patron :

Elles étaient 13 à participer à ce test, grand merci à elles et à leurs yeux de lynx

Grand merci à ma chère Disou pour l’aide qu’elle m’apporte à chaque fois qu’il faut checker la version anglaise ❤

Et nous, ben, on se retrouve bientôt pour une petite surprise en août 😉

——————————————————

Au sujet de la TVA sur les PDF

Si vous achetez régulièrement des patrons sur Ravelry, vous savez maintenant que les européens sont soumis à une TVA spéciale qui taxe tous les formats PDF (y compris pour les bouquins au format ebook). 

En somme, vous vous rendrez compte que mes patrons sont annoncés plus cher que d’habitude. Ce n’est pas de mon fait, c’est la TVA qui s’ajoute automatiquement selon le pays d’origine du client, mon prix de base est toujours le même. Je ne peux rien y faire. Etant donné que j’utilise Ravelry en tant qu’intermédiaire pour vendre, celui-ci est dans l’obligation d’appliquer la TVA. A chaque fin de mois, je dois reverser toutes les TVA payées, je ne touche absolument rien sur cette TVA, pire, ça m’occasionne des frais supplémentaires dont je me passerais bien ! 

Il y a une solution à cela, et je travaille dessus. 

C’est une demi solution, en réalité, que je peux appliquer grâce à mon statut d’auto-entrepreneur, qui m’interdit d’appliquer une quelconque taxe aux acheteurs français, pourvu que je me débattes avec l’administration et le service des impôts pour obtenir un numéro ou deux pour faire une ou deux déclarations supplémentaires par trimestre… (on a toujours un peu de temps à perdre hein). Ce que je suis en train de faire, évidemment, car cette taxe ne m’enchante guère et que mon statut m’y autorise … 

C’est la raison pour laquelle je ne peux pas encore vous parler de mon site/boutique, car je n’ai pas encore tous les numéros. Et comme je le disais, ce n’est qu’une demi-solution car nos amis belges, suisses ou autres francophones sur le sol européen devront payer la TVA…

Bref, je tenais juste à vous dire que ça ne me profite absolument pas mais que je n’ai pas le choix. J’essaie de faire mon possible pour qu’au moins les français puissent en être exemptés … en espérant que cette loi soit enlevée aussi rapidement qu’elle a été mise ...

La menteuse

Je n’arrête pas de dire que je n’ai rien à, ou que je ne peux rien, vous montrer en ce moment, mais c’est on ne peut plus faux !

J’ai la flemme.
La flemme de prendre des photos car je n’ai plus de « mur » dédié à mes photos portées (vis ma vie de blogueuse, yep). J’ai récemment entièrement refait mon salon, et mon espace de travail + celui du nhomme ont pris le tout dernier bout de mur plus ou moins blanc que j’utilisais. Et dans la chambre, même topo, y ‘a le vélo d’appartement qui squatte (oui le panda transpire depuis quelques temps) le seul mur « utilisable et un peu clair », donc faut tout déplacer. Et, c’est bien connu, les pandas sont feignants !

Et puis même comme ça, les photos sont pas terribles … Et j’ai beaucoup de mal à avoir mon Nhomme-photographe disponible, rien que pour mes tricots, alors pour la couture …

Car des choses à vous montrer, j’en ai, niveau couture.

Je ne couds plus beaucoup, essentiellement par manque de temps. J’ai tellement bien organisé mon temps de travail que je ne fais plus que ça. Alors, de temps en temps, le week end, je m’autorise des heures coutures pour décompresser et me faire plaisir. Aujourd’hui, je vous montre trois week end couture + un teasing tricot !

Le première modèle, une petite robe de fin d’hiver :

IMG_0971

Mix robe Plantain/influence Lisette de Lilicommetout

T. ?? (la plus haute mais remaniée sous poitrine)

jersey de coton épais, marron glacé, qui-a-un-nom-mais-je-m’rappelle-plus, 5€ le m, Myrtilles Angers

Alors pour ce modèle, je suis (encore) parti du Plantain, de Deer & Doe. Du moins pour le haut. Je ne sais plus très bien ce que j’ai fait …. ça date de février au moins … Bref, j’ai trouvé la bonne élasticité de tissu, les bonnes mesures, tout le gras rentre, ça ne serre pas et c’est agréable à porter. Le jersey est un poil épais pour faire de jolis plis, mais j’étais contente d’avoir quelque chose qui ne m’écrase pas la poitrine (cf. la petite robe rouge et noire de Noël). 

IMG_0931

Pour cette fois, j’avais envie de souligner un peu ce marron tristounet avec l’un de mes jolis biais liberty (ça coute un bras, mais c’est beau !). Je me suis dit, qu’après tout, si je les gardais toujours planqué, attendant LE modèle miracle, ben je ne les verrai pas beaucoup !

Donc petit biais à roses roses vertes et jolis branchages fleuris. Un gros coup de coeur biais-esque <3.

Robe suivante, ou plutôt tunique, qui date début avril :

IMG_0945

Basilic, de Christelle Coud

T.48 jusqu’à la poitrine, 46 sous poitrine

Coton fluide légèrement élastiqué algérien, offert par B-M, d’un bleu canard que-j’aime-d’amour-mais-impossible-à-prendre-en-photo,

L’un de mes patrons préférés, si ce n’est mon préféré, est de retour, Basilic, pour les intimes. L’un des rares patrons que je refais sans bouder, tellement j’aime être dedans. Bon j’ai pas tout bien capté ce jour là, j’ai coupé un 48 non modifié, et je me suis retrouvé avec une jupe 46 … Je soupçonne l’idiote de panda d’avoir fait cerveau à part la dernière fois que je l’ai cousu et d’avoir modifié le patron sans me le dire. J’ai dû faire des raccords à la sauvage, ni vu ni connu, mais je rentre dedans, c’est l’essentiel ! Ca m’a permis de découvrir que, la coupe qui met vraiment mon buste en valeur, c’est la « taille empire ». Donc cintré sous-poitrine, plutôt qu’au niveau de la taille (quasi inexistante, merci corps en H), on évite l’effet saucisson. Encore une fois, j’ai craqué pour la version mancheron, le détail qui cache le gras du bras sans alourdir.

IMG_0922

Et comme on a qu’une vie, j’ai « sacrifié » un autre biais liberty, à petites fleurs bleues trop choupinet (je ne sais pas si c’est réellement du liberty, je les paie cher, ça c’est sûr, ils sont nommés ainsi dans le magasin, mais après, tout ce qui a des fleurs est nommé à tort et à travers liberty donc …).
Oui, z’avez bien lu, je porte et j’AIME du bleu. Mais canard hein ! Attention.

IMG_0927

Evidemment, les poches ont reçu leur petit passepoil maison.

Niveau tissu, il s’est lui aussi mis à bouloché, mais ne bouge plus depuis, comme les autres que j’ai coupé. Et lui aussi a rapetissé après les deux premiers lavages (comme les autres ! Pourtant je prélave tous mes tissus …). Mais ça reste assez long pour cacher le popotin.

Et enfin, la dernière robette, qui est en fait une toile dans un coupon trop court, donc tunique d’essai faite ce week end :

IMG_0952

Modèle ultra modifié de la robe 413, Burda + A-H 2014

T. … mélange de 3 tailles (48>52)

Crêpe de coton (je crois), jaune paille, 140×120, chippé à 2.50€ à Myrtilles

Ce qui est intéressant avec Burda, c’est que je zyeute toujours des modèles qui ne m’iront pas, c-àd, cintré à la taille. D’ailleurs, le modèle en lui même a un gros potentiel mamie sur le papier.

Le haut se travaille comme un bustier empire. 4 parties devant, 4 parties dans le dos, un grand col châle avec fronces poitrines devant, et un zip invisible et fronces dans le dos. Le bustier descendait bien trop bas pour moi. J’étais bonne pour l’aspect saucisson d’office. Donc j’ai raccourci les 4 parties (je les ai pas toujours cousues correctement les unes avec les autres d’ailleurs … HUM) de manière à ce que le passepoil arrive bien sous ma poitrine (ça fait quand même 15 bon cm en moins …) et j’ai coupé l’empiècement en V inversé d’une seule pièce, pour éviter de souligner des formes que j’aimerai oublier. Bref, tout ça pour obtenir une taille empire à ma taille.

IMG_0932

Je n’ai absolument rien compris aux explications du col châle. Du moins le début ça allait, mais ils m’ont perdu à la ligne de couture au repère transversal du devant inférieur et de la parementure … Gné ? J’ai fait à ma sauce, je pense que j’ai capté la technique, mais le dieu du vocabulaire burdaesque n’était pas avec moi ce jour là. Séparément, j’ai compris les mots, mais tous ensemble, Gné quoi !

IMG_0933

La à aussi, j’ai sorti l’un de mes jolis biais planqués gardés précieusement. Je ne sais pas ce que c’est, un croquet ? Ce n’est pas vraiment du biais, il n’a que deux faces et se pose en « pince ». Bref, l’est joli, c’est tout ce qui compte. J’avais un peu peur de l’effet chemise de nuit, mais ça va à peu prés.

J’ai un poil foiré mes fronces de poitrine, l’un des cotés à une partie non froncée … mais chuuut on a rien vu !

IMG_0934

Mis à part le zip que j’ai eu la flemme de recouvrir de biais (donc ça fait pas propre), je trouve l’encolure plutôt propre, et le col tombe très bien (je ne l’ai pas entoilé d’ailleurs => gare à l’effet col claudine rigide et moche).

IMG_0935

D’ailleurs, ce zip, dont j’étais particulièrement fière, car le seul truc mal fait est la jonction couture/zip … est inutile, je peux l’enfiler sans … Ce n’est pas le but, me direz-vous. J’en ai conclu que je l’ai taillé trop grande, comme d’hab :p. Il faudra compter une taille en-dessous pour la prochaine.

J’ai supprimé les manches ballons, gros potentiel jambonneaux du bras, au-secours.

Bref, elle me plait bien, bien que le tissu manque de souplesse, elle fait un peu raide au tombé, mais ça reste une toile portable.

Et je suis à jour dans mes cousettes, yeah !

En réalité, j’ai cousu plein de petites choses, essentiellement des toiles, ratées, donc pas forcément intéressantes, si ce n’est qu’elles m’en ont appris pas mal sur ma morphologie.

Le panda n’oublie pas ce qu’il a dit au début de cet article, j’ai un petit teasing tricot pour vous. Vous ne pourrez quasiment rien deviné, sauf si vous êtes testeuses de l’un de ces modèles, évidemment … Qui d’ailleurs n’ont eu que des photos moches de tout ceci (et je n’ai toujours rien pris en photo depuis).

Voici ce qui m’occupe depuis fin mars environ :

IMG_0973

Et oui, ce sont mes prototypes du moment. Aucun n’est sorti, ils sont presque tous en court de test.  Vous pouvez y voir 3 modèles été, 2 hiver. Oui je prends de l’avance ^^.

Il y en a encore 3 à venir d’ici juin, donc, voyez, je travaille pas mal et c’est assez frustrant de ne rien vous montrer, surtout quand ça fait déjà quelques mois que c’est prêt !

Sans compter que je bosse sur un nouvel espace boutique … ALM, ce sera bientôt fini ! Mais comme je suis nulle, ben ça n’avance vraiment pas vite !

Bref, voilà un looooong post de terminé, je ne sais pas quand j’aurai un nouveau petit truc à vous montrer, j’ai plein d’envies coutures, mais peu de temps, j’ai plein de prototypes, mais rien n’est fini d’être testé …

Je trouverai bien 😉

Je me prends pour une déesse.

Avance à tout petit pas sur son blog qui commence à prendre la poussière. 

Chut ne faisons pas trop de bruit, ça risquerait de réveiller des foules mécontentes ! 

C’est remoi !

Ne parlons pas de mon assiduité bloguesque, voulez-vous, et passons à l’essentiel :).

Pour commencer, merci à toutes pour vos participations au concours lancé il y a quelques jours ❤ Il vous reste encore 5 jours pour tenter votre chance, c’est par ici que ça se passe.

En ce qui concerne le RDV boulet, je n’ai pas eu le temps de l’avancer beaucoup, encore moins de publier un article, mais je me rattraperai en force en janvier, c’est promis :). C’est que le panda est submergé de travail, oui oui. Et puis les fêtes, vous savaient ce que c’est, on dit qu’on ne tricotera rien cette année, et le 1er décembre venu,  finalement  on a un cardigan, 3 bonnets et 2 snoods à faire en moins de 20 jours. #vismaviedetricoteuseexploitée n’est-ce pas ?

Et donc, aujourd’hui, je m’en viens vous présenter le travail qui m’a bien retenue ces dernières semaines de Novembre : des chaussettes ! Nan ne me regardez pas comme ça, celles qui n’ont pas goûté au plaisir de la chaussette fait-main ne savent pas ce qu’elles ratent. Il n’y a rien de mieux pour garder les petons au chaud, croyez-moi !

Pour bien faire les choses, histoire d’avoir plein de travail, j’ai créé, non pas une paire, mais deux ! Ben oui, la facilité ce n’est pas pour les pandas.

L’évidence quoi ! 

Et pour flatter l’ego démesuré dudit panda, l’inspiration fut divine ! Rien que ça, ouais.

Je vous présente donc Hermès et Dionysos  :

IMG_0270Mais qui est qui ? Je vous laisse deviner ^^

IMG_0273

Je vous aide ?

Dans la mythologie grecque, Hermès était le messager des dieux. Il avait les pieds ailés et porter à tout bout de champ un caducée. Dionysos, quant à lui, était le dieu du vin, de la vigne et des excès.
Alors vous commencez à deviner ?

Voici donc Hermès représenté avec le caducé,

IMG_0242

… et si on regarde bien, on aperçoit des ailes !

IMG_0238

Même beaucoup d’ailes !

IMG_0247

Et voici Dionysos avec ses feuilles et ses branches de vigne qui s’entortillent.

IMG_0263

Un petit zoom

IMG_0262 IMG_0259 IMG_0264

Evidemment, ce que vous voyez là, ce sont mes prototypes. Depuis les deux patrons ont été testé par une équipe de folie, composée de 14 testeuses (!), et le modèle s’est refait une santé.

Alors que pensez-vous de mes deux bébés ? Ils vous plaisent ?

Niveau technique, ces deux modèles se tricotent en rond, sur le système du magic loop, sans couture aucune. Ce sont des toe-up, on commence donc par les orteils et on finit par la cheville. Les PDF font 13 et 14 pages et disposent d’une nouvelle présentation qui facilitera leur lecture. Dorénavant les tutoriels d’aide et les pas-à-pas se trouvent à la fin du patron et la présentation a été repensée et optimisée pour avoir le moins de choses à imprimer. Ils n’en restent pas moins très complet.

Comme d’habitude, il y a 7 tailles. Les motifs sont présentés sous forme de diagramme, totalement adaptables pour faire la hauteur de chaussette désirée (cheville ou mi-mollet).

En ce qui concerne la difficulté, les Hermès sont d’un niveau débutant avancé, les Dionysos d’un niveau intermédiaire. Comme vous le savez, j’aime démocratiser les patrons dits difficiles, et ces deux là sont tout à fait accessibles à quiconque veut se lancer dans quelque chose d’un poil plus complexe. Preuve en est, il y avait encore un lot de débutantes (en tricot ou en chaussette) dans le groupe de test, et il me semble qu’elles sont très fières de leur première paire de chaussettes ;).

Bref, si vous voulez en savoir plus sur ces deux petits nouveaux, voir les projets des copines (ils n’y sont pas encore tous, l’hiver et les photos, vous savez …) ou que vous voulez vous les procurer :

Hermès sur Ravelry

Hermès sur ALM.

Dionysos sur Ravelry

Dionysos sur ALM.

Edit : les copines commencent à publier, vous pouvez en voir d’autres ici,  ici, (et j’éditerais dès que les autres auront publiés ^^).

Votre cher panda risque de se faire encore rare par ici, mais c’est pour la bonne cause. J’ai deux cardigans en chantier, un pour homme, un pour femme. Les deux seront même ajustés en taille enfant. J’ai donc une grosse masse de travail en ce mois de décembre pour préparer les futurs tests et les patrons (en plus des cadeaux de noël). Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, ou tout simplement une petite envie de participer à un test pour voir ce que c’est et comment je fonctionne, je vous invite à jeter un oeil par ici et à vous laisser happer par la folie tricotesque. 🙂

Des bisous ❤

Coup de ♥

Oulala, voilà des jours, pour ne pas dire des semaines, que ces photos sont prises …

Comment faites-vous les filles pour publier régulièrement ? 

Alors, aujourd’hui je vous parle d’un véritable coup de coeur couturesque qui date du mois d’octobre. Un patron que j’adore, mais beaucoup beaucoup, beauuuuuucoup.

La première fois que j’en ai entendu parler, c’est grâce à Sophie. On discutait de patrons et hop elle m’a envoyé un lien pour me demander si ce n’était pas ça, par hasard, que je cherchais à faire. Quelques jours plus tard, elle montrait sa version sur son blog, et voilà, c’en était fini de moi, il me le fallait !

Après quelques soucis paypalesques, la créatrice m’a finalement envoyé le patron (avec mon petit nom dessus ! J’aurai dû m’enregistrer sous le nom « le plus beau des pandas », pas vrai ?) et j’ai attaqué direct !

Ce patron c’est Basilic.

Une robe ou tunique ample comme je les aime.

En vérifiant le tableau des tailles, j’ai choisi, en bougonnant un peu, la plus grande, taillé la version robe avec mancherons et j’ai obtenu … un méga sac à patates qui m’arrivait mi-mollet.

Ça n’allait pas du tout, du tout, du tout. Sans compter que du haut de mon 1m60, aie aie aie …

J’ai tout coupé à mi-cuisse et j’ai obtenu une super tunique mal repassée !

IMG_0061

Basilic T.52. , version tunique
Coton parme offert par ma Belle-maman

Alors … J’ai choisi un des jolis cotons que mon chéri m’a ramené d’Algérie en juillet. Et j’adore ce tissu ! Il est souple, facile à coudre, doux, un poil élastique, la couleur ne bouge pas. En revanche, il rétrécit au lavage … Mais du genre beaucoup. Belle-Maman m’avait pris des coupons de 2m, et je me suis retrouvée avec 1m80 … la loose. Le problème c’est qu’il rétrécit encore, en longueur, bien que je ne lave pas au-dessus de 30°. Du coup, la tunique est encore plus courte qu’avant. Autre petit souci, le tissu bouloche à mort par frottement (à l’emplacement du sac à main par exemple, de l’emplacement du gilet, etc). Est-ce dû au fait que je porte cette version au moins une fois par semaine ? Plus que probable. Je la porte encore ces jours-ci, en mode « superposition »qui se froisse d’un rien, on est si bien dedans.

Bref, la couleur étant déjà bien flash à mon goût, j’ai préféré la jouer soft niveau parementure. Blanc, simple et efficace.

IMG_0059

Je me suis amusée à mettre du passepoil maison, du même biais que l’encolure, pour faire ressortir les poches. Oui, tant qu’à s’amuser hein, je colle du passepoil dès que je le peux  (ça sent la nana frustrée qui a fait tellement de pantacourts identiques qu’elle avait besoin de fantaisie).

IMG_0060

Et puis, je n’ai pas pu m’empêcher le petit détail que moi seule vois, l’intérieur des poches :

IMG_0062

Bon, sur le coup, j’étais un peu déçue, parce que je voulais une robe moi ! J’ai remis ça fissa, dans la foulée, j’ai sorti le même coupon de coton mais marron. Et là, je me suis rendue compte que la créatrice de Basilic était en fait l’auteur de mon fameux bouquin Casual Wear (ma référence patron pour les hommes). Et j’ai toujours dit que ces modèles taillaient grands. Et bien, c’est vrai aussi pour celui-ci 🙂

Oui je sais, j’assure pas, j’aurai dû m’en rendre compte plus tôt que c’était la même personne … 

Vu le potentiel sacàpatatesque, j’ai taillé 2 tailles en-dessous. Puis j’ai ajouté des pinces à la poitrine, car je trouvais ça toujours trop large (note pour moi-même, faire du 46 pour la prochaine). Et ma version robe est née :

IMG_0048

Basilic, T.48
Coton chocolat, offert par Belle-Maman –
biais blanc à petits coeurs jaune, Myrtilles Angers

Cette fois, j’ai voulu le biais d’encolure apparent. Et j’ai réitéré le coup du passepoil aux poches.

Je suis incorrigible, je sais, mais que voulez-vous, il y a des petits coeurs ! 

IMG_0052

IMG_0053

Je l’ai porté jusqu’à la mi-octobre. Elle a une légère tendance mémérisante dès qu’on porte un legging ou un collant avec. Néanmoins, pour l’été elle sera parfaite. Portée, ça donne ça (avec tout plein de plis et de dos) :

IMG_0203

Finalement, je préfère la version tunique, un poil moins large et elle sera parfaite. Je la referai sans hésiter, j’hésite juste sur la couleur.

IMG_0065

En ce qui concerne le patron, mis à part le fait qu’il taille grand, il est vraiment de qualité. Le patron s’assemble tout seul, il se coupe tout seul, il se coud tout seul, ET il se customise facilement. Sans compter qu’il y a un petit pas-à-pas photos de la construction de la robe pour les plus débutantes, c’est plus que complet. Vraiment parfait, il vaut chaque petit neuro qu’on met dedans.

La seule chose qu’il manque à cette robe, c’est un bon petit gilet de coton pour les soirées fraîches d’été, mais ça, je pense que c’est tout à fait de mon ressort, croyez pas ? 😉

Je copite

Ça vous est déjà arrivé d’avoir une robe que vous adorez porter mais qu’il serait grand temps de jeter car vraiment plus jolie à regarder ? Brûlée par la transpiration, tâchée, déchirée …

Une robe qui ne vous met pas forcément en valeur, mais on s’en fiche, on est tellement bien dedans ?

Moi j’en ai une ! Cries le petit panda.

Et cette robe, je l’ai autant aimée que détestée, mais qu’est-ce que j’ai pu la porter !

Je n’ai jamais vraiment aimé sa couleur, trop terne, trop triste pour l’été. Et je n’ai jamais aimé la silhouette qu’elle me faisait de dos, on dirait un sac à patates.

Mais j’ai toujours adoré son confort, sa légèreté, sa forme …

Et donc, hier, j’ai enfin cédé à l’appel de l’émission « Cousu main » (que voulez-vous, je suis faible et le replay est là), et j’ai regardé. Et bien que l’émission ne m’apporte pas grand chose au niveau technique, elle donne des idées ! Et surtout, elle donne envie de laisser sa TV de côté et de se poser derrière sa MàC.

J’étais dans ma robe fétiche et je me suis dit … Allez hop, à poil ! 

Hein ? Quoi ? Il déraille le panda ! Quel rapport ?

Ben fallait bien que j’enlèves la robe pour pouvoir la refaire non ?

Rassurez-vous, j’étais en sous-vêtements et mes volets étaient baissés. 

Donc la petite robe de mon coeur, c’est celle-ci :

DSCN4214

Aujourd’hui c’est flou, désolée 🙂 

J’ai ouvert ma caverne à tissus, et je suis tombée sur un coton imprimé oublié depuis un an, exactement la même matière que ma robe ! En 2 mins, j’étais décidée. J’ai posé ma robe sur le tissu (sur le sol … plein de poils de chien, chouette), dessiné les contours à la louche, jubilé de voir que tout rentrer dans mon coupon et voilà :

DSCN4208 toujours flou !

patron maison copité, T46 du commerce

1×1.40m de coton imprimé, base grise, Myrtilles Angers (zone 1.50€ le m hiiii !)

vieux biais marron d’au moins 20 ans

Et donc, c’est l’amour fou nous deux, je la porte en ce moment même ❤

J’ai rallongé un peu la longueur du corps par rapport à l’originale et diminué celle du volant, histoire d’éviter l’effet sac à patate de dos. Ça marche bien, mais sac à patates un jour, sac à patates toujours. Elle est aussi un poil moins large que l’originale, je n’avais pas de quoi pour faire des marges de couture, mais le modèle est déjà très loose à la base, donc ça ne gène pas.

Bon, elle est un poil trop courte à mon goût, elle arrive juste au-dessus du genou, 5cm en plus et j’aurai été ravie. Rien que pour faire un ourlet un peu plus propre sur l’envers.

DSCN4209

Oups, j’ai oublié un petit fil … 

J’ai utilisé un biais marron non élastique effet cuir, pour marquer légèrement un contraste, pour les emmanchures et les bretelles dans la continuité, j’en suis plutôt contente.

Les smocks se sont bien passés pour une fois ! Aucun cafouillage, la MàC a coopéré ! Je les ai fait avec un fil contrastant bordeaux, qui ne se voit pas du tout sur les photos, yeah !

Portée par mon moi de chocolat, ça donne ça :

(et portée par moi tout court, c’est ici ou , et c’est toujours flou et en plus sombre).

DSCN4211

Le truc pas pratique avec un moi de chocolat en papier, c’est que du papier peinture-vernis-collé, ça fait glisser les bretelles !

DSCN4212

Et donc de dos, l’effet sac à patates bien moins marqué que sur l’original, mais présent quand même.

Un petit zoom sur l’imprimé, qui contient à la fois des rayures brodées, et des imprimés floraux peints (grand amour je vous dis !)

DSCN4213

Bref, je suis contente de mon premier copitage sur vêtement du commerce, ça m’a pris au grand maximum deux heures pour trouver la combine, la prochaine sera faite en une heure max.
Ah oui, je vous ai pas dit, maintenant que j’ai vu que ça fonctionnait … je vais m’en faire plein !!

Hein, c’est la fin de l’été, c’est trop tard ? Mais mais mais, c’est l’été indien en ce moment non ? Il fait 28° ! C’est mieux qu’en Août non ? 😉

Un moi de chocolat

Ah que le temps passe vite … C’est fou non !

Une semaine que je n’ai pas publié, j’ai l’impression que c’était hier que je cliquais sur valider …

Du coup, ce matin, j’ai pris les choses en main  !

Hop hop hop, 8h30, motivée !  

photo photo photo photo

Noooon pas de flash !

Aaaaargh pas assez de lumière, pfff … 

Quand est-ce que j’aurai un jardin pour faire mes photos en extérieur sans avoir à sortir le chien en même temps ? 

Allez juste un balcon, ça m’irait aussi ! 

Bref, j’ai vaincu, j’ai tout pris en photo ou presque ! Ça veut dire quelques articles à la clé, yes !

Encore faut-il les écrire … 

J’avais dit qu’on parlerait couture ! Rassurez-vous, je vais vous faire un condensé autant que possible, car sinon, vous allez fuir loin loin loin de moi …

Alors, pour vous allécher, on va parler de chocolat ! Voui, mais celui-là il ne se mange pas, non.

Je dirais même qu’il porte ce que je confectionne … bizarre hein ?

Vous le savez, le panda, il a des idées louches parfois (qui a dit tout le temps ?!). Un jour, sur un coup de tête, il s’est dit, je veux un mannequin de couture ! 

Ben oui, parce qu’attendre que monsieur Nhomme veuille bien prendre une photo de votre confection que vous seule pouvait porter … ben ça peut devenir long de trouver l’occasion pour ! Et puis, y’a des jours, où on a tout simplement une sale tête et on préférerait montrer du chocolat aux copinautes, béh oui.

J’ai donc embarqué le nhomme pour acheter tringle à rideaux, pot de fleur, ciment, peinture, gros scotch, colle à papier peint, vernis-colle et c’était parti ! pizap.com14107745342501

Une fois équipée, il suffit d’enfiler votre plus beau sac poubelle, après vous être taillé un t-shirt dedans. Ensuite, laissez votre homme jouer avec le scotch (ça lui donne la meilleure des excuses pour vous « ploter ») … Mais n’oubliez pas de lui dire qu’il ne faut pas écraser les seins, sinon la différence entre la poitrine et le bedon ne sera pas marquée correctement … (surtout quand on est taillé comme un panda)

Donc, trois (looooongs) tours et puis s’en vont. On arrête de respirer le temps que l’homme coupe au ciseau une fente dans le dos, on rescotche, on ferme les ouvertures des bras et du bas, on remplit de mousse et on admire sa silhouette (plus qu’imparfaite) (z’inquiétez pas, on finit par s’y faire à force de passer devant tous les jours ).

C’est là que la tringle à rideaux (télescopique !) entre en jeu ! On enfile le mannequin dessus, on dispose un cintre au niveau des épaules pour que ça ne bouge pas (bon courage pour le fixer). Je vous conseiller de cimenter la tringle AVANT de mettre le mannequin … ouais …

On y est presque !

On forme le cou, on ferme tout et on admire nos bourrelets en scotch ! Mais des bourrelets en mousse, qui ne pèsent rien, et là on n’a jamais été aussi légère hihihi …

Une fois tout ça fait, il suffit de recouvrir la bête au papier mâché (j’ai fait deux couches). On laisse sécher une journée. Puis deux couches de peinture (couleur chocolat évidemment, sinon ça ne serait pas gourmand !), on laisse sécher une journée, et enfin, une petite couche de vernis-colle pour protéger le mannequin ET les vêtements qu’on mettra dessus.

C’est fini et votre silhouette en chocolat peut trôner fièrement dans votre atelier !

DSCN4180

Il me reste encore à trouver un moyen esthétique d’améliorer le niveau « pot de fleur cimenté »

DSCN4181

Evidemment, il n’est pas parfait, ça fripe un peu de ci de là, mais rien de bien gênant quand on veut tester vite fait si ce qu’on coud ou que l’on tricote est à sa taille ! C’est vraiment un gain de temps inestimable. D’autant qu’on ne peut pas se tromper vu que c’est une copie conforme de notre silhouette (à condition de bien faire l’étape du scotch).
Pour le coup, sur le mien, la zone sous poitrine n’est pas assez marquée, je sais que j’ai 3 ou 4 cm à retirer si je veux quelque chose d’ajusté.

DSCN4182

Système D pour retenir le cintre de façon légèrement esthétique

Et voilà !

C’est vraiment un outil très pratique, qui m’aura coûté … une petite trentaine d’euros, pas plus. Rien à voir avec les mannequins à partir de 80€ minimum, mais c’est mieux que rien 🙂

En plus, c’est pratique pour montrer les châles ! Non vraiment, j’en suis très contente.

Et vous, ça vous tente de vous voir version chocolat gourmand ?

Tweedledee & Tweedledum

Hello mes petits pandas !

Hé ben oui, je vous ai, pour plusieurs d’entre vous, adoptés sur le D4S, maintenant on peut se permettre des petits noms 🙂 .

Vous connaissez Alice au pays des merveilles ?

Sachez que cet article n’a ab-so-lu-ment rien à voir ! Je suis panda suprême je fais ce que je veux !

Quoi qu’il en soit, il y a une ou deux semaines, je regardais une série US « inspirée » de cette histoire (qui, je trouve, ne vaut pas le coup, suis bien déçue …) et de là m’est venue l’idée de coudre des chemises pour le nhomme !

Oui oui, aucun rapport. 

Enfin peut-être que si, je m’ennuyais devant la série, j’ai préféré coudre devant. 

Donc j’ai ressorti le patron lekala de la dernière fois, en me disant que je modifierais bien un ou deux trucs pour qu’elle soit plus seyante.

Donc, exit le col méga trop grand. Rajout de marges pour pouvoir faire la patte de boutonnage et c’est parti avec un tissu kiglissekifépeur(une sorte de viscose ? très doux au toucher, un peu comme de la soie, léger, souple), un espèce de marron glacé kibrillékiféclasse choisi par le nhomme il y a quelques mois.

DSCN3893

J’ai voulu faire ma rebelle, j’ai choisi de faire les surpiqûres avec un fil crème, sans consulter le Nhomme. Et, ô surprise, il a aimé (*danse de la joie*). J’ai fait plus de boutonnières que la dernière fois, du coup, ça ne tire plus sur le bedon du mari, c’est bien mieux.

DSCN3895

Le petit souci avec ce tissu … régler la tension de mon fil … Une petite galère.  J’ai testé plein de choses, j’ai remarqué que plus le point était grand, mieux c’était. Et donc, c’est ce que j’ai pu obtenir de mieux. Comprendre : les surpiqûres font un peu friser le tissu, surtout dans le dos, mais ma machine n’avait pas de point plus grand pour réduire cet effet. Ben oui, j’ai du bas de gamme.

DSCN3899

J’ai utilisé des petits boutons de nacre, récupérés sur une vieille robe que j’ai jeté récemment. Pour éviter l’effet kibrilletrop, je les ai cousu à l’envers.

DSCN3904

Mais, me direz-vous, pourquoi Tweedledee et Tweedledum ??

Ben c’est l’évidence même !

Nan ?

J’en ai cousu deux ! (non elles ne sont pas froissées, elles sortent de l’armoire, ce sont des plis)(oui je plie les chemises, la penderie n’accepte que mes robes) (t’façon le nhomme s’en fiche, je l’écouterais, je ne repasserais aucune de ses fringues).

DSCN3921

La seconde, plus discrète, surpiquée en noir, boutons noirs. Et voilà.

DSCN3923

Je crois que le tissu frise encore plus pour celle-ci (cousue difficilement pendant un match de foot aux multiples hurlements nhommesques), certaines surpiqûres sont vilaines (ceci est dû à mes sursauts nombreux à l’écoute du pseudo égorgement footbalistique nhommesque aka les algériens jouaient comme des crottes et il se mourrait intérieurement et bruyamment).

Mes modifications fonctionnent plutôt bien, mais il reste encore des problèmes sur ce patron …

Le dos est parfais, ça ne tire pas, ça fait un dos très sexy (bien sûr que je suis objective). L’ajoute des 6 cm pour la patte de boutonnage résout bien le problème du bouton qui tire sur le bidon.

En revanche, le col … Pour ces deux là, je n’ai laissé que le pied de col, pour alléger l’ensemble, que ça fasse moins « dégueuli ». Mais le problème n’est pas seulement lié au poids, à mon avis. Je pense que l’encolure est mal taillée. Trop large sur le devant, trop tombante. Je dirais presque, trop décolletée.

Du coup le dos est sexy et le devant est caca … Je ne sais pas si le nhomme les portera souvent, mais le coupon ne m’avait coûté que 3€, donc ce n’est pas une perte (et j’en ai un autre, dans les tons bleus). Cela m’aura au moins permis de bosser un tissu kiglissekifépeur.

Je ne sais pas si je remanierais encore ce patron car je ne sais pas si je serais capable de modifier correctement l’encolure. En revanche, ce que je sais, c’est que j’ai récemment craqué (et acheté) le patron Meltemi, d’un certain sewing man, et qu’il me tarde de tester tout ça !

La jupe de mes rêves …

Il y a des nuits où je rêve …

Rien d’anormal, vous me direz.

Mais le panda, il rêve souvent de couture.

Dans son rêve, la plupart du temps, il se voit devant sa grande armoire à stocks, portes grandes ouvertes, cherchant un coupon de tissu enfoui.

Et, toujours dans son rêve, il coupe, il coud, il ourle, il repasse, et hop, un vêtement cousu !

Le matin, le panda se réveille, repasse son rêve en slow motion, et se dit  :

Hey, mais je l’ai vraiment ce coupon de tissus ! 

Hey mais c’était pas mal ce que j’avais cousu en rêve ! 

Hey mais si je le faisais pour de vrai ?!

Le panda raconte tout ça au Nhomme squatteur de lit, ce dernier se moque du panda, le panda le prend comme un défi !

Et voilà comment est née cette petite jupe !

DSCN3834

Patron maison de la jupe qui tourne un ti peu mais pas trop, avec petit jupon en-dessous et jolies roses ❤

Ce coupon de voile, je l’ai depuis …. un an et demi au moins ! Acheté en Algérie, gros craquage dessus, sans savoir vraiment quoi en faire.

J’ai d’abord fait le jupon, que j’ai élastiqué juste ce qu’il faut pour qu’il tienne à la taille sans serrer.

DSCN3838

Puis j’ai cousu le voile par-dessus la ceinture, depuis l’intérieur, en le fronçant légèrement, repassé la jupe « visible » à l’extérieur et surpiqué pour que le tout tienne bien place.

DSCN3839

Le peu de couture qu’il y a pu y avoir sont faites à l’anglaise. Le plus long à faire ? Les ourlets, ben oui 2m80 !

DSCN3836

Et voilà, en deux heures, une petite jupette qui manquait cruellement à mon dressing ! Maintenant il va falloir penser à faire des hauts pour aller avec ! Voilà ce que c’est de jeter toutes ses fringues sans prendre le temps d’en faire d’autres …

Et donc portée (et sans ma tête, car … elles étaient vraiment moches les photos avec ma tête) et avec un peu de vent :

DSCN3814

J’ai recoupé la longueur pour qu’elle arrive juste au genou, ce qui me laisse une jolie chute qui pourra servir de foulard à nouer ou à tresser dans les cheveux 🙂

Faut juste que je prennes le temps de le coudre ce foulard >.<

DSCN3820

Z’avez vu ces jolies roses ?? Et celles dans le fond, blanches ? Franchement, j’adore ce tissu ! Ça donne une touche romantique à une tenue plus que basique. La couleur de fond est une sorte de beige qui tire légèrement sur le vert. Le voile est suffisamment transparent pour laisser paraître le jupon, mais pas trop. Franchement elle est comme dans mon (fameux) rêve !

DSCN3821

Le jupon arrive 5 cm au-dessus du genou, le voile juste au genou, la longueur parfaite pour moi et mon côté paranoïaque du genou potelé qu’il ne faut pas trop montrer au monde entier.

Et vous, ça vous arrive de rêver de vos futures coutures ou prochains tricots ?